Lieu historique national du Canada de l'Arrondissement-Historique-du-Vieux-Wendake

Wendake, Québec
Vue aérienne de l'Arrondissement historique du Vieux-Wendake, 2005. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2005
Photo Aérienne
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2005
Vue aérienne de l'Arrondissement historique du Vieux-Wendake, 2005. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2005Vue générale de la piste cyclable aménagée sur le tracé de l’ancien chemin de fer, 1999. © Olivier Larochelle, Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1999.Vue générale de l'église Notre-Dame-de-Lorette, 1999. © Olivier Larochelle, Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1999.
Adresse : Wendake, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2000-11-15
Dates :
  • 1697 à 1697 (Significative)
  • 1730 à 1730 (Significative)
  • 1865 à 1865 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Événement historique national des Hurons-Wendats chassés de la Huronie  (Événement)
  • Huronie  (groupe des personnes)
  • Nation Huronne Wendat  (groupe des personnes)
Autre nom(s):
  • Arrondissement historique du Vieux Wendake  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 1999-053, 2008-SDC/CED-010

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de l’Arrondissement-Historique-du-Vieux-Wendake est situé à 12 kilomètres au nord-ouest de la Ville de Québec. Sur la rive sud de la rivière Saint-Charles et près de la chute Kabir-Kouba, le lieu est principalement composé de bâtiments résidentiels et commerciaux, dont la plupart des façades sont orientées vers le sud, qui illustrent un plan de village huron traditionnel. Le lieu se distingue particulièrement par la présence d’un quartier résidentiel dense constitué de maisons unifamiliales et multifamiliales, du lieu historique national du Canada de l’Église-de-Notre-Dame-de-Lorette, de deux cimetières, ainsi que d’une multitude de bâtiments commerciaux et administratifs. La reconnaissance officielle vise l’arrondissement ainsi que son patrimoine bâti et naturel au moment de la désignation.

Valeur patrimoniale

L’arrondissement historique du Vieux-Wendake a été désigné lieu historique national du Canada, en 2000, pour les raisons suivantes : c'est un remarquable exemple d'une communauté ayant survécu à la dispersion des habitants de la Huronie, événement désigné d'importance historique nationale; la forme urbaine du Vieux-Wendake rappelle le mode traditionnel d'occupation de l'espace propre au village huron protohistorique, alors que ses formes architecturales appartiennent à des types européens; c'est un paysage culturel en évolution, qui évoque le « rétablissement des valeurs huronnes ».

La valeur patrimoniale du lieu réside dans la topographie et les modes de peuplement de l’arrondissement, notamment les modèles d’utilisation des terres et l’architecture qui témoignent des 300 ans d’histoire de la colonisation dans cette région. Durant la première moitié du XVIIe siècle, les Hurons-Wendats, qui habitaient et vivaient de l’agriculture au sud de la baie Georgienne en Ontario, sont devenus d’importants partenaires commerciaux des Français, dans la traite des fourrures. Décimés par la famine, les guerres et les maladies contagieuses en provenance d’Europe, ils ont quitté leurs terres en 1650 et se sont établi en permanence à Jeune-Lorette. L’arrondissement est rebaptisé Vieux-Wendake en 1697.

L’Arrondissement historique du Vieux-Wendake est un bon exemple de la coexistence de différentes influences culturelles. Plutôt que de suivre un plan géométrique, l’arrondissement est construit autour d’éléments naturels. Par exemple, les entrées principales des bâtiments font généralement face au sud-est, peu importe le côté de la parcelle de terrain qui donne sur la rue. Bien que le style de construction de très nombreux bâtiments soit d’inspiration européenne et postérieure à 1730, ce plan est similaire aux villages hurons traditionnels. En outre, les îlots sont densément construits pour permettre le passage piétonnier entre les maisons, accentuant ainsi le sentiment d’appartenance à la communauté et les espaces publics tout en favorisant un système économique fondé sur l’industrie artisanale. La coutume qui consiste à nommer les rues en l'honneur d’anciens chefs révèle la relation que les Hurons-Wendats entretiennent encore aujourd’hui avec ce lieu qui témoigne de leur mémoire collective, subsistance et histoire.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, juin 2000, avril 2008.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui donnent au lieu sa valeur patrimoniale sont les suivants : son emplacement à 12 kilomètres au nord-ouest de la Ville de Québec; sa situation sur les rives de la rivière Saint-Charles, près de la chute Kabir-Kouba, en partie sur l’établissement original de 1697, implanté après que les Hurons-Wendats aient été chassés de la Huronie; sa configuration spatiale et son orientation, notamment les entrées face au sud-est, l’implantation des bâtiments sur les parcelles de terrain, leur position par rapport aux rues qui laisse une grande place aux espaces publics et le type d’agglomération, entre autres le secteur résidentiel à la fois densément construit et perméable; les caractéristiques physiques particulières des bâtiments et des structures, définis par la taille, la forme, la conception et la finition, notamment le mélange éclectique de bâtiments d’inspiration européenne et d’autres réalisations architecturales locales, caractérisé notamment par des toits à deux versants et lucarnes, des toitures à faible pente, des toits en mansarde et des toits plats; les principaux matériaux de construction, les techniques de construction des bâtiments et le savoir-faire artisanal appliqué aux bâtiments et aux structures, y compris les charpentes en bois, les constructions pièce-sur-pièces ainsi que l’usage de la pierre pour de hautes structures verticales; les diverses fonctions et vocations qui cohabitent encore de nos jours dans l’arrondissement, se traduisant à la fois par des bâtiments résidentiels, commerciaux, institutionnels et administratifs; les points d’intérêt aux caractéristiques marquantes, y compris le lieu historique national du Canada de l’Église-Notre-Dame-de-Lorette; les références culturelles et historiques manifestées dans l’arrondissement, notamment les rues nommées en honneur des grands chefs du Conseil de la Nation Huronne-Wendat, les maisons des membres bien connus de la nation, ainsi que les cimetières et les monuments commémoratifs; la prédominance d’éléments naturels à sa périphérie, notamment la chute Kabir-Kouba et la rivière Saint-Charles.