Si vous souhaitez influer l’avenir des politiques, des lignes directrices et des programmes sur le patrimoine culturel de l’Agence Parcs Canada, et si vous êtes en mesure de le faire, et que le futur du patrimoine culturel autochtone canadien vous passionne, nous vous encourageons à soumettre votre candidature pour devenir membre du nouveau Conseil consultatif sur le patrimoine culturel autochtone.

À l’automne 2018, l’Agence Parcs Canada a organisé deux rassemblements où se sont réunis des peuples autochtones et des employés de l’Agence pour discuter de la façon dont l’Agence peut améliorer ses processus et politiques sur le patrimoine culturel afin de mieux intégrer les peuples autochtones et leurs points de vue.

L’Agence s’engage à poursuivre ses efforts afin de remédier à certains enjeux soulevés lors des rassemblements.


Pour obtenir une copie du rapport, écrivez à dena.rozon@canada.ca

Pour maintenir les voies de communication et appuyer les travaux décrits dans le rapport sur les rassemblements, l’Agence crée un nouveau Conseil consultatif sur le patrimoine culturel autochtone dont le mandat sera de la conseiller et de lui faire part des différentes perspectives sur la façon de continuer les progrès relatifs aux projets et aux initiatives en matière de patrimoine culturel, de rester en contact avec les intervenants du patrimoine culturel autochtone, et d’appuyer la mise à jour et la révision des politiques, des directives, des programmes et des activités par l’Agence.

L’Agence Parcs Canada lance un appel de demandes invitant les potentiels membres du Conseil à soumettre leur candidature.

Si, après lecture de cette page web, vous avez des questions ou si vous éprouvez des difficultés ou problèmes techniques lors de la soumission de votre demande de mise en candidature, veuillez écrire à dena.rozon@canada.ca.

Rôle du Conseil consultatif sur le patrimoine culturel autochtone

Le Conseil consultatif sur le patrimoine culturel autochtone (CCPCA) est un nouvel organisme grâce auquel les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis pourront fournir leurs points de vue à l’Agence et lui faire des recommandations concernant les projets ou les initiatives de patrimoine culturelFootnote * pour veiller à la reconnaissance et à l’affirmation des droits, intérêts et perspectives uniques des peuples autochtones.

Le Conseil fera aussi la promotion de la réconciliation et aidera l’Agence à gérer les lieux patrimoniaux dont ils sont responsables dans l’esprit de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

On demandera au Conseil de recommander des approches d’élaboration conjointe, de consultation et de mobilisation des peuples autochtones pour diverses projets ou initiatives du patrimoine culturelFootnote *, notamment la création ou la mise à jour de nouvelles politiques et lignes directrices.

*Les projets ou initiatives liés au patrimoine culturel relevant de la portée des travaux de ce Conseil pourraient inclure tout ce qui concerne l’histoire et le patrimoine, y compris la présentation de l’histoire dans les sites administrés par Parcs Canada, la désignation et la commémoration, l’archéologie, les collections et le rapatriement, la gestion des ressources culturelles, et d'autres programmes ou initiatives connexes.

Activités principales et calendrier

En collaboration avec l’Agence, pendant ses premières réunions, le Conseil :

  • examinera les lignes directrices générales et le nouveau cadre de politiques sur le patrimoine culturel de l’Agence et formulera des conseils sur ceux-ci;
  • aidera à définir les priorités pour l’examen des politiques et appuiera cette démarche;
  • terminera l’élaboration de son mandat; et
  • se penchera sur tout autre sujet soulevé qui s’insère dans son mandat.

Calendrier

On s’attend à ce que les membres du Conseil participent à deux ou trois rencontre de deux jours en personne et de trois à cinq téléconférences d’une demi-journée par année. Un calendrier de réunions sera élaboré en consultation avec les membres du Conseil une fois que le Conseil est en place.

D’autres téléconférences additionnelles pourraient être organisées, au besoin. Le cas échéant, elles feront l’objet d’une discussion et d’un consensus des membres du Conseil.

Les membres du conseil seront invités à faire partie du Conseil pour une période de deux ans avec la possibilité d’être prolongé.

L`Agence pourrait demander aux membres du Conseil d’appuyer divers activités d’engagements organisé par Parcs Canada en fonction de leurs disponibilités et de leurs intérêts.

