Lieu historique national du Canada du Canal-de-Sault Ste. Marie

Sault Ste. Marie, Ontario
Vue générale du Canal-de-Sault Ste. Marie qui montre l'interrelation fonctionnelle et l'orientation des installations dans le corridor du canal. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue générale
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue générale du Canal-de-Sault Ste. Marie qui montre l'interrelation fonctionnelle et l'orientation des installations dans le corridor du canal. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.Vue aérienne du Canal-de-Sault Ste. Marie qui montre la masse, la forme, les technologies et matériaux de construction des ouvrages d'ingénierie. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.Vue générale du Canal-de-Sault Ste. Marie qui montre l'intégrité de la voie du canal. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Adresse : 4 Île Whitefish / 1, rue Canal, Sault Ste. Marie, Ontario

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1987-11-20
Dates :
  • 1894 à 1895 (Construction)
  • 1895 à 1979 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Dominion Bridge Co.  (Organisation)
Autre nom(s):
  • Canal de Sault Ste. Marie  (Nom de la désignation)
  • Pont-Barrage tournant de secours, La Centrale  (Autre nom)
  • Canal de Sault Ste. Marie  (Nom de la plaque)
Numéro du rapport de recherche : 1987-A03-4
Numero RBIF : 11878 00

Plaques


Terminé en 1895, ce canal constituait le dernier maillon d'un réseau de navigation entièrement canadien reliant le Saint-Laurent et le lac Supérieur. Conçu et construit par des Canadiens, il comprenait plusieurs innovations sur le plan technique. Doté de la plus longue écluse au monde, également la première actionnée à l'électricité grâce à une centrale de production sur place, il utilisait un barrage d'urgence à pont pivotant pour protéger celle-ci en cas d'accident. Fermé en 1987 en raison d'un bris de paroi, le canal, équipé d'une écluse modernisée, a été rouvert en 1998 à des fins récréatives.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada du Canal-de-Sault Ste. Marie est une voie navigable artificielle comprise entre la ville de Sault Sainte-Marie et l'île Whitefish dans le chenal maritime reliant le lac Huron au lac Supérieur, à Sault Sainte-Marie, en Ontario. Sa centrale électrique construite sur le versant de la colline en aval de l'écluse, et son barrage tournant de secours situé à l'ouest de l'écluse d’origine près de la résidence du directeur revêtent une importance particulière. Aujourd’hui, le canal sert d’aménagement récréatif.

Valeur patrimoniale

Le canal de Sault Ste. Marie a été désigné lieu historique national du Canada, en 1987, parce que : il fait partie du réseau national de canaux du Canada; la centrale électrique et sa machinerie, ainsi que le barrage tournant de secours, sont des ressources d'importance historique et architecturale nationale.

La valeur patrimoniale du canal de Sault Ste. Marie a trait à sa lisibilité et à son intégralité en tant que voie navigable artificielle, y compris ses ouvrages d'ingénierie, ses bâtiments et ses aménagements paysagers connexes. Achevé en 1895, il fait partie du réseau national de canaux du Canada et comprend une centrale électrique construite en 1894, pendant la phase initiale de construction, ainsi qu’un barrage tournant de secours construit en 1895 par la Dominion Bridge Co. La gestion du canal de Sault Ste. Marie a été transférée à l'Administration de la voie maritime du Saint-Laurent (1959-1979), puis à Parcs Canada qui l’exploite encore comme aménagement récréatif.

Sources: Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, 1987; Énoncé d'intégrité commémorative, 22 juin 1999.

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments liés à la valeur patrimoniale de ce site, notons : la lisibilité du corridor du canal; l'intégrité de la voie du canal; l'interrelation fonctionnelle et l'orientation des installations dans le corridor du canal; la masse, la forme, les technologies et matériaux de construction des ouvrages d'ingénierie, des bâtiments et des aménagements paysagers connexes, ainsi que leurs relations spatiales mutuelles; la masse rectangulaire de la centrale électrique surmontée d'un toit en croupe; sa délimitation et forme classiques; l'intégrité de son revêtement de grès rouge et de ses ornements en pierre calcaire; les espaces intérieurs fonctionnels de l'édifice; le matériel et les ouvrages d'ingénierie préservés liés à la production hydroélectrique, à l'exploitation et à l'entretien du canal; sa situation à l’angle nord-est de l'écluse, et son emplacement sur le versant d'une colline à l'extrémité de l'écluse; l'emplacement, la forme, la structure et la conception fonctionnelles d’origine du barrage tournant de secours; les vues depuis le canal vers le lac Supérieur, celles depuis le chenal maritime principal vers le lac Huron, et les installations industrielles situées le long des berges du canal.