Lieu historique national du Canada District-Hydrostone

Halifax, Nouvelle-Écosse
Vue d'une section du lieu historique national de l'Arrondissement-Hydrostone, 1993. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1993.
Vue générale
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1993.
Vue d'une section du lieu historique national de l'Arrondissement-Hydrostone, 1993. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1993.Vue en plongée d'une section du lieu historique national du Canada de l'Arrondissement-Hydrostone, 1990. © Parks Canada Agency/ Agence Parcs Canada, 1990.
Adresse : Rues Kaye, Isleville, Duffus and Novalea, Halifax, Nouvelle-Écosse

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1994-01-07
Dates :
  • 1917 à 1917 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Explosion d’Halifax  (Événement)
  • Ross et Macdonald  (Architecte)
  • Thomas Adams (urbaniste)  (Ingénieur)
Autre nom(s):
  • District Hydrostone  (Nom de la désignation)
  • Arrondissement Hydrostone  (Nom de la plaque)
Numéro du rapport de recherche : 2004-SDC/CDE-022, 1993-008

Plaques


Plaque existante:  Rues Kaye, Isleville, Duffus and Novalea, Halifax, Nouvelle-Écosse

C'est sur les cendres du secteur North End, détruit par la terrible explosion qui secoua Halifax le 6 décembre 1917, que s'élève l'arrondissement Hydrostone, magnifique exemple d'aménagement urbain inspiré des banlieues-jardins anglaises. La construction de ce quartier bien préservé fut complétée en 1920. S'appuyant sur des principes d'urbanisme à la fois modernes et pratiques, le plan directeur est caractérisé par un nouveau tracé des rues, un grand parc public et par quelque 325 habitations des plus modernes et à l'épreuve du feu, le tout desservi par une rangée de boutiques. Les maisons, disposées avec art de part et d'autre de rues boisées, présentent des variations du même thème architectural et sont construites en blocs de béton «Hydro-Stone». Paysage urbain d'une atmosphère remarquable, ce quartier est devenu un exemple important des réalisations de l'influent urbaniste Thomas Adams et le premier projet résidentiel au Canada à bénéficier de l'aide gouvernementale.

Description du lieu patrimonial

Cette banlieue-jardin à l'anglaise, d'une profondeur de un pâté de maisons et d'une largeur de dix pâtés, est située dans la partie nord d'Halifax. Ses courtes rues orthogonales sont bordées par des maisons en rangée homogènes disposées de façon à faire face à de larges cours-parcs. Du côté de la rue Young se trouve une courte rangée commerciale, dans le même style néo-Tudor discret que la zone résidentielle. La désignation porte sur les édifices et sur le paysage connexe.

Valeur patrimoniale

L'Arrondissement Hydrostone a été désigné lieu historique national du Canada parce que c'est un excellent exemple de la banlieue-jardin à l'anglaise au Canada qui a conservé un degré élevé d'authenticité. Sa série de cours rectangulaires plantées d'arbres, bordées des deux côtés d'un ensemble répétitif d'immeubles résidentiels construits en « Hydro-stone », crée une impression remarquable de retour dans le temps et l'espace, avec très peu d'éléments discordants ou étrangers, et c'est le premier projet public d'habitation au pays, en même temps qu'un exemple important des travaux de l'influent urbaniste que fut Thomas Adams.

Construits pour remplacer les habitations détruites par l'Explosion d'Halifax de 1917, les édifices en blocs de béton (Hydro-stone) ont été dessinés par Ross et Macdonald pour s'inscrire dans le plan dressé par Thomas Adams.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, juin 1993.

Éléments caractéristiques

Voici les principales caractéristiques qui contribuent à la valeur patrimoniale de ce site :
le plan, d'une profondeur de un pâté de maisons et d'une largeur de dix pâtés, les maisons faisant face aux cours de verdure auxquelles on accède à l'arrière par des ruelles, la rangée de magasins avec des appartements à l'étage le long de la rue Young, l'utilisation de plans et d'élévations normalisés assemblés en différentes combinaisons pour former des rangées à multiples unités et des appartements en duplex, le motif uniforme du dessin extérieur en un style néo-Tudor discret comportant de faux colombages, les toitures variées, notamment les toits à quatre versants, à deux versants et en croupe, les détails normalisés, notamment les vérandas et les fenêtres, l'utilisation de matériaux ignifuges comprenant comme principal matériau de construction des blocs de béton (Hydro-stone) et des couvertures en ardoise, les cours de verdure plantées d'arbres à maturité.