Lieu historique national du Canada du Fort-Norfolk

Turkey Point, Ontario
Vue de la plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 2005. © Parks Canada Agency/Agence parcs Canada, 2005.
Vue générale
© Parks Canada Agency/Agence parcs Canada, 2005.
Vue générale du monument et de la plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 2005. © Parks Canada Agency/Agence parcs Canada, 2005.Vue générale du monument et de la plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 2005. © Parks Canada Agency/Agence parcs Canada, 2005.Vue de la plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 2005. © Parks Canada Agency/Agence parcs Canada, 2005.
Adresse : 76, chemin Old Hill, Parc provincial de Turkey Point, Turkey Point, Ontario

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1925-05-15
Dates :
  • 1814 à 1815 (Construction)
  • 1823 à 1823 (Significative)
  • 1795 à 1795 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Guerre de 1812  (Événement)
  • lieutenant-gouverneur John Graves Simcoe  (Personne)
  • général Henry Procter  (Personne)
Autre nom(s):
  • Fort Norfolk  (Nom de la désignation)
  • Turkey Point  (Nom de la plaque)
Numéro du rapport de recherche : 2009-SDC-CED-071
Numero RBIF : 56535 00

Plaques


Plaque existante: parc provincial pointe-Turkey 76, chemin Old Hill, Turkey Point, Ontario

Le lieutenant gouverneur Simcoe avait projeté dès 1798 de faire construire un fort ici, mais il n'était pas encore érigé en 1813. Après que le général Procter eut abandonné Amherstburg, l'armée proposa de construire sur la pointe un arsenal de la marine et un fort pour sa défense. Les difficultés d'approvisionnement et une étude minutieuse du terrain entrainèrent l'abandon du projet. On ne construisit qu'un blockhaus et une palissade, qui d'ailleurs resta inachevée.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada du Fort-Norfolk est situé à l’entrée du terrain de golf dans parc provincial de Turkey Point, et est borné par le côté est d’Old Hill Road, près du lac Érié. Le site présente des éléments paysagers et des feuillages variés, et est entouré par les vastes étendues gazonnées du terrain de golf adjacent. À ce jour, aucun vestige du Fort-Norfolk n’a été découvert; le lieu a toutefois fait l’objet de plusieurs projets de recherches archivistiques depuis sa désignation. La reconnaissance officielle vise le polygone délimité par le côté est d’Old Hill Road, à Turkey Point, en Ontario.

Valeur patrimoniale

Fort Norfolk a été désigné lieu historique national du Canada en 1925 parce que : il fut le site d’un poste militaire et naval britannique entre 1814 et 1815.
[Minutes / Plaque Text, 1926 – Traduction libre]

En 1795, le lieutenant-gouverneur John Graves Simcoe a choisi Turkey Point pour y construire un fort et d’une station navale. Pendant la guerre de 1812, l’endroit a revêtu une importance stratégique au profit des Britanniques qui, sous les ordres du général Henry Procter, ont construit un blockhaus et une palissade partielle sur la pente qui domine la Turkey Point. De 1814 à 1815, le fort-Norfolk a servi de poste militaire et naval pour les Britanniques, mais le projet a été abandonné à la fin des hostilités. En 1826, le fort était dans un état de détérioration tel, que les installations navales et militaires ont été déplacées au nord-est de Grand River.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, 1925, 1926 et décembre 2009.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui donnent au lieu sa valeur patrimoniale sont les suivants : son emplacement stratégique sur un terrain escarpé bordé par deux ravins, tout juste à l’est d’Old Hill Road, qui descend jusqu’à Turkey Point; sa situation dans le paysage boisé, entourée par les étendues gazonnées ondulées; l’intégrité des vestiges archéologiques associés à la guerre de 1812 qui subsistent ou qui n’ont pas encore été mise au jour sur ce site, mais qui pourrait l’être à leur emplacement et dans leur état d’origine, incluant les tranchées; l’intégrité des vestiges archéologiques associés aux postes navals et militaires britanniques qui subsistent ou qui n’ont pas encore été mise au jour sur ce site, mais qui pourrait l’être à leur emplacement et dans leur état d’origine, incluant les vestiges d’une palissade et d’un blockhaus; les points de vue depuis le lieu vers le sud, sur le lac Érié.