Le Miners’ Union Hall
Le Miners’ Union Hall, situé au 1765, avenue Columbia, Rossland
© Christine Boucher, Parcs Canada, 2018

Situé au 1765, avenue Columbia dans la ville de Rossland en Colombie-Britannique, le Miners' Union Hall a été construit en 1898 à titre de lieu de rassemblement pour la section locale 38 de la Western Federation of Miners. Ce bâtiment témoigne de la lutte acharnée de ce syndicat pour la défense des droits des mineurs de la région, lutte qui a notamment mené à la législation pour la journée de travail de huit heures pour les mineurs de la province (1899) et qui a contribué à la promulgation de la Loi fédérale de la conciliation (1900). Rare bâtiment de ce type à avoir survécu dans l'Ouest canadien, ce bâtiment éclectique de bois d'inspiration néogothique de l'époque victorienne tardive est un point de repère visuel important au sein de la communauté. Doté d'une excellente intégrité architecturale, celui-ci est un lieu de rassemblement de prime importance pour la population de Rossland. De plus, il constitue un exemple particulièrement rare et éloquent au pays de bâtiment expressément conçu pour loger une salle de syndicat.

La Western Federation of Miners (WFM) est une association syndicale qui regroupait des travailleurs de l'industrie métallurgique de l'ouest de l'Amérique du Nord. La section locale 38 de la WFM, fondée en 1895, constituait le premier syndicat local du domaine des mines en Colombie-Britannique et l'un des plus influents et fructueux de l'histoire de la province. Cette organisation s'est entre autres battue pour que les mineurs obtiennent des conditions de travail équitables et sécuritaires. Leur lutte acharnée a en outre contribué à ouvrir la voie au mouvement syndical en Colombie-Britannique. Dans les années 1960, un nouveau hall a été acquis dans la ville voisine de Trail, et le Miners' Union Hall de Rossland s'est retrouvé dans un état de délabrement. Dans les années 1970, la Rossland Heritage Society a été créée, et les travaux de réfection ont commencé. Le bâtiment a été finalement vendu à la ville de Rossland et le hall a ouvert de nouveau ses portes en 1983. Les travaux de réfection effectués au fil des ans, principalement à la toute fin des années 1970, et plus récemment en 2016-2017, auront permis de conserver les principaux éléments caractéristiques du bâtiment, à savoir sa volumétrie, l'ordonnancement de ses façades, la distribution des espaces intérieurs, ses matériaux et ses principaux éléments décoratifs. Bâtiment multifonctionnel, il est toujours utilisé par la communauté, notamment comme salle de réunion et de réception, salle de théâtre ou de représentations artistiques. De plus, les récents travaux de restauration auront permis de réaménager le grenier situé au 4e étage pour en faire un espace répondant aux besoins de la population locale.

Sur le plan architectural, le Miners' Union Hall est un bel exemple de bâtiment de style néogothique de l'époque victorienne tardive. Œuvre de l'architecte E.J. Weston, un architecte américain pratiquant à Los Angeles, ce bâtiment fait de bois de plan rectangulaire est chapeauté d'une toiture à deux versants prononcés et d'un balcon central en saillie à l'étage supérieur. Sa façade se caractérise par sa grande symétrie et par la présence de plusieurs éléments empruntés au registre architectural classique, notamment les fenêtres et la porte chapeautés de frontons triangulaires, le balcon central en saillie et ses ornements de bois. Les façades latérales se caractérisent également par leur grande symétrie qui se matérialise par la présence de hautes fenêtres rectangulaires qui assurent un apport important de lumière naturelle. Des inscriptions d'origine, telles que « 1898 » au niveau du pignon central, « Miners Union » au niveau du balcon, et « Miners Union Hall » au-dessus de la porte centrale, témoignent de l'histoire de ce bâtiment.