Cinq sculptures de figures humaines en bronze sur une grande structure en granit.
Le Monument commémoratif national de guerre de Terre-Neuve
© Sean Graham, Parcs Canada, 2019.

Dévoilé en 1924 pour commémorer les contributions du Dominion de Terre-Neuve à la Première Guerre mondiale, cet imposant monument présente une rare combinaison de sculptures de bronze allégoriques et réalistes, conçues par les artistes britanniques Gilbert Bayes et Ferdinand Victor Blundstone. Sa conception élève l’esprit de Terre-Neuve victorieux au-dessus des figures d’un marin de la Réserve navale royale de Terre-Neuve, d’un soldat du Royal Newfoundland Regiment, d’un bûcheron du Corps Forestier et d’un pêcheur en ciré et bottes Wellington, établissant un lien tangible avec Terre-Neuve-et-Labrador et ceux ayant servi outre-mer et sur le front intérieur. Situé à côté du port où les soldats terre-neuviens partaient pour la Première Guerre mondiale et en revenaient, ce monument constitue un point de repère physique et visuel dans le centre-ville de St. John’s.

Le monument commémoratif comprend cinq sculptures en bronze sur une grande base de granit dont la plus grande, une figure féminine représentant l’esprit de Terre-Neuve et qui tient un flambeau dans sa main gauche au-dessus de sa tête, repose au sommet du piédestal central. Le flambeau, qui symbolise la liberté, est le point le plus élevé du monument commémoratif, donnant la priorité à la liberté comme motivation centrale des contributions de Terre-Neuve en temps de guerre. Dans sa main droite, elle tient une épée qui représente à la fois la volonté de Terre-Neuve de servir pendant la Première Guerre mondiale et sa loyauté envers l’Empire britannique. Elle tient l’épée sous sa taille, mais celle-ci n’est pas complètement abaissée et est prête au combat. Elle est destinée à montrer que, bien que la guerre soit terminée, Terre-Neuve était, et est toujours, déterminée à se battre pour sa liberté.

Sur le devant du monument, sous les figures, sont disposées cinq plaques commémorant les contributions de Terre-Neuve-et-Labrador à différents conflits. Au centre se trouve la plaque originale de 1924 qui rend hommage aux personnes tuées pendant la Première Guerre mondiale. Des plaques pour la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée, la guerre en Afghanistan et la guerre de 1812 ont été ajoutées.

Le monument est situé entre les rues Water et Duckworth. En raison de la topographie naturelle de la ville qui s’élève à partir du port, l’inclinaison du site a été modifiée avant la construction afin de donner une apparence plus massive et imposante au monument dans cet environnement. Cet effet s’étend jusqu’au port de Saint John’s, ce qui confère au monument une apparence majestueuse vue de l’eau. Le flambeau tenu par la figure de l’esprit de Terre-Neuve devait à l’origine servir de phare aux navires qui entraient dans le port de Saint John’s par le passage du chenal (The Narrows), mais il n’a jamais été utilisé à cet effet.

Cet endroit revêt aussi une importance historique symbolique pour les Terre-Neuviens étant donné que c’est sur ce site que sir Humphrey Gilbert a revendiqué Terre-Neuve pour l’Angleterre en 1583. De plus, le monument commémoratif se trouve à l’endroit même où s’élevait le bureau des douanes avant le grand feu de 1892 qui a détruit la majeure partie du centre-ville de St. John’s.