Par Amelia Chaplin

 

Mais, c’est un oiseau… c’est un avion ou c’est… un faucon pèlerin? Avez-vous déjà fait une randonnée et vu quelque chose d’extraordinaire que vous ne pouviez pas identifier? Peut-être s’agissait-il d’un animal, d’un insecte, d’un champignon ou d’un arbre. Et bien, vous n’aurez plus à vous poser la question, car il y a maintenant une application pour ça!

iNaturalist est une application mobile gratuite dans laquelle les utilisateurs téléchargent des photos et des renseignements sur la nature, qui sont ensuite consultés et examinés par d’autres utilisateurs accrédités. C’est comme avoir un scientifique dans sa petite poche de pantalon! Grâce à cette application, des scientifiques citoyens novices peuvent fournir de précieuses observations aux spécialistes d’iNaturalist, ce qui les aidera à mieux comprendre la répartition des espèces animales et végétales.

Les équipes de conservation des ressources de Parcs Canada, ainsi que les chercheurs et les groupes de conservation privés, utilisent les données d’iNaturalist pour étendre la portée de leurs travaux. En externalisant le travail sur le terrain, cette application atténue les difficultés associées à l’accès aux régions éloignées, aux courtes saisons sur le terrain et aux ressources limitées. Des scientifiques et des professionnels qualifiés, y compris ceux de Parcs Canada, peuvent également télécharger des données que les utilisateurs généraux ne peuvent pas voir pour pouvoir protéger les endroits où se trouvent des espèces rares. Cela permet de protéger l’information sur ces endroits et les espèces écologiquement essentielles, sensibles ou vulnérables contre un trop grand nombre de visites.

Comment iNaturalist confirme-t-elle l’exactitude de ses données si elles sont accessibles au public et que la plupart de ses données sont examinées par des pairs? L’application comporte deux mesures de protection principales pour assurer l’exactitude des observations, qui sont soit confirmées par un examen par les pairs, soit examinés par des scientifiques professionnels. Les observations confirmées par des professionnels sont ensuite désignées comme étant de « qualité recherche », puis elles sont géomarquées à un emplacement correspondant sur une carte. Les utilisateurs peuvent vérifier les observations à propos de n’importe quelle zone en vérifiant simplement la carte et en cliquant sur les balises de localisation.

Vous pouvez donc contribuer à l’important travail que font les équipes de conservation des ressources de Parcs Canada. La première étape consiste à télécharger l’application et à vous inscrire, puis à téléverser vos « observations » photographiques sur votre tableau de bord et à y ajouter des étiquettes. D’autres utilisateurs pourront ensuite examiner vos observations et les confirmer ou suggérer des modifications.

Cette application offre une très grande quantité d’utilisations potentielles pour Parcs Canada et ses partenaires dans l’ensemble du nord de l’Ontario. iNaturalist est plus qu’un simple moyen de créer des données scientifiques et d’y accéder. Cette application peut aider les gens à mieux comprendre les environnements éloignés, comme la rive nord du lac Supérieur, ce qui inclut le parc national Pukaskwa et l’aire marine nationale de conservation du lac Supérieur, qu’ils ne visiteraient peut-être jamais autrement.

Alors, qu’attendez-vous? Sortez et commencez à enregistrer ce que vous voyez pendant que vous explorez!

 

<< Au fil de l’EAU