Rétablissement du caribou des montagnes du Sud dans quatre parcs nationauxNote de bas de page *

L’enjeu

Deux caribous des montagnes du Sud portant des colliers de couleurs.
Ces femelles en gestation sont maintenues en enclos, à l’abri des prédateurs, afin d’accroître les chances de survie de leurs petits dans le cadre du projet de la Revelstoke Caribou Rearing in the Wild Society. Photo : © Rob Buchanan

Entouré de son aura de mystère, le caribou des montagnes du Sud qui peuple les parcs nationaux Banff, des Glaciers, Jasper et du Mont-Revelstoke laisse rarement apercevoir sa majestueuse silhouette. Parfaitement adaptée aux milieux alpins, cette espèce a besoin d’un vaste habitat montagneux peuplé de forêts anciennes intactes, de lichen en abondance et d’un milieu relativement à l’abri de tout prédateur. Mais les conditions ne sont pas optimales pour le caribou des montagnes, dont la population a entamé un déclin. Les cerfs, les wapitis et les orignaux se sont multipliés dans les parcs, attirant les prédateurs (loups et ours) et faisant bondir le taux de mortalité des caribous, plus particulièrement de leurs petits, très vulnérables. En outre, les perturbations hivernales imposent un stress considérable aux caribous. Ceux qui s’adonnent aux loisirs d’hiver (ski, raquette et autres) dans l’arrière-pays chassent bien malgré eux les caribous hors de leur habitat privilégié, les obligeant à puiser dans leur réserve d’énergie essentielle à leur survie. Les loups qui empruntent les sentiers d’hiver font peser une menace supplémentaire sur les caribous. Pour assurer la survie de cette espèce énigmatique, il nous faut mieux comprendre ses besoins, prendre soin de son habitat et favoriser sa reproduction. Avec un peu de chance, c’est possible.

L’approche

  • En collaboration avec les intervenants provinciaux et locaux, définir et appliquer des mesures de conservation.
  • Surveiller la taille et les déplacements des populations de loups et de caribous.
  • Soutenir le projet de la Revelstoke Caribou Rearing in the Wild Society (disponible en anglais seulement) qui maintient en enclos des femelles en gestation pour améliorer les chances de survie de leurs rejetons.
  • Interdire l’accès aux habitats importants du caribou durant les périodes cruciales.
  • Sensibiliser le grand public dans les médias traditionnels et les médias sociaux; mobiliser les visiteurs et les bénévoles pour la conservation du caribou.

Les réalisations

  • Consultation auprès des peuples autochtones et de divers intervenants pour la stratégie de conservation du caribou et mise au point de plans d’action visant des espèces multiples dans les parcs nationaux Banff, des Glacier, du Mont-Revelstoke et Jasper.
  • Collecte de données sur la population et les déplacements des caribous (prélèvement d’excréments, relevés aériens) et des loups (vidéosurveillance, colliers émetteurs munis de GPS).
  • Collaboration avec des partenaires locaux et la Première Nation Splatsin (Yucwmenlúcwu) en vue d’augmenter le taux de survie des faons de la harde du nord de la chaîne Columbia (d’environ 25 à 43 % de 2015 à 2017).
  • Déploiement sur le terrain d’interprètes et d’agents chargés d’interdire l’accès aux visiteurs au secteur du lac Maligne pendant sa fermeture à l’hiver 2016-2017.
  • Campagne de sensibilisation à la conservation du caribou (vue par plus de 100 000 personnes) par l’exposition itinérante intitulée Quel est le lien?, des activités bénévoles et des programmes éducatifs.