Lieu historique national du Canada de la Place-de-la-Confédération

Ottawa, Ontario
Vue générale du Monument commémoratif de guerre du Canada, 2005. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, Meryl Oliver, 2005.
Vue générale
© Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, Meryl Oliver, 2005.
Vue générale du Monument commémoratif de guerre du Canada, 2005. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, Meryl Oliver, 2005.Vue générale du Centre national des Arts, 1989. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, W. Duford, 1989.Vue générale de l'édifice Langevin, 1987. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, Ian Doull, 1987.
Adresse : Ottawa, Ontario

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1984-06-13
Dates :
  • 1859 à 1969 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Jour du souvenir  (Événement)
  • William Lyon Mackenzie King  (Personne)
  • Frederick G. Todd  (Personne)
  • Jacques Gréber  (Personne)
  • Commission d'amélioration d'Ottawa  (Organisation)
  • Commission du district fédéral  (Organisation)
  • Holt Commission  (Organisation)
  • John James Brown (Édifice Central)  (Architecte)
  • William Hodgson (Édifice Bell, Édifice Scottish-Ontario)  (Architecte)
  • W.E. Noffke (Bureau de poste Central)  (Architecte)
  • Thomas Fuller (Édifice Langevin)  (Architecte)
  • Stent and Laver (Édifice de l’Est)  (Architecte)
  • George Allan Ross and David H. MacFarlane (Château Laurier, Gare Union (Grand Tronc))  (Architecte)
  • Moses Chamberlain Edey (Édifice Daly)  (Architecte)
  • Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold and Sise (Centre National des Arts)  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Place de la Confédération  (Nom de la désignation)
  • Édifice Bell, Édifice Central, Château Laurier, Édifice de l'Est, Édifice Langevin, Centre National des Arts, Succursale Postale B d'Ottawa, Édifice Scottish - Ontario, Gare Union  (Nom des ressources historiques participantes)
Numéro du rapport de recherche : 1984-017, 2005-SDC-112
Numero RBIF : 56829

Plaques


Plaque existante:  Ottawa, Ontario

Érigée par étapes entre 1899 et 1939, à même un secteur commercial, cette place constitue un rare exemple d’aménagement d’envergure réalisé dans un centre-ville canadien selon les principes du mouvement City Beautiful. Site du Monument commémoratif de guerre du Canada, elle forme le plus important centre cérémonial de la capitale nationale, après celui de la colline du Parlement. Elle est entourée d’édifices remarquables dont l’âge, le style, l’échelle et la fonction varient, illustrant l’évolution des goûts architecturaux depuis le gothique pittoresque de l’époque victorienne jusqu’au modernisme audacieux du milieu du XXe siècle.

Description du lieu patrimonial

Situé au cœur de la Capitale nationale, le lieu historique national du Canada de la Place-de-la-Confédération est mieux connu des Canadiens et des Canadiennes comme l’emplacement du Monument commémoratif de guerre, avec le tombeau du soldat inconnu. La Place s’ouvre sur le terminus nord de la rue Elgin, immédiatement au sud-est de la Colline parlementaire, et constitue un espace ouvert urbain planifié où convergent les sphères commerciale, cérémoniale, et institutionnelle de la ville. Créée au début du XXe siècle sur le site d’un ancien district commercial, la Place est construite autour d’un pont permanent qui enjambe le canal Rideau et est encadrée par un groupe de bâtiments comprenant l’édifice Central, l’édifice Scottish-Ontario, le bureau de poste Central, l’édifice Langevin, l’édifice de l’Est des édifices du Parlement, le château Laurier, la gare Union (Grand Tronc) et le Centre National des Arts. La reconnaissance officielle fait référence à l’ensemble du site et de ses composantes, y compris les huit bâtiments, la façade subsistante d’un neuvième, et le Monument commémoratif de guerre du Canada ainsi que leurs liens spatiaux existants.

Valeur patrimoniale

La Place de la Confédération a été désignée lieu historique national du Canada en 1984 pour les raisons suivantes : c'est le deuxième centre cérémoniel en importance de la capitale nationale après la colline du Parlement; c'est un des rares grands secteurs de centre-ville au Canada à avoir été aménagé selon les principes du mouvement City Beautiful; la place est entourée d'un groupe familier et éclectique d'immeubles qui frappent par leur diversité d'âge, de styles, de taille et de fonctions.

