Lieu historique national du Canada Hochelaga

Montréal, Québec
Vue générale du lieu historique national du Canada Hochelaga, qui montre l’emplacement du cairn, qui représente l’ancien village iroquoien, vers 2005. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, circa / vers 2005.
Vue générale
© Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, circa / vers 2005.
Vue générale du lieu historique national du Canada Hochelaga, qui montre l’emplacement du cairn, qui représente l’ancien village iroquoien, vers 2005. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, circa / vers 2005.Vue en détail de la plaque CLMHC © Parks Canada / Parcs Canada, 2010
Adresse : rue Sherbrooke ouest, Montréal, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1920-01-30
Dates :
  • 1535 à 1535 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Jacques Cartier  (Personne)
  • les Iroquoiens  (Organisation)
Autre nom(s):
  • Hochelaga  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 2007-CED-SDC-008

Plaques


Plaque existante: l'entrée principale de l'université McGill rue Sherbrooke ouest, Montréal, Québec

PRÈS D'ICI ÉTAIT LE SITE DE LA VILLE FORTIFIÉE D'HOCHELAGA VISITÉE PAR JACQUES CARTIER EN 1535, ABANDONNÉE AVANT 1600. ELLE RENFERMAIT CINQUANTE GRANDES MAISONS LOGEANT CHACUNE PLUSIEURS FAMILLES VIVANT DE LA CULTURE DU SOL ET DE LA PÊCHE.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada Hochelaga est un paysage culturel évoquant un ancien village iroquoien qui consiste en un espace gazonné d’une superficie d’environ 79 mètres carrés. Le lieu est situé à gauche de l’entrée principale de l’Université McGill, sur la rue Sherbrooke à Montréal. La reconnaissance officielle vise un rayon de 5 mètres autour du cairn, érigé en 1925, sur lequel se trouve une plaque commémorative.

Valeur patrimoniale

Hochelaga a été désigné lieu historique national du Canada en 1920 pour la raison suivante : il s'agit du village iroquoien d'Hochelaga visité par Jacques Cartier en 1535, abandonné avant 1600.

Le lieu historique national du Canada Hochelaga rappelle l’ancien village iroquoien d’Hochelaga. Des documents écrits tels que le carnet de voyage de Jacques Cartier, écrit lors de son second voyage dans la région du fleuve Saint-Laurent, en 1535, témoignent de l’existence du village dans les environs. Il s’agit aujourd’hui d’un lieu disparu dont l’emplacement exact est inconnu.

La valeur historique du lieu historique national du Canada Hochelaga repose sur son association avec le village iroquoien d’Hochelaga. Selon les notes de Cartier datant d’octobre 1535, le village entouré d’une palissade abritait environ 1500 Iroquoiens dans une cinquantaine de longues maisons d’environ huit mètres de hauteur et aux longueurs variables, logeant des familles réunies sous la lignée matriarcale. Vers 1600, des Français de retour en Nouvelle-France remarqueront la disparition du village Hochelaga. Cette absence coïncide avec le moment où l’ensemble des Iroquoiens quittèrent la vallée du Saint-Laurent après la formation d’alliances commerciales, desquelles ils étaient exclus, entre les Français et les Montagnais, les Algonquins et les Hurons. Afin de consolider les alliances concernant la traite de la fourrure, les Français se montrèrent hostiles envers les Iroquoiens, causant ainsi leur départ.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, 2007; Rapport au comité sur le statut des désignations, 2007.

Éléments caractéristiques

Parmi les caractéristiques qui confèrent au lieu historique national du Canada Hochelaga sa valeur patrimoniale, notons : l’emplacement de cairn, qui représente l’ancien village iroquoien; les perspectives depuis le monument; l’intégrité des vestiges archéologiques potentiels des objets et de leurs emplacements.