Maison de Gannes-Cosby
Maison de Gannes-Cosby, 477, rue St. George, Annapolis, Nouvelle-Écosse; construite en 1708
© Kate MacFarlane, Parcs Canada, 2018

La maison de Gannes-Cosby est située au 477, rue St. George, dans le quartier historique d'Annapolis Royal. La maison d'origine, construite en 1708, est un rare exemple subsistant encore de nos jours de l'architecture résidentielle acadienne d'avant l'expulsion et en reflète des caractéristiques typiques comme la charpente de bois, le remblai en clayonnage et torchis, et la fondation en pierre des champs. Elle a été soigneusement restaurée, et plusieurs de ses caractéristiques intérieures et extérieures d'origine – y compris les planches massives au sol, les poutres, les panneaux muraux, les cheminées et les sections de remblai en clayonnage et torchis – sont intactes. En tant que résidence de deux figures militaires éminentes et influentes, le major Louis de Gannes de la Falaise et le major Alexander Cosby, qui a servi en tant que lieutenant-gouverneur du fort et de la ville d'Annapolis Royal, cette maison témoigne des Régimes français et britannique et illustre le type de résidences construites puis habitées par la classe d'officiers coloniaux lors des débuts de cet établissement.

Fondée au sein du Mi'kma'ki, les terres traditionnelles des Mi'kmaq, Annapolis Royal était autrefois connue sous le nom de Port-Royal, et était la capitale de la colonie française d'Acadie entre 1605 et 1710. À une ère où les empires français et britannique luttent pour la suprématie en Amérique du Nord, Port-Royal a été assiégée et capturée plusieurs fois par les Britanniques. La maison est construite en 1708 par le major Louis-Joseph de Gannes de Falaise, un noble français et officier de garnison arrivé à Port-Royal en 1701. La maison est reconstruite sur l'ancienne fondation d'une première maison qui fut rasée lors du siège de Port-Royal par les Britanniques en 1707. Après la prise définitive de Port-Royal par les Britanniques en 1710, de Gannes de Falaise retourne en France et la maison est confisquée par la Couronne britannique. Elle sert ensuite de résidence au lieutenant-gouverneur de la ville et du fort, en commençant par le major Alexander Cosby. Cosby vit dans la maison avec sa femme à partir de 1727, puis elle y vit seule après la mort de son mari jusqu'en 1788.

Aujourd'hui, la maison de Gannes-Cosby est un bâtiment rectangulaire d'un étage et demi avec une aile en retour. Les murs, dont la construction est faite de poteaux et de poutres, sont à l'origine finis avec de l'argile et du torchis. La maison repose sur une fondation en moellons, et elle est revêtue de bardeaux de bois. La maison est dotée d'une toiture en mansarde distinctive avec deux lucarnes latérales à fronton (ajoutées au XXe siècle). L'aile, construite vers 1870, comporte trois lucarnes à pignon avec surplombs. Elle est intentionnellement peinte d'une couleur différente et plus claire pour la distinguer de la partie principale (1708) de la maison. La maison de 1708 est conçue en fonction d'un hall central, avec un salon de pleine longueur du côté sud et deux pièces du côté nord. Au deuxième étage se trouvent trois chambres (une grande du côté sud et deux plus petites au nord) et une salle de bain moderne. L'annexe, à l'arrière de la maison, comporte une salle à manger officielle avec une cuisine d'été et un garde-manger au rez-de-chaussée, ainsi que deux chambres et une salle de bain à l'étage.

Depuis 1788, la maison a été louée, puis vendue, de nombreuses fois. Les propriétaires actuels ont passé des années à restaurer la maison et à la meubler avec des articles d'époque. Aujourd'hui, l'importance de cette maison est bien reconnue par la communauté.