La valeur patrimoniale de cette place réside dans son rôle de lieu cérémonial et dans sa manifestation physique d’espace public inspiré du mouvement City-Beautiful, tel qu’illustré par son emplacement au cœur d’Ottawa. Il réside aussi dans le groupe éclectique de bâtiments d’âge, de fonction et de styles divers. Ce groupe de bâtiments comprend plusieurs lieux historiques nationaux du Canada désignés, comme le Centre National des Arts (1964-1969) le Château Laurier (1909-1912), l’édifice Langevin (1883-1912), l’édifice Central (1890) et la portion de l’édifice de l’Est des édifices du Parlement (1859-1865). De plus, la Place est érigée sur une partie d’un autre lieu historique national, le canal Rideau. Depuis le dévoilement en 1939 du présent Monument commémoratif de guerre, la Place est devenue le lieu de rassemblement des commémorations nationales du jour du Souvenir, afin de rendre hommage aux soldats du pays décédés à la guerre.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, procès-verbal, juin 1984, décembre 2005.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments contribuant à la valeur patrimoniale de ce lieu sont les suivants : son emplacement à l’intersection de la rue Wellington et de l’extrémité nord de la rue Elgin, surplombant un segment du Canal Rideau; sa disposition en espace ouvert triangulaire avec, au centre, le Monument commémoratif de guerre limité par la rue Wellington au nord et les deux côtés de la rue Elgin des côtés est et ouest, le tout encadré par les bâtiments sur les côtés éloignés de ces rues; le lien spatial existant entre les composantes mentionnées ci-haut, spécialement l’ouverture de la Place, qui permet le rassemblement de groupes importants; le Monument commémoratif de guerre dans son emplacement, son empreinte, sa conception, son volume et ses matériaux; le Tombeau du soldat inconnu dans son emplacement, son empreinte au-dessus du sol, sa conception et ses matériaux; la collection de bâtiments encadrant la Place et les liens spatiaux existants entre les bâtiments individuels, le style éclectique et leur harmonie générale en termes d’échelle, tout spécialement : l’édifice Scottish-Ontario sur son empreinte, par sa conception de style italianisant ainsi que par ses matériaux et décorations extérieures d’origine; les portions originales encore existantes de la façade de l’ancien édifice Bell qui illustrent la conception et le traitement décoratif de style italianisant; l’édifice Central sur son empreinte, par sa conception et sa décoration de style neo-Queen Anne ainsi que les matériaux extérieurs d’origine; le bureau de poste Central sur son empreinte, par sa conception d’inspiration Art Déco, sa toiture de style Château, ses matériaux de construction, ses décorations extérieures d’origine ainsi que par la conception et les matériaux encore existants de ses grands espaces intérieurs; l’édifice Langevin sur son empreinte, par sa conception et sa décoration de style second Empire, ses matériaux extérieurs d’origine, la conception et les matériaux originaux des grands espaces intérieurs ainsi que son utilisation par le gouvernement fédéral; l’édifice de l’Est, sur son emplacement surélevé et son empreinte existante, par sa conception et son traitement décoratif de style néo-gothique, ses matériaux originaux encore existants, des grands espaces intérieurs ainsi que son utilisation par le gouvernement fédéral; le château Laurier sur son empreinte, par sa conception de style château, ses matériaux de construction et sa décoration extérieurs d’origine, le design et les matériaux originaux des espaces publics importants ainsi que son utilisation comme hôtel; la gare Union, par son style Beaux-Arts, ses matériaux et son traitement décoratif extérieur d’origine, ses volumes originaux, la conception et les matériaux des grands espaces intérieurs; le Centre National des Arts par son style Brutaliste, ses matériaux et son traitement décoratif extérieurs d’origine, la conception et les matériaux originaux des grands espaces intérieurs ainsi que son utilisation à titre d’espace artistique public; les points de vue, spécialement la vue oblique sur la Colline parlementaire, en direction du canal Rideau, en descendant la rue Elgin à partir du Monument commémoratif de guerre et en montant les rues Elgin, Sparks, Wellington et Rideau en direction du Monument commémoratif de guerre; l’utilisation cérémoniale constante de la Place; tout élément archéologique pouvant être découvert sur ce site dans l’avenir.