Lisa Nyman

 

L’aire marine nationale de conservation (AMNC) du lac Supérieur abrite 70 sites archéologiques connus, allant des pictogrammes aux tombes, en passant par les épaves de navires, etc. Il y en a certainement d’autres que nous ne connaissons pas encore.

 

À l’été 2019, l’AMNC du lac Supérieur a accueilli l’équipe d’archéologie sous-marine de Parcs Canada, qui travaille dans tout le Canada en faisant l’inventaire des artefacts situés sous l’eau. C’est le premier de plusieurs étés qu’ils passeront à faire un inventaire dans le lac Supérieur.

Les archéologues sous-marins recueillent de l’information pour aider à planifier la gestion et la conservation des épaves et des autres ressources culturelles sous-marines qui se trouvent dans l’AMNC du lac Supérieur. Parcs Canada est déterminé à faire en sorte que ces ressources culturelles soient protégées pour le plaisir et l’appréciation des générations actuelles et futures.

Au printemps 2019, l’équipe a rencontré les habitants de la rive nord pour parler du travail qu’ils allaient faire et pour obtenir quelques indications sur les endroits où chercher des sites culturels non documentés dans le lac Supérieur. Il est très important d’établir des liens avec la population locale, car il n’est pas possible d’étudier l’AMNC du lac Supérieur dans son intégralité et parce que les habitants ont une connaissance approfondie du « grand lac » qui a pu être négligée ou omise dans les études précédentes. Parcs Canada compte sur ces connaissances locales pour l’aider à déterminer les secteurs d’intérêt sur lesquels il doit concentrer ses efforts de recherche. 

En juillet, l’équipe sous-marine s’est rendue dans le détroit de Nipigon et à l’est de la région de Rossport, visitant les épaves du Neebing, du Mary McLachlan, du Gunilda et de l’Ontario, pour recueillir des données à l’aide d’un sonar. Chaque naufrage raconte une histoire, un instantané d’un moment et d’un lieu précis dans la région, et ces histoires aideront le personnel de Parcs Canada à faire connaître l’histoire du site. La plupart des épaves que l’équipe a visitées ont des amarrages qui sont entretenus par la section du lac Supérieur de Save Ontario Shipwrecks.

Si vous avez des renseignements à partager concernant les ressources culturelles dans l’AMNC du lac Supérieur, veuillez communiquer avec nous!

 

<< Au fil de l’EAU