Le système des pensionnats autochtones est un sujet pouvant causer des traumatismes évoqués par des souvenirs d’abus passés. Le gouvernement du Canada reconnaît la nécessité d’établir des mesures de sécurité afin de minimiser le risque de déclencher une réaction à l’évocation de violences passées. Une ligne d’écoute téléphonique des pensionnats autochtones a été établie au niveau national pour apporter du soutien aux anciens élèves des pensionnats et leur famille. Vous pouvez obtenir de l’information sur le site Web ou accéder en tout temps à des services de soutien affectif et d’aiguillage en situation de crise en composant le : 1-866-925-4419.

Le 1er septembre 2020, le gouvernement du Canada a annoncé la désignation du Système de pensionnats comme un événement historique national par le biais du Programme national de commémoration historique.

Le système de pensionnats indiens a eu des effets néfastes sur des générations de peuples autochtones, avec des incidences durables sur les communautés, les cultures, les économies, les connaissances et savoirs traditionnels, les langues, les structures familiales et les liens avec la terre des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Le gouvernement du Canada reconnaît que ceci est un moment tragique de notre histoire commune et, avec les peuples et les communautés autochtones qui sont prêts à le faire, s’engage à accroître la sensibilisation quant aux expériences des enfants qui ont fréquenté ces écoles pour s’assurer que cette histoire soit reconnue et mieux comprise par les tous les Canadiens.

Récentes désignations d’importance historique nationale

L’événement historique national du système des pensionnats autochtones

Les pensionnats destinés aux enfants autochtones ont existé au Canada du XVIIe siècle jusqu’à la fin des années 1990. Au cours des XIXe et XXe siècles, un système officiel de pensionnats pour les enfants autochtones a été mis sur pied et s’est étendu partout au Canada. Selon les estimations, au moins 150 000 enfants des Premières Nations, inuits et métis ont fréquenté ces établissements. Ces écoles étaient en grande partie dirigées par certaines églises et organismes religieux et administrés et financés par le gouvernement fédéral comme un élément essentiel du colonialisme. Ce système a été imposé aux peuples autochtones dans le cadre d’un vaste ensemble d’efforts délibérés d’assimilation visant à détruire leurs cultures et identités riches et à annihiler leurs histoires. Tout au long de l’histoire du système des pensionnats, les peuples autochtones ont lutté contre le système de nombreuses façons. Les efforts déployés par les survivants pour raconter leur histoire et obtenir justice ont été le catalyseur indispensable d’une plus grande reconnaissance publique des torts causés par le système de pensionnats et de ses conséquences.

Le Centre national pour la vérité et la réconciliation a proposé le système de pensionnats indiens aux fins de considération; cette désignation repose sur les commentaires des survivants de partout au pays.

Les communautés qui aimeraient marquer l’événement historique national du système de pensionnat sur le site d’un ancien pensionnat à l’aide d’une plaque de bronze de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada sont priées de communiquer avec Parcs Canada à pc.clmhc-hsmbc.pc@canada.ca.

Fiche d’information : L’événement historique national du système des pensionnats autochtones.

Communiqué de presse : Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance historique nationale du système des pensionnats autochtones et de sites d’anciens pensionnats autochtones


Lieu historique national de l’ancien pensionnat indien de Muscowequan
Grand bâtiment
L’ancien pensionnat indien de Muscowequan, situé sur les terres de réserve de la Première Nation Muskowekwan, Saskatchewan, 2020.
© Parcs Canada / Allison Sarkar

Désigné lieu historique national en 2021

Situé sur les terres de réserve de la Première Nation Muskowekwan, dans le territoire visé par le Traité n° 4 (le sud-est de la Saskatchewan), l’ancien pensionnat indien de Muscowequan est le seul pensionnat encore debout en Saskatchewan et l’un des rares bâtiments de ce type qui subsistent au Canada. Le bâtiment de l’ancien pensionnat a été construit en 1930-1931 pour remplacer les bâtiments du pensionnat datant de la fin du XIXe siècle, et est demeuré ouvert jusqu’en 1997. Pendant plus d’un siècle, des enfants métis et des Premières Nations du territoire visé par le Traité n° 4, de toute la Saskatchewan et d’ailleurs au Canada ont été envoyés dans ce pensionnat.

Cet ancien pensionnat a été proposé pour désignation par la Première Nation Muskowekwan. Parcs Canada et la Première Nation Muskowekwan ont collaboré pour déterminer les valeurs historiques de cet ancien pensionnat, et pour développer le rapport pour la Commission des lieux et monuments historiques du Canada sur l’histoire du pensionnat et les expériences des élèves.

Fiche d’information : Lieu historique national de l’ancien pensionnat indien de Muscowequan


Lieu historique national de l’ancien pensionnat indien de Shingwauk
Grand bâtiment
L’ancien pensionnat indien de Shingwauk
© Parcs Canada / Nathalie Ouellette

Désigné lieu historique national en 2021

Situé à Sault Ste. Marie (Ontario) sur le territoire visé par le traité Robinson-Huron, territoire traditionnel des Anishinaabe et des Métis, l’ancien pensionnat indien de Shingwauk a été construit en 1934-1935 pour remplacer le bâtiment d’origine datant de 1875. Plus de mille enfants autochtones de l’Ontario, du Québec, des Prairies et des Territoires du Nord-Ouest ont été envoyés dans ce pensionnat.

Ce site a été proposé pour désignation par le Shingwauk Residential Schools Centre (SRSC). Parcs Canada, la Children of Shingwauk Alumni Association et le SRSC ont collaboré pour déterminer les valeurs historiques de cet ancien pensionnat, et pour développer le rapport pour la Commission des lieux et monuments historiques du Canada sur l’histoire du pensionnat et les expériences des élèves.

