Le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir comprend une station de phare ainsi qu’un cap rocheux propice à l’observation de mammifères marins et d’animaux peuplant les fonds marins et la zone de marée. On y accède par le Chemin du Cap-de-Bon-Désir à partir de la route 138 entre la municipalité des Bergeronnes et des Escoumins, comptez 20 minutes de transport à partir de Tadoussac.

Comment s’y rendre

Emplacement

13 Chemin du Cap-de-Bon-Désir
Les bergeronnes QC G0T 1G0

En auto
Le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir est accessible par la route 138 dans la région de Manicouagan (Côte-Nord). Le centre se trouve entre Les Bergeronnes et Les Escoumins. De Québec, prenez la route 138 en direction de Sainte-Anne-de-Beaupré, passez Baie-Saint-Paul et La Malbaie et suivez les indications pour Tadoussac. Vous prendrez un traversier pour franchir la rivière Saguenay (service gratuit et en continu). De Tadoussac, continuez sur la 138 et passez Les Bergeronnes. Suivez les indications routières pour le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir. En savoir plus

Heures d'ouverture

Le site est ouvert du 19 juin au 11 octobre, 2021.
Horaire complet

Entrée gratuite pour les jeunes. Les autres frais s'appliquent.
Tarification complète

 

Info-travaux : Des travaux sont en cours au Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir. Tous les secteurs demeurent accessibles pour les visiteurs. Nous nous excusons des inconvénients.

Des mesures de conservation ont été mises en place pour protéger les ressources archéologiques. Le site de Cap-de-Bon-Désir abrite plus de 8000 ans d’histoire, l’une des plus longue et plus ancienne séquence d’occupation humaine en Haute-Côte-Nord. Le secteur accueille ses premiers chasseurs de phoque il y a plus de 8000 ans et est occupé de façon presque continue jusqu’à la période de contact avec les Européens.

Nous vous souhaitons une bonne visite!

Installations et services

Faits en bref

  • Assis sur ses caps rocheux, on peut y observer jusqu’à 13 espèces de baleines différentes.
  • De 1958 à 1982, la station de phare était habitée par les gardiens et leurs assistants, découvrez leur histoire.