Fiche d’information

La maison Ernest-Cormier à Montréal
La maison Ernest-Cormier érigée en 1930-1931

Située au 1418, avenue des Pins Ouest, Montréal, la Maison Cormier est un exemple remarquable de maison de style Art déco. Elle se distingue par la composition de sa façade principale ainsi que la qualité et la richesse de son décor intérieur, de ses matériaux et de son mobilier qui en font un ensemble architectural tout à fait unique au Canada. Elle témoigne des idées esthétiques des années 1930 et des goûts de l’architecte et ingénieur Ernest Cormier qui l’a entièrement conçue en 1930-1931 et l’a habitée jusqu’en 1975. Elle est également étroitement associée à l’ancien premier ministre du Canada, le très honorable Pierre Elliott Trudeau, qui a acheté la maison en 1979 et qui, après avoir quitté la scène politique, en a fait sa résidence personnelle de 1984 à 2000.

La propriété est située dans le Mille carré doré, un quartier résidentiel aisé dans le secteur ouest du centre-ville de Montréal. Ce quartier perd progressivement de son importance après 1930 puisque moins d’espace y est disponible pour se bâtir, que d’autres secteurs de la ville se développent et que le quartier subit les séquelles de la crise économique. Dans ce contexte social et économique, Ernest Cormier entreprend la construction de sa résidence en 1930-1931.

Le terrain, long, étroit et à flanc de montagne, mène à un aménagement non traditionnel. Les pièces privées se trouvent sous le niveau du rez-de-chaussée, et non aux étages supérieurs. La façade principale, avenue des Pins, présente toutes les caractéristiques du style Art déco par ses deux volumes rectangulaires bien découpés qui sont de proportions différentes et qui sont dotés de toits plats, par la verticalité de ses lignes et par son ornementation stylisée. Le décor de la maison se distingue également par son utilisation de matériaux précieux et raffinés, où se côtoient également les matériaux nobles, modernes et traditionnels – par exemple, le marbre, le terrazzo et le liège pour les planchers.

Le site choisi par Cormier se situe à mi-chemin entre son bureau et l’Université de Montréal. Au cours de sa longue carrière, il réalise essentiellement des édifices publics, surtout au Québec et en Ontario, sa résidence étant la seule exception connue. Pour sa conception, il s’inspire d’idées esthétiques contemporaines, principalement d’origine européenne, mais lui donne un caractère personnel et original par son aménagement, son mobilier et les œuvres d’arts. Quelques meubles de l’atelier/salon proviennent de son ancien atelier rue Saint-Urbain, d’autres sont achetés par Cormier à Montréal ou à Paris. Il reçoit d’ailleurs la médaille d’or du Royal Architectural Institut of Canada pour ce projet.

En 1979, le très honorable Pierre Elliott Trudeau fait l’acquisition de la Maison Cormier. Il réalise des travaux de rénovations en 1981, fait l’ajout d’une piscine intérieure à l’extrémité du terrain en 1983, puis y emménage en 1984 lorsqu’il quitte la vie politique active. Il s’y concentre sur sa carrière d’avocat et sa famille, habitant les lieux jusqu’à son décès en 2000. Cette maison est ainsi étroitement associée à une étape plus personnelle et privée de la vie de cet ancien premier ministre.