Construction de traverses pour les animaux du parc national Kootenay

L’enjeu

Un orignal sortant d’un passage inférieur.
Un orignal mâle emprunte une traverse sous l’autoroute 93.

Les collisions routières impliquant des animaux sont très dangereuses, et le tronçon de l’autoroute 93 sud qui traverse le parc national Kootenay semble y être propice. En effet, plus de 500 grands mammifères y ont perdu la vie entre 2003 et 2012, et c’est sans compter le nombre d’accidents non déclarés et d’animaux jamais retrouvés. Les mesures préventives adoptées à ce jour comme l’ajout de clôtures infranchissables ont l’inconvénient de fragmenter les habitats et d’entraver les déplacements de la faune. Afin d’assurer la sécurité routière sans nuire au mouvement naturel des animaux, le parc national Banff situé tout près utilise une combinaison de clôtures et de passages supérieurs et inférieurs où ces derniers peuvent traverser sans danger. En réponse à l’augmentation prévue de la circulation sur son territoire, le parc Kootenay a décidé d’emboîter le pas avec un projet multiphase visant à limiter les collisions impliquant des animaux.

L’approche

  • Déterminer les points névralgiques le long de l’autoroute 93 Sud.
  • Évaluer la faisabilité de l’aménagement de clôtures et de traverses inférieures additionnelles.
  • Appliquer les leçons apprises lors de la première phase au positionnement de barrières fauniques permettant aux animaux qui se font prendre du côté route de la clôture de regagner la forêt.
  • Mettre en place un programme de surveillance; évaluer les taux de collision à la suite de l’installation des clôtures et déterminer l’efficacité des traverses inférieures.
  • Communiquer les objectif et les réussites du projet aux visiteurs.

Les réalisations

  • Aménagement de 15 km de clôture et de neuf traverses inférieures.
  • Installation en juin 2016 de 59 barrières fauniques avec seulement deux décès d’animaux répertoriés en date de mars 2018.
  • Surveillance par caméra des neuf traverses inférieures; observation de plus de 3 500 passages de cerfs, d’orignaux, de loups, d’ours et de cougars.
  • Conception d’affichage éducatif et de matériel promotionnel, notamment des expositions dans une halte routière, au Science World de Vancouver et en ligne par le biais de vidéos et des réseaux sociaux.