Fiche d’information : Lieu historique national de l’ancien pensionnat indien de Shingwauk


Lieu historique national de l’ancien pensionnat indien de Portage La Prairie, Manitoba
L’ancien pensionnat indien de Portage La Prairie
L’ancien pensionnat indien de Portage La Prairie
© Parcs Canada / Allison Sarkar, 2019

Désigné lieu historique national en 2020

Construit en 1914-1915, l’ancien pensionnat indien de Portage La Prairie est situé dans la réserve Keeshkeemaquah, laquelle fait partie des terres de réserve de la Première Nation Long Plain. Des enfants de nombreuses Premières Nations et d’autres communautés autochtones du Manitoba et d’ailleurs ont été envoyés dans ce pensionnat, qui est resté ouvert jusqu’en 1975.

Cet ancien pensionnat a été proposé pour désignation par le propriétaire du site, la Première Nation Long Plain. Parcs Canada a travaillé en collaboration avec la Première Nation Long Plain pour déterminer les valeurs historiques de cet ancien pensionnat et pour rédiger le rapport de recherche historique préparé pour la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Fiche d’information : L’ancien pensionnat indien de Portage La Prairie au Manitoba


Lieu historique national de l’ancien pensionnat indien de Shubenacadie, Nouvelle-Écosse
L’ancien pensionnat indien de Shubenacadie
L’ancien pensionnat indien de Shubenacadie
© Sœurs de la Charité, Halifax, Archives de la congrégation

Designé lieu historique national en 2020

L’ancien pensionnat indien de Shubenacadie a été construit en 1928-1929 dans le district Sipekni’katik de Mi’kma’ki en Nouvelle-Écosse. De 1930 à 1967, période pendant laquelle le pensionnat était ouvert, de nombreux enfants mi’kmaw et wolastoqkew de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et du Québec y ont été envoyés de force.

La demande de désignation de l’ancien pensionnat indien de Shubenacadie a été soumise par le coprésident du groupe de travail sur la culture et le patrimoine du Forum tripartite Mi’kmaq-Nouvelle-Écosse-Canada au nom des survivants du pensionnat de Shubenacadie et de leurs descendants. Parcs Canada et le demandeur ont collaboré pour déterminer les valeurs historiques de cet ancien pensionnat et pour rédiger le rapport de recherche historique préparé pour la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Fiche d’information : L’ancien pensionnat indien de Shubenacadie en Nouvelle-Écosse

Proposer un lieu, une personne ou un événement

De nombreux sujets historiques liés à l’histoire et à l’héritage du système des pensionnats au Canada pourraient être admissibles à une désignation dans le cadre du Programme national de commémoration historique.

Connaissez-vous une personne, un événement ou un lieu qui devrait être reconnu par le gouvernement du Canada pour son importance historique nationale? Apprenez-en plus sur le Programme national de commémoration historique, ou communiquez avec le Secrétariat de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada à l’adresse suivante : pc.clmhc-hsmbc.pc@canada.ca, ou au numéro sans frais suivant : 1-855-283-8730.

Veuillez noter que pour toutes demandes de désignation d’un lieu, il est nécessaire d’obtenir par écrit l’appui du ou des propriétaires du lieu. La désignation d’un site est de nature honorifique. Elle n’offre aucune protection légale au site et ne transfère pas la propriété du site ou les fonctions de gestion à Parcs Canada.

Parcs Canada et l’appel à l’action no 79

L'appel à l’action no 79de la Commission de vérité et réconciliation du Canada demande «  la commémoration des sites des pensionnats, de l’histoire et des séquelles de ces pensionnats et de la contribution des peuples autochtones à l’histoire du Canada  ».

La commémoration n’est pas une célébration. C’est une considération honorifique et la reconnaissance de l’histoire qui a façonné le Canada.

Le budget de 2018 a alloué 23,9 millions de dollars sur cinq ans pour la mise en œuvre de l’appel à l’action no 79 et pour soutenir les initiatives de Parcs Canada visant à intégrer les points de vue, les histoires et le patrimoine autochtones dans les parcs nationaux, les aires marines de conservation et les lieux historiques administrés par l’Agence.

Parcs Canada et le Centre national pour la vérité et la réconciliation travaillent ensemble pour soutenir la commémoration des anciens sites des pensionnats, en réponse directe à l’appel à l’action no 79, notamment par le biais d’initiatives d’engagement et de sensibilisation.

Parcs Canada travaille également à la mise en œuvre du Le cadre pour l’histoire et la commémoration : le plan du réseau des lieux historiques nationaux 2019. Le Cadre propose une meilleure intégration de l’histoire, des voix et des points de vue des peuples autochtones dans le cadre du Programme national de commémoration historique et d’autres activités liées à l’histoire publique. Le cadre pour l’histoire et la commémoration décrit une approche pour partager les histoires du Canada à travers des perspectives diverses, vastes et parfois complexes, y compris des périodes difficiles et tragiques du passé du pays. Cela crée également de nouvelles opportunités pour les communautés autochtones de partager leurs histoires à leur manière dans des lieux patrimoniaux administrés par Parcs Canada.

Le travail de Parcs Canada fait partie d’un engagement du gouvernement du Canada à répondre à tous les appels à l’action. D’autres ministères fédéraux dirigent des travaux connexes, notamment pour les cimetières des pensionnats (Enfants disparus des pensionnats - financement de l’aide communautaire). Des projets spéciaux sont également mis en place pour reconnaître l’histoire et les séquelles des pensionnats.