Intérieur d'un temple
Autel surmonté par un dais au temple sikh d’Abbotsford.
© Parcs Canada / Danielle Hamelin, 2002

Le temple sikh d’Abbotsford a été désigné lieu historique national en 2002.

Plaque commémorative : 33089, chemin South Fraser, Abbotsford, Colombie-Britannique Footnote 1

En 1911, des pionniers sikhs originaires de l'Inde bâtissent ce temple, ou Gurdwara, à même le bois d'une scierie où plusieurs d'entre eux travaillent. D'une architecture caractéristique des débuts de l'Ouest et de la tradition sikh, le temple comporte une salle de prière et une cuisine communautaire. Lieu de culte et centre d'activités politiques et sociales pour les immigrants de l'Asie du Sud, il a contribué à l'éclosion d'une vie communautaire intense. Aujourd'hui, ce Gurdwara, le plus ancien qui subsiste, nous rappelle l'expérience de ces immigrants au Canada et continue d'être un symbole sacré de la spiritualité sikh.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada du Temple-Sikh-d'Abbotsford est situé sur une propriété d’un acre au sommet d’une colline du centre d’Abbotsford, dans la basse vallée du Fraser, en Colombie-Britannique. Construit en 1911, ce bâtiment simple, rectangulaire au toit à pignons comporte une structure de bois recouverte de clin de bois. La fausse façade du côté de la rue est typique du style des immeubles commerciaux d'architecture vernaculaire. Une véranda contourne trois des côtés de l’édifice au deuxième étage. La reconnaissance officielle fait référence à ce bâtiment et à son lot cadastral.

 

Plaque commémorative en bronze sur son socle
Plaque commémorative de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada pour le Lieu historique national du Temple-Sikh-d'Abbotsford, date inconnue
Plaque commémorative en bronze devant un bâtiment
Plaque commémorative de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada pour le Lieu historique national du Temple-Sikh-d'Abbotsford, située devant le temple, date inconnue

Valeur patrimoniale

Le Temple sikh d’Abbotsford a été désigné lieu historique national du Canada en 2002 pour les raisons suivantes :

  • il s’agit du plus vieil exemple encore existant des temples qui ont joué un rôle religieux, social et politique crucial au cours de la phase des pionniers de l’immigration sikhe en Amérique du Nord;
  • il continue de représenter à la fois les croyances fondamentales des sikhs ainsi que leurs premières expériences en tant qu’immigrants au Canada, et;
  • sa forme architecturale représente une adaptation pragmatique des traditions sikhes au contexte canadien.

Le Temple sikh d’Abbotsford est un exemple des premiers temples sikhs et fait partie d’un réseau de temples qui témoigne de la phase des pionniers de la communauté sikhe au Canada. Construit par les premiers immigrants, la structure reflète les ressources limitées de ses constructeurs ainsi que leur adaptation d’un type d’architecture canadien, la fausse façade. Construit en 1911 et utilisé sans arrêt depuis, ce temple est un vestige des premières racines de la communauté sikhe et de la communauté indo-canadienne dans cette région du Canada. La conception simple de cette structure représente un mélange de formes architecturales canadiennes et d’éléments clés des traditions de construction de bâtiments religieux sikhs, comme la salle de prière, les quatre portes d’entrée, le Sukh Aasan, (la salle où le Guru Granth Sahib était conservé) ainsi que les quartiers du Granthi au deuxième étage, la cuisine communautaire et la salle à manger. Ces éléments architecturaux ont une signification religieuse et symbolisent l’ouverture du temple à tous, sans égard à la caste, à la foi ou à la couleur.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, avril 2002; Énoncé d’intégrité commémorative.

 

Informations liées à cette désignation :

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus