Reconnecter les cours d’eau au profit des poissons du parc national des Glaciers

L’enjeu

Une barrière en béton (déversoir) et de l’eau coulant sur le dessus.
Le seuil de béton du ruisseau Connaught sera retiré pour restaurer les voies de circulation des poissons. Photo : © A. Rand

Plusieurs poissons remontent et descendent les rivières pour se déplacer entre différents habitats en montagne. Il va sans dire que la construction d’obstacles artificiels comme les barrages, les seuils et les ponceaux nuit aux écosystèmes et à leurs populations de poissons. Au fil des ans, les poissons du ruisseau Connaught, dans le parc national des Glaciers, ont dû rebrousser chemin devant bon nombre de ces obstacles. Par exemple, l’autoroute Transcanadienne coupait le ruisseau en deux avant l’installation d’un nouveau ponceau rectangulaire qui assure la libre circulation du poisson. En ouvrant aux poissons un passage sous la route, le personnel du parc a effectivement reconstitué un habitat fragmenté. Un peu plus en amont, un seuil construit en 1982 pour alimenter le col Rogers en électricité et en eau potable entrave toujours la circulation des poissons vers des habitats de qualité. Sans cet obstacle, ils pourraient suivre le courant et profiter de tout ce que la nature a à leur offrir.

L’approche

  • Faciliter l’accès des poissons aux habitats en amont du ruisseau Connaught par la conception d’un nouveau système passif d’alimentation en eau qui puise directement au ruisseau et ne requiert ni seuil ni réservoir.
  • Retirer le seuil et rétablir le cours du ruisseau une fois le nouveau système en place.
  • Restaurer les habitats aquatiques, les voies de circulation des poissons et l’intégrité du ruisseau en ensemençant les rives.
  • Faire connaître les initiatives de restauration aquatique par les réseaux sociaux, l’affichage dans les parcs et d’autres moyens.

Les réalisations

  • Ébauche de concepts pour le retrait du seuil et l’installation d’un nouveau système passif d’alimentation en eau.
  • Conception de plan et début du processus d’attribution des contrats pour l’installation d’un nouveau système passif d’alimentation en eau et la restauration du ruisseau, la fin des travaux étant prévue dans quelques années.
  • Fusion de deux projets visant un même objectif (installation d’un ponceau et retrait du seuil) et des fonds qui leur sont alloués.
  • Mise en valeur de la restauration aquatique au Centre de découverte du col Rogers à l’été 2017 avec un modèle 3D démontrant l’amélioration de l’écoulement sous les autoroutes par le remplacement des ponceaux.