Lieu historique national du Canada de Port-Royal

Port Royal, Nouvelle-Écosse
Vue générale de Port-Royal démontrant l’illustration des arrangements fonctionnels du XVIIe siècle grâce à la relation spatiale des édifices et des éléments du paysage, 1991. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J.P. Jérôme, 1991.
Vue générale
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J.P. Jérôme, 1991.
Vue générale de Port-Royal démontrant l’illustration des arrangements fonctionnels du XVIIe siècle grâce à la relation spatiale des édifices et des éléments du paysage, 1991. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J.P. Jérôme, 1991.Vue générale de Port-Royal montrant le regroupement d’édifices autour d’une cour intérieure et entourés d’une palissade, 1991. © Parks Canada Agercy/ Agence Parcs Canada, B. Pratt, 1991.Vue des détails de Port-Royal montrant la conception qui serait typique de l’architecture rurale française du XVIIe siècle avec les matériaux de construction en bois, 1979. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1979.
Adresse : Route 217, Port Royal, Nouvelle-Écosse

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1923-05-25
Dates :
  • 1939 à 1939 (Construction)
  • 1605 à 1613 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Samuel de Champlain  (Personne)
  • Mattieu Da Costa  (Personne)
  • Ordre de Bon Temps  (Organisation)
  • Micmacs  (Organisation)
  • Acadiens  (Organisation)
Autre nom(s):
  • Port-Royal  (Nom de la désignation)
  • PORT ROYAL HABITATION / HABITATION DE PORT ROYAL  (Nom de la plaque)
Numéro du rapport de recherche : 1994-OB-04, 2011-CED-SDC-021
Numero RBIF : 02585 00

Plaques


Inconnu:  Route 217, Port Royal, Nouvelle-Écosse

Reconstitution de l'habitation du sieur de Monts construite ici en 1605. Foyer de l'ordre de Bon Temps fondé par Champlain. Ici prirent naissance la pièce de Lescarbot: "Le Théâtre de Neptune," ainsi que son AHistoire de la Nouvelle-France" et ses poèmes: Quartier général de l'établissement de Poutrincourt et de Biencourt, jusqu'à la destruction de l'habitation par Argall de Virginie en 1613.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de Port-Royal, groupe d’édifices en bois entouré d’une palissade, est une réplique historique d’un fort français du début du XVIIe siècle. L’habitation est située sur la rive nord du bassin d’Annapolis, de l’autre côté de l’île Goat.

Valeur patrimoniale

Port-Royal a été désigné lieu historique pour commémorer : l’héritage de Port-Royal, la culture française, la manifestation du commerce et de la colonisation en Amérique du Nord entre 1605 et 1613; les expériences des Micmacs et des colons français entre 1605 et 1613; la réplique de l’Habitation, jalon du mouvement pour la conservation du patrimoine canadien.

La valeur patrimoniale du lieu historique national du Canada de Port-Royal tient aux édifices reconstruits qui illustrent une première tentative de colonisation par les Français et qui sont un exemple d’une approche de la conservation du patrimoine datant du début du XXe siècle. Le lieu historique national du Canada de Port-Royal a été construit en 1939.

Sources: Procès-verbal de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada de 1994; Énoncé d’intégrité commémorative, 1997.

Éléments caractéristiques

Voici les principales caractéristiques qui contribuent à la valeur patrimoniale de ce site :
le regroupement d’édifices autour d’une cour intérieure et entourés d’une palissade; les masses rectangulaires de deux étages des édifices surmontés de toits très pentus; la conception qui serait typique de l’architecture rurale française du XVIIe siècle; les matériaux de construction en bois; les techniques artisanales et de construction copiant les techniques de construction rurale française du XVIIe siècle, y compris ce qui concerne l’ameublement intérieur; l’illustration des arrangements fonctionnels du XVIIe siècle grâce à la relation spatiale des édifices et des éléments du paysage; le puits, les allées et autres éléments paysagers artificiels; l’emplacement entre le rivage et les montagnes sur la rive nord du bassin d’Annapolis, avec un mouillage protégé de l’autre côté de l’île Goat; les points de vue depuis l’entrée du bassin sur l’embouchure de la rivière, à l’autre extrémité du bassin.