Vue de devant et de côté d'une église
L'Église-British Methodist Episcopal R. Nathaniel Dett
© Parcs Canada, S. Ricketts, 1998

L'Église-British Methodist Episcopal R. Nathaniel Dett a été désignée lieu historique national en 2000.

Plaque commémorative :

Symbole social par excellence, cette chapelle évoque l'établissement des premiers Noirs dans la région de Niagara et le rôle de l'Église concernant l'accueil des réfugiés du chemin de fer clandestin. Érigée en 1836 dans la rue Murray, elle fut par la suite transportée sur billots jusqu'à son site actuel. En 1983, cette chapelle de la British Methodist Episcopal Church of Canada reçut le nom de Nathaniel Dett (1882-1943) en l'honneur de son plus célèbre paroissien qui devint par son talent de musicien et de compositeur une figure internationale de la musique sacrée nord-américaine.

Ce texte de plaque décrivant l’importance historique du sujet a été approuvé par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada en 2001.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de l'Église-British Methodist Episcopal R. Nathaniel Dett est une petite église à charpente en bois située dans un quartier résidentiel, proche du quartier commercial de la ville de Niagara Falls en Ontario. Ce bâtiment à un seul étage se distingue par son toit à pignon, sa façade à trois baies et ses ouvertures régulièrement disposées. Son mur pignon se distingue par une fenêtre à quarte-feuilles au-dessus d’un portique d’entrée simple, flanqué de fenêtres en ogive. La salle de réunion, d’un étage avec une forme ouverte et en forme rectangulaire, témoigne de la grande implication de sa congrégation afro-canadienne. La désignation officielle concerne l’extérieur et l’intérieur de l’édifice tel qu’il existait en 2000.

Valeur patrimoniale

L’église British Methodist Episcopal R. Nathaniel Dett a été désignée lieu historique du Canada pour les raisons suivantes:

  • elle évoque l’établissement des premiers Noirs dans la région de Niagara et le rôle de la congrégation dans l’accueil des réfugiés du « chemin de fer » clandestin, leur hébergement et leur soutien;
  • elle est étroitement associée aux années de formation de R. Nathaniel Dett, sommité de la musique sacrée du XXe siècle en Amérique du Nord.

La valeur patrimoniale du lieu tient à son emplacement, à sa forme et aux matériaux de l’édifice ainsi qu’à son utilisation continue par la communauté afro-canadienne. Emblème important de la communauté, cette chapelle a été construite en 1836 sur la rue Murray, dans le quartier de Fallsview, puis elle a été déplacée sur des rondins en bas de la colline, dans le quartier actuel de Drummondville, moins humide et moins venteux, avant d’être dressée sur une parcelle offerte par Oliver Parnall, ancien esclave réfugié. La congrégation existait depuis l’arrivée des Loyalistes après la révolution américaine et elle a continué de se développer avec l’arrivée des réfugiés noirs fuyant l’esclavage aux États-Unis. L’église a été rebaptisée en 1983 en hommage à Nathaniel Dett (1882-1943), paroissien devenu musicien de renommée internationale et compositeur de musique sacrée nord-américaine. L’importance de la musique pour la communauté noire allait bien au-delà des frontières de cette communauté, parce que la musique était souvent un des seuls moyens d’interaction entre Blancs et Noirs. La musique présentait un attrait particulier capable de mettre fin temporairement aux divisions raciales, comme en témoignent les carrières respectives de R. Nathaniel Dett et de Portia White. L’église abrite maintenant la Norval Johnson Heritage Library, qui rassemble des documents sur l’histoire de la communauté locale.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, novembre 1999.

Éléments caractéristiques

Voici les principales caractéristiques qui contribuent à la valeur patrimoniale de ce site :

  • son emplacement dans le centre-ville de Niagara Falls;
  • le choix de l’emplacement en bordure de rue;
  • sa volumétrie rectangulaire de plain-pied sous un toit incliné;
  • sa construction à charpente en bois sur des fondations en pierre;
  • ses élévations latérales à trois ouvertures, avec des fenêtres en ogive régulièrement espacées, une fenêtre à quatre-feuilles et un petit porche d’entrée sur un pignon;
  • son volume intérieur ouvert avec des bancs en bois faisant face à une estrade avec l’autel;
  • son extension à l’arrière datant du XIXe siècle pour les activités de la communauté;
  • son accès continu pour la communauté.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus