Fiche d’information

Pavillon Roger Gaudry
Le pavillon Roger-Gaudry

Situé au cœur du campus de l’Université de Montréal, le pavillon Roger Gaudry est un emblème montréalais important. Construit entre 1928 et 1943, il a été conçu par l’architecte-ingénieur Ernest Cormier. La grande envergure et l’aménagement fonctionnel du pavillon, conçu à l’origine pour accueillir des laboratoires et un hôpital universitaire, témoignent de la nouvelle appréciation du Canada français pour les disciplines scientifiques et la recherche au cours de l’entre-deux-guerres ainsi que de l’émergence d’une élite académique et scientifique francophone déterminée à soutenir l’enseignement supérieur.

Cette vaste structure tentaculaire possède une tour centrale imposante de 82 mètres de hauteur. Sa conception combine la disposition symétrique et hiérarchique de la tradition française des Beaux-Arts avec des caractéristiques types de l’architecture moderne du XXe siècle, comme une ossature en béton, des façades de maçonnerie éparses et des motifs géométriques stylisés. L’envergure monumentale, les finitions de qualité et l’attention à la couleur, à l’éclairage et à la texture des principaux lieux de cérémonie — en particulier le hall d’honneur et l’amphithéâtre principal — offrent une succession rare et remarquable d’intérieurs inspirés de l’Art déco.

Le bâtiment fut conçu pour accueillir sous un même toit toutes les facultés et les écoles de l’université, ainsi qu’un hôpital universitaire. À l’époque, il s’agissait d’un aménagement novateur, appelé « plan compact ». Cette disposition complexe a été conçue selon une conception symétrique et hautement hiérarchique, reflétant un attachement profond à la tradition des Beaux-Arts. Le bâtiment possède un long axe principal, dominé par la tour de 22 étages, de laquelle rayonnent symétriquement les ailes horizontales et les éléments verticaux. L’extrémité ouest du pavillon est dominée par un pignon surmonté d’un petit clocher, tandis que l’extrémité est dispose d’une petite tour à paliers, marquant l’emplacement des amphithéâtres superposés. Le traitement de la tour centrale et des façades extérieures est marqué par de fortes lignes verticales et la présence d’éléments en saillie et en retrait ainsi que par quelques motifs géométriques stylisés, attestant l’influence des idées esthétiques associées à la modernité, notamment l’Art déco.

Le bâtiment Roger Gaudry fut le premier édifice construit par l’Université de Montréal après avoir acquis son autonomie de l’Université Laval en 1920. La nouvelle institution s’est développée de façon spectaculaire au cours des années 1920 avec la création d’une faculté de sciences et d’une école de sciences sociales, économiques et politiques. Aujourd’hui, le pavillon Roger Gaudry est entouré de nombreux bâtiments universitaires érigés au fil des ans pour répondre aux besoins de l’institution grandissante. Ce premier bâtiment, cependant, a fait sa marque sur le campus autour de lui et demeure l’élément le plus considérable. Sa présence imposante sur la montagne témoigne de la vie académique québécoise dynamique durant la période de l’entre-deux-guerres.