Lieu historique national du Canada de l'Arrondissement-Historique-du-Vieux-Lunenburg

Lunenburg, Nouvelle-Écosse
Vue générale de l'arrondissement Historique du Vieux Lunenburg mettant de l'emphase sur l'orientation générale de la ville et de ses principaux édifices institutionnels face au port, 1995. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, C. Reardon, 1995.
Vue générale
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, C. Reardon, 1995.
Vue panoramique de l'arrondissement Historique du Vieux Lunenburg montrant l'unité et l'homogénéité créées par la prédominance des constructions en bois et des finitions extérieures parmi les bâtiments de tous types et styles, 1993. © Parks Canada Agency/Agence Parcs Canada, 1993.Vue générale de l'arrondissement Historique du Vieux Lunenburg mettant de l'emphase sur l'orientation générale de la ville et de ses principaux édifices institutionnels face au port, 1995. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, C. Reardon, 1995.Vue générale d'une maison dans l'arrondissement Historique du Vieux Lunenburg montrant ses petites parcelles, 1996. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, P. St. Jacques, 1996
Adresse : Lunenburg, Nouvelle-Écosse

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1991-06-10
Dates :
  • 1753 à 1991 (Construction)
  • 1753 à 1753 (Significative)
  • 1753 à 1753 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Premier débarquement; plan de la ville de 1753  (Événement)
  • Charles Morris  (Personne)
Autre nom(s):
  • Arrondissement historique du Vieux Lunenburg  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 1991-022

Plaques


Plaque existante:  promenade Bluenose, Lunenburg, Nouvelle-Écosse

Rues, espaces publics, bâtiments et vie quotidienne du vieux Lunenburg témoignent d'une remarquable continuité historique. La ville, disposée en damier sur la colline qui domine le port, fut fondée en 1753. Dégagée à mi-côte par un terrain de parade, elle présente l'un des plus anciens plans modèles britanniques encore intacts au Canada. Dans cet espace exigu, des pionniers de langue allemande, française et anglaise construisirent divers bâtiments à charpente de bois qui caractérisent ce centre-ville coloré et harmonieux. On trouve aujourd'hui dans la ville de beaux exemples d'architecture Cape Cod, classique britannique, Second Empire et post-victorienne, et de nombreuses maisons arborent la grande lucarne typique de Lunenburg, populaire à la fin du XIXe siècle. Le long des rues commerciales, une série de magasins et d'édifices publics bien entretenus dénotent l'attachement de la ville à son patrimoine. Les industries de la pêche et de la construction navale, qui font sa réputation mondiale depuis plus de 150 ans, animent toujours le port.

Description du lieu patrimonial

L'Arrondissement historique du Vieux-Lunenburg correspond à la zone centrale de la ville de Lunenburg qui est un exemple bien préservé des types de colonisation et de peuplement du XVIIIe siècle. Il présente de nombreux exemples exceptionnels d'architecture vernaculaire couvrant une période de plus de 240 ans. Il occupe le versant d'une colline ainsi qu'une bande étroite située le long d'un port naturel. Il comprend le terrain de parade original de la ville, ainsi qu'une zone de front de mer associée aux industries de la pêche et de la construction navale. La reconnaissance officielle a trait aux bâtiments et aux terrains contributifs situés dans les limites du plan original de la ville de 1753. Le Vieux-Lunenburg a également été désigné site du patrimoine mondial.

Valeur patrimoniale

L'Arrondissement historique du Vieux-Lunenburg a été désigné lieu historique national en 1991 en raison de son plan en damier reflétant un des modèles de plan britanniques les plus anciens et les mieux préservés du Canada, de ses liens historiques étroits, particulièrement avec les pêcheries de l'Atlantique, et de son architecture riche et équilibrée.

La valeur patrimoniale de l'Arrondissement historique du Vieux-Lunenburg a trait à son plan original, aux éléments volumétriques et aux espaces libres qu'il renferme, aux manifestations physiques et culturelles des industries de la pêche en haute mer et de la construction navale, et à l'intégration harmonieuse de la ville au paysage marin. Le plan du Vieux-Lunenburg, conçu par Charles Morris, lors de son débarquement le 8 juin 1753, était le second « plan-type » britannique créé dans ce qui est maintenant le Canada. Ce plan en damier a été directement et étroitement associé à la politique de colonisation impériale britannique.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, 1991; Nomination à la liste du patrimoine mondial (Annexe 3 : énoncé de caractère).

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments liés à la valeur patrimoniale de ce site urbain, notons : son plan de « ville modèle » en damier, tel que l'atteste le quadrillage régulier de ses rues et de ses bâtiments, la disposition de ses espaces publics, et la distinction entre les zones urbaines et non urbaines; ses petites parcelles; la nature dense de son lotissement urbain; son vaste parc de bâtiments et d'ouvrages du XVIIIe au XXe siècle, notamment ses résidences, églises, édifices institutionnels, boutiques et quais la tradition constante de peindre les bâtiments de couleurs vives; l'unité et l'homogénéité créées par la prédominance des constructions en bois et des finitions extérieures parmi les bâtiments de tous types et styles; l'orientation générale de la ville et de ses principaux édifices institutionnels face au port; les grands édifices situés le long du front de mer, y compris les entrepôts en bois, lofts, ateliers maritimes et bâtiments industriels dont les pignons font face au port et qui sont pour la plupart de grande taille et peints de couleurs vives; sa ligne d'horizon ponctuée des clochers de ses églises; le caractère patrimonial des lieux historiques nationaux du Canada de l'Église-Anglicane-St. John et de la Maison-Knaut-Rhuland.

Les éléments liés aux constructions du XVIIIe siècle : plusieurs maisons appliquant la technique de construction « en coulisse », maintenant bardées de planches à clins ou de bardeaux; des habitations traditionnelles de plain-pied du Cape Cod; des maisons à deux étages construites selon la tradition britannique classique; l'ancien palais de justice; les éléments de l'église anglicane St. John ayant survécu à l'incendie.

Les éléments liés aux constructions du XIXe siècle : les édifices plus importants et plus élaborés perpétuant les traditions de construction plus anciennes; des résidences traditionnelles de type « Cape Cod » et de style britannique classique; des modifications apportées aux maisons du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle; des résidences de style Second Empire de familles associées aux industries de la pêche et de la construction navale; l'utilisation fréquente de la lucarne « Lunenberg bump », dans toutes ses variantes; les éléments de l'église anglicane St. John ayant survécu à l'incendie; l'église presbytérienne St. Andrew et l'église luthérienne de Lunenburg qui font partie des plus anciennes congrégations luthériennes et presbytériennes au Canada.

Les éléments liés aux constructions du XXe : son parc de logements du XXe siècle, y compris des bungalows construits après la Deuxième Guerre mondiale, des maisons de style dit « cubique » et des maisons de style néo-colonial hollandais, qui perpétuent à une échelle modeste la tradition des anciennes constructions en bois; les édifices commerciaux aux proportions modestes situés le long de la rue Lincoln qui contribuent à la cohésion du paysage de rue.

Les éléments associés à l'histoire des industries de la pêche et de la construction navale : les chantiers navals du front de mer, y compris ceux qui servent encore à la construction et à la modification de navires; les bâtiments et les installations liés au travail et à la vie des travailleurs de l'industrie de la pêche, y compris le complexe Adams & Knickle situé sur le front de mer et le chantier naval Smith and Rhuland.