Maison Hart Massey, détail de la façade est en porte-à-faux
La maison Hart Massey, Ottawa, Ontario

La valeur patrimoniale de la maison Hart Massey repose sur ses intérêts architectural et environnemental. Elle a été érigée en 1959 selon les plans de l’architecte Hart Massey, qui l’habitat jusque dans les années 1970. Cette résidence est un exemple emblématique de l’architecture moderne résidentielle de la moitié du XXe siècle au pays et un spécimen canadien de style international en raison de sa prise en compte du paysage environnant. Conçue à partir d’un plan rectiligne, il s’agit d’une structure minimaliste composée d’une série de boîtes modulaires, certaines vitrées, d’autres à parois opaques, qui s’ouvrent sur la nature et qui en font un ensemble architectural tout à fait unique. Cette prestigieuse résidence reflète les goûts personnels et les idéaux modernistes de l’architecte Hart Massey, qui l’a conçue pour lui et sa famille et qui lui a valu la médaille d’argent des prix Massey pour l’architecture, la plus haute distinction de l’époque. Suspendue sur de fines poutres d’acier qui semblent flotter au-dessus d’un terrain fortement incliné face au lac Mckay, la maison a été conçue dans le souci de préserver l’intégrité de son environnement naturel; son architecture se prolongeant dans le paysage et ses immenses parois vitrées supprimant les barrières entre l’espace intérieur et extérieur.

La maison Massey est située dans le quartier résidentiel de Rockcliffe Park, à Ottawa. C’est l’une des rares propriétés construites directement sur les rives du lac McKay. Elle compte deux étages. Les aires communes sont situées au niveau inférieur tandis que les chambres sont situées au deuxième étage. Dans son désir de préserver la nature du site, Massey éleva la maison hors terre sur de fines colonnes. Des arbres matures, incluant un grand saule au nord, des arbustes, des buissons, des fleurs, des plantes vivaces et des aires gazonnées agrémentent la propriété, le tout intégré à un site en pente. Les façades sont lisses et dépourvues d’ornementation et les grandes surfaces de verre exposent un système structurel basé sur une ossature en acier ou en béton armé. Le côté de la maison faisant face au lac, comporte des fenêtres du sol au plafond qui donnent une vue entièrement dégagée du paysage environnant. À l’intérieur, les murs de séparation du rez-de-chaussée ont une hauteur aux trois quarts pour créer une aire ouverte. On trouve un agencement de beige et de noir dans toute la maison.

Le bâtiment a subi des changements au fil des ans. Le plus important fut certes l’agrandissement de la maison au nord en 1993 par l’ajout d’une boîte modulaire sur chacun des niveaux. Toutefois, l’intégrité de sa conception esthétique ainsi que du traitement des matériaux a été maintenue. Les propriétaires suivants ont soigneusement restauré et rénové la maison tout en respectant méticuleusement son concept d’origine. Quelques changements ont aussi été apportés à l’aménagement paysager en accord avec l’architecture de la maison. Des jardins ont été intégrés avec succès et de nouvelles variétés de plantes et de fleurs continuent d’être introduites.