Le feu comme outil de sensibilisation au parc national Pukaskwa

L’enjeu

Vue aérienne de panaches de fumée s’élevant d’un feu de forêt en bordure d’un lac.
Brûlage dirigé près du lac Willow en 2014 afin de restaurer les forêts ayant souffert de la suppression des feux des années 1960 au début des années 2000.

Au parc national Pukaskwa, la forêt vieillissante perd en diversité et se fragilise. En cause, des décennies de suppression des incendies qui ont progressivement modifié sa composition et entravé son renouvellement. En effet, le feu est vital à de nombreuses essences, par exemple le pin gris qui ne libère ses semences que sous l’effet d’une chaleur intense, et à beaucoup d’espèces fauniques dont le pic à dos noir, qui se nourrit des insectes nichés dans les troncs d’arbres brûlés. Pour rétablir la santé et la diversité des forêts du parc national Pukaskwa, Parcs Canada a commencé à la fin des années 1990 à y allumer des brûlages dirigés. Cette stratégie s’accompagne d’un programme de sensibilisation des visiteurs à l’importance du feu dans la régénération des forêts.

L’approche

  • Rétablir le cycle naturel du feu en limitant la suppression des incendies.
  • Établir des plans de brûlage dirigé qui reproduisent le cycle naturel du feu.
  • Brûler jusqu’à 850 hectares autour des lacs Willow et Perry.
  • Collaborer avec des chercheurs afin de mieux comprendre l’action du feu dans la région et d’adapter la stratégie.
  • Sensibiliser les visiteurs du parc à l’importance du feu et aux brûlages dirigés exécutés par Parcs Canada.

Les réalisations

  • Établissement de plans déterminant les critères d’application des brûlages dirigés.
  • Exécution d’un brûlage dirigé près du lac Willow et d’un brûlage circonscrit à l’aide de dispositifs de protection au lac Perry, totalisant 228 hectares.
  • Participation à une étude de l’Université Lakehead comparant l’intensité des feux à l’échelle locale et régionale afin d’orienter les plans de brûlage dirigé.
  • Création d’une exposition expliquant les avantages écologiques des brûlages dirigés présentée au Canadian Bushplane Heritage Centre (2016) et au sommet sur l’utilisation des terres à la Première Nation de Pic Mobert (2017).
  • Création du programme Un Renouveau faisant vivre à des groupes d’élèves l’expérience d’un feu de forêt.