La photo semble être d'Irvine Wallace
Crédit : Bibliothèque et Archives Canada, PA-

Appuyé par des partisans extrêmement loyaux, le club de hockey des Maple Leafs de Toronto est l'une des franchises sportives les plus prospères d'Amérique du Nord. L'équipe est l'une des premières franchises de la Ligue nationale de hockey (LNH) et l'une des deux seules équipes canadiennes à avoir survécu à l'entre-deux-guerres. En 1927, sous la direction de Conn Smythe, l'ancienne équipe des St. Patricks devient l'équipe des Maple Leafs de Toronto. Smythe a bâti le Maple Leaf Gardens en plein cœur de la Crise des années 1930 et a été copropriétaire et gestionnaire des Leafs de 1927 à 1961. L'équipe a remporté 13 Coupes Stanley entre 1918 et 1967, a connu deux dynasties dans les années 1940 et 1960 et a contribué au développement de nombreuses légendes du hockey. En participant à la première radiodiffusion nationale des matchs de hockey décrits par l'annonceur bien connu Foster Hewitt, les Leafs ont contribué à la création de Hockey Night in Canada, une tradition sportive et culturelle canadienne de longue date.

Le club de hockey des Maple Leafs de Toronto tire ses origines de plusieurs équipes professionnelles, dont les Arenas et les St. Patricks, et adhère à la toute nouvelle LNH en 1917. La ligue, bien que créée au Canada, devient de plus en plus dominée par des intérêts commerciaux américains. Seules deux équipes canadiennes – les Maple Leafs et les Canadiens de Montréal – ont survécu à la difficile conjoncture économique des années 1920 et 1930, époque où plusieurs équipes de la LNH déménagent, fusionnent ou font faillite. Toronto a défini son identité à titre de seule équipe canadienne anglophone, surtout après que l'investisseur, homme d'affaires et athlète torontois légendaire, Conn Smythe, sauve l'équipe de la vente à Philadelphie en 1927. L'équipe est rebaptisée Maple Leafs de Toronto par Smythe, qui fait la promotion de la rivalité classique entre les Maple Leafs et les Canadiens. En collaboration avec l'annonceur Foster Hewitt, le club exploite le potentiel commercial radiophonique du hockey et aide à la création de l'émission populaire Hockey Night in Canada sur le réseau anglophone de la Société Radio-Canada (CBC).

En novembre 1932, les Maple Leafs de Toronto jouent leur première partie au Maple Leaf Gardens. Grâce à leur « trio de jeunes » dont fait partie Charlie Conacher, Joe Primeau et Busher Jackson, la franchise remporte dès cette année-là sa première Coupe Stanley. Les Leafs ont décroché dix autres coupes entre 1942 et 1967. Le populaire Francis Michael « King » Clancy, joueur chez les Sénateurs d'Ottawa qui éprouvaient des difficultés financières dans les années 1920, se joint à l'équipe tout comme d'autres vedettes dont Howie Meeker et Red Kelly. Dans les années 1940, le gardien Turk Broda et les joueurs Syl Apps et Ted Kennedy enchantent les partisans. Puis, dans les années 1960, l'équipe remporte quatre Coupes Stanley (1962, 1963, 1964 et 1967) sous la direction de l'entraîneur Punch Imlach, avec les joueurs Frank Mahovlich, Johnny Bower, Dave Keon, Tim Horton et Bobby Baun. Depuis l'expansion de LNH en 1967 et l'ère controversée du propriétaire Harold Ballard, les Leafs n'ont pas encore remporté une autre coupe. Pourtant, cela n'a jamais fait fléchir la loyauté des partisans des Leafs. La franchise est un succès économique. Son histoire évoque un récit inspirant de survie et incarne l'intime conviction parmi les amateurs de hockey canadiens que le hockey appartient au Canada.