Lieu historique national du Canada du Château-Frontenac

Québec, Québec
Vue générale du Château Frontenac qui montre sa situation proéminente et sa présence imposante sur la falaise surplombant le Saint-Laurent. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.Vue générale du Château Frontenac qui montre sa pierre de taille grise et ses cordons; son revêtement mural de brique de Glenboig orangée, 2007. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, Ron Garnett, 2007.Vue générale du Château Frontenac qui montre sa masse imposante et son allure de château forteresse. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Adresse : 1, rue des Carrières, Québec, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1981-01-15
Dates :
  • 1892 à 1893 (Construction)
  • 1908 à 1909 (Addition)
  • 1920 à 1924 (Autre addition)

Événement, Personne, Organisation :
  • Canadien Pacifique  (Organisation)
  • Bruce Price  (Architecte)
  • W. S. Painter  (Architecte)
  • Edward et W.S. Maxwell  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Château Frontenac  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 1980-021

Plaques


Plaque existante: de la terrasse Dufferin, sur le mur extérieur du Château Frontenac 1, rue des Carrières, Québec, Québec

Construit en sept étapes à partir de 1892-1893, cet édifice offre un excellent exemple des hôtels de style Château établis par les compagnies ferroviaires au Canada. Rehaussé par la splendeur du site, il évoque le romantisme des châteaux de la Loire des XIVe et XVe siècles. Bruce Price, qui en a conçu le plan, a toutefois délaissé la symétrie classique de ces modèles au profit de l’éclectisme pittoresque en vogue à la fin du XIXe siècle. Les interventions subséquentes des architectes Painter et Maxwell et de la firme ARCOP ont respecté l’esprit initial de sa silhouette imposante, qui est l’un des points dominants du Vieux-Québec.

Description du lieu patrimonial

De style château, le Château Frontenac est un hôtel imposant en brique et en pierre formé de cinq ailes et d'une tour centrale érigées en sept étapes, entre 1892 et 1993, sur la falaise surplombant le fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement historique de Québec. La désignation se réfère au batiment défini par son plan au sol en 1981 (la date de désignation).

Valeur patrimoniale

Le Château Frontenac a été désigné lieu d'importance nationale parce qu'il est un excellent exemple des hôtels de style château établis par les compagnies ferroviaires au Canada.

Le Château Frontenac est le premier d'un ensemble d'hôtels de style château construits par les compagnies ferroviaires du Canada à la fin XIXe et au début du XXe siècles pour inciter les touristes à voyager en train. Prisés du public voyageur en raison de leur décor raffiné et de leur élégance tout confort, ces hôtels sont vite devenus des symboles nationaux d'hébergement de qualité.

Le Château Frontenac a donné le ton aux hôtels de style château que les compagnies ferroviaires ont érigés par la suite et il demeure celui qui exprime le mieux ce style d'architecture. Sa conception inspirée des châteaux de la Loire des XIVe et XVe siècles, en France, lui donne des allures de château forteresse, une impression que vient renforcer son emplacement au sommet de la falaise. Sa conception exprime l'image romantique que les gens se faisaient alors de Québec, soit d'une ville française médiévale. Le style pittoresque éclectique de l'hôtel et ses riches surfaces polychromes reflètent les goûts de l'époque en matière d'architecture victorienne.

Le Canadien Pacifique en a commencé la construction en 1892-1893, selon les plans de Bruce Price. L'hôtel a été agrandi à plusieurs reprises en 1908-1909 (plans de W.S. Painter), 1919, 1920-1924 (plans de Edward et W.S. Maxwell), et 1992-1993 (plans du Groupe Arcop).

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, 1981; Énoncé d'intégrité commémorative.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques clés associés à la valeur patrimoniale du Château Frontenac comprennent : - notamment sa situation proéminente et sa présence imposante sur la falaise surplombant le Saint-Laurent; - sa masse imposante et son allure de château forteresse; - son plan comprenant une cour intérieure; - son profil asymétrique et ses volumes irréguliers; - son style château, manifeste dans ses toits à forte pente, ses grosses tours et ses tourelles circulaires et polygonales; ses pignons et lucarnes ornés; ses hautes cheminées; sa rangée de faux-mâchicoulis au-dessus des fenêtres du troisième étage; ses matériaux de grande qualité et son cadre spectaculaire - sa solidité de château forteresse, exprimée dans ses grands murs plats et ses tours imposantes; - la forte impression horizontale qu'il dégage par son assise en pierre de taille et ses cordons en pierre de taille; - sa construction à ossature d'acier; - sa pierre de taille grise et ses cordons; son revêtement mural de brique de Glenboig orangée; - les volumes des grands espèces publiques; - la décoration des grands espèces publiques comme le plafond en caissons du grand vestibule, des boisseries, des escaliers en marbre, des motifs décoratifs en fer forgé et en pierre, des vitraux de type Rondel dessinés par Edward Maxwell.