Les réunions auront lieu à divers endroits au Canada.

Il y aura du travail de préparation à faire avant les réunions. Les membres du Conseil seront demandés de lire les documents et les rapports qui seront diffusés avant les réunions et qui sont pertinents aux discussions qui sont planifié.

Les membres du Conseil pourraient aussi être demandé de recueillir des informations et perspectives et de les partagé avec le Conseil afin d’éclairer les discussions et les prochaines étapes.

Composition

  • Six à huit membres seront nommés pour former un conseil avec un large éventail de compétences, d’expériences et de perspectives, conformément au mandat. Les membres nommés siègeront pendant deux ans avec possibilité de prolongation.
  • Le Conseil sera coprésidé par un représentant des communautés autochtones et un représentant de l’Agence Parcs Canada.
  • Le Conseil devra représenter le mieux possible les communautés autochtones ainsi que différentes régions canadiennes.
  • Un des sièges du Conseil sera réservé pour un représentant du Cercle du patrimoine autochtone (CPA).
  • Les membres du Conseil devront compter au moins une personne des Premières Nations, une personne Inuits et une personne Métis.
  • Les membres mettront leur expérience et leurs compétences au profit des travaux du Conseil en toute indépendance et non pas au nom d’une association, d’un organisme politique, d’une société ou de toute autre organisation à laquelle ils pourraient appartenir.
  • À l'exception de l'un des deux coprésidents, les employés du gouvernement du Canada ne sont pas admissibles à siéger à ce Conseil. Les employés d'autres gouvernements et agences gouvernementales (autochtones, provinciales, territoriales, etc.) ont le droit de devenir membres, mais non en tant que représentants de ces organisations.
  • La composition du Conseil sera révisée régulièrement pour s’assurer que l’expérience, les connaissances et l’expertise des membres sont appropriées selon les travaux prévus durant l’année. Des membres pourront s’ajouter au Conseil si certaines connaissances spécialisées sont nécessaires et qu’aucun des membres ne les possède.

Qualifications

Les membres du Conseil devront être en mesure de fournir des conseils éclairés sur le rôle du Conseil en s’appuyant sur leurs expériences pertinentes ou leurs connaissances spécialisées.

Qualifications essentielles

Les membres devront :

  1. s’identifier comme étant des Autochtones;
  2. posséder une expertise ou de grandes connaissances liées au patrimoine culturel;
  3. détenir un poste ou un titre de niveau supérieur ce qui comprend (mais n’est pas limité à) : les aînés, les gardiens de savoir, les professeurs, les directeurs généraux, les conservateurs, les représentants élus, les conseillers culturels ou représentants de gouvernement, de communauté ou de nation autochtone;
  4. avoir une bonne compréhension de l’histoire et les pratiques culturel Autochtone au Canada, les politiques et protocole au Canada et doivent posséder des réseaux hors de leur communauté.

Rémunération

Les membres seront rémunérés pour le temps qu’ils consacrent à la préparation et à la participation aux réunions du Conseil et au travail qu’ils auront à faire à la demande du Conseil.

Les membres seront aussi remboursés pour les frais engagés lors de déplacements approuvés pour le Conseil, notamment les frais de déplacement, d’hébergement et de repas, conformément aux politiques pertinentes du gouvernement du Canada, y compris à la Directive sur les dépenses de voyages, d’accueil, de conférences et d’événements du Conseil du Trésor.

Présentation d’une demande

Si vous souhaitez présenter votre candidature comme membre du Conseil, veuillez envoyer les documents indiqués ci-dessous par courriel à dena.rozon@canada.ca ou par télécopieur au 613-937-1309, avant le vendredi 23 août 2019.

Une lettre d’intérêt (trois pages au maximum) expliquant :

  • Ce que vous désirez contribuer à ces travaux importants; et
  • Comment vous répondez aux qualifications essentielles (expérience dans des domaines qui concernent le mandat du Conseil).

Un curriculum vitae avec les renseignements suivants :

  • expérience pertinente et expertise;
  • titres de compétence, réalisations professionnelles ou publications; et
  • coordonnées de deux personnes de référence.

À noter : L’Agence Parcs Canada se réserve le droit de communiquer avec les candidats pour obtenir des renseignements supplémentaires.

Les candidats potentiels qui ont besoin d’aide pour préparer les documents de leur demande peuvent communiquer avec le Cercle du patrimoine autochtone par courriel à info@indigenousheritage.ca ou par téléphone au 250-434-2243.

Pour toute question sur le Conseil ou le processus de nomination, écrivez à dena.rozon@canada.ca

Processus de sélection

Toutes les demandes seront évaluées par un comité d’examen composé de représentants de Parcs Canada en fonction des critères établis.

On pourrait demander aux candidats de participer à une entrevue dans le cadre du processus de sélection.

Le comité d’examen recommandera des candidats à la vice-présidente des affaires autochtones et du patrimoine culturel. Ce faisant, il tiendra compte des qualifications individuelles des candidats ainsi que des compétences et de l’expérience du Conseil dans son ensemble.

On tiendra compte des recommandations du comité de sélection pour nommer les membres du Conseil.

Énoncé de confidentialité

Avant de nous fournir vos renseignements personnels, veuillez prendre quelques minutes pour examiner la déclaration de confidentialité suivante.

L’Agence Parcs Canada organise un processus de sélection pour le Conseil consultatif sur le patrimoine culturel autochtone (CCPCA). Aux fins de ce processus, elle recueillera les renseignements personnels que vous lui fournirez. Le processus de sélection comprend la nomination de membres au Conseil. Les renseignements personnels sont recueillis en vertu de la loi sur l’Agence Parcs Canada. Tous les renseignements personnels recueillis seront traités avec la plus grande confidentialité.

Les « renseignements personnels » s’entendent des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, y compris les détails sur les expériences personnelles, les opinions ou les points de vue de cette personne. Veuillez consulter l’article 3 de la Loi sur la protection des renseignements personnels pour obtenir des précisions sur les renseignements personnels.

L’Agence s’est engagée à protéger le droit des personnes à la vie privée et à préserver les renseignements personnels placés sous son contrôle, conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Si vous présentez une demande de mise en candidature comme membre du Conseil, il est important que vous sachiez qu’en le faisant vous consentez à la collecte, à l’utilisation et à la divulgation des renseignements personnels fournis, conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Les renseignements obligatoires requis ont été indiqués sur les formulaires de demande et dans la section
« Présentation d’une demande » de l’appel de candidatures. Les autres renseignements sont facultatifs. Si vous fournissez ces renseignements, le comité de sélection de l’Agence en tiendra compte dans ses recommandations.

Vos renseignements personnels serviront à évaluer vos compétences en fonction des critères de sélection du poste. Le comité de sélection recevra toute l’information liée à un candidat pour l’étude de sa candidature. Il évaluera ensuite les demandes et recommandera des candidats à la vice-présidente de la Direction générale des affaires autochtones et du patrimoine culturel de l’Agence qui, à son tour, étudiera les propositions. Notez que les renseignements fournis ne seront pas utilisés à d’autres fins sans d’abord obtenir votre consentement explicite sauf dans la mesure prévue par la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront partagés uniquement avec les membres du comité de sélection et la vice-présidente, Direction générale des affaires autochtones et patrimoine culturel à Parcs Canada. Tous les membres du Conseil sélectionnés qui acceptent de siéger au Conseil seront tenus de fournir des renseignements personnels supplémentaires afin de conclure un "accord" avec l'Agence afin d'être indemnisés pour le temps et les frais engagés. Les membres du Conseil peuvent également être invités à signer un accord de confidentialité avant de commencer leurs travaux en tant que membres du Conseil.

Vous pouvez demander l’accès à vos renseignements et à ce que des corrections y soient apportées si vous constatez des erreurs ou des omissions. Pour ce faire, vous pouvez communiquer avec le Bureau de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels (AIPRP) de Parcs Canada à pc.aiprp-atip.pc@canada.ca.

Vous avez également le droit, en tout temps, de porter plainte auprès du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada en ce qui concerne le traitement de vos renseignements personnels par l’Agence.

En fournissant vos renseignements personnels, vous reconnaissez que vous avez lu et compris le présent énoncé et consentez à ce que vos renseignements personnels soient recueillis, utilisés et communiqués par l’Agence.