Lieu historique national du Canada de la Maison-Wilfrid-Laurier

Victoriaville, Québec
Vue de la façade du lieu historique national du Canada de la Maison-Wilfrid-Laurier, qui montre un buste de Laurier, 1999. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, N. Clerk, 1999.
Vue générale
© Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, N. Clerk, 1999.
Vue de la façade du lieu historique national du Canada de la Maison-Wilfrid-Laurier, qui montre un buste de Laurier, 1999. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, N. Clerk, 1999.Vue de la façade latérale de la Maison Wilfrid Laurier, 1999. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, N. Clerk, 1999.Vue de l'intérieur de la Maison Wilfrid Laurier, qui montre la chambre des Laurier après 1914. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, N. Clerk, 1999.
Adresse : 16, rue Laurier Ouest, Victoriaville, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2000-03-28
Dates :
  • 1876 à 1877 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Sir Wilfrid Laurier (personne)  (Personne)
  • Louis Caron Sr.  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Maison Wilfrid Laurier  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 1999-041

Plaques


Plaque existante:  16, rue Laurier Street Ouest, Victoriaville, Québec

Construite en 1876-1877 pour Wilfrid Laurier et son épouse Zoé, cette élégante maison de style à litalienne fut leur résidence principale jusquà lassermentation de Laurier comme premier ministre du Canada en 1896 et leur départ pour Ottawa lannée suivante. Cest ici, dans cette région dArthabaska quil affectionnait, que lavocat bien connu sest préparé au grand rôle qui lattendait. Très attaché à cette demeure, il y revenait périodiquement et en conserva la propriété jusquà son décès en 1919. Dix ans plus tard, elle devint le musée Laurier, préservant bien vivante la mémoire de cet illustre Canadien.

Description du lieu patrimonial

Situé dans l’ancienne municipalité d’Arthabaska (maintenant fusionnée à Victoriaville), au Québec, le lieu historique national du Canada de la Maison-Wilfrid-Laurier est un bâtiment à deux étages de style «italianisant». Cette élégante résidence de brique rouge, autrefois celle du Premier ministre Sir Wilfrid Laurier, se trouve sur un terrain attrayant, derrière une entrée en demi-cercle bordée d’érables matures. La reconnaissance officielle fait référence au bâtiment sur son lot cadastral.

Valeur patrimoniale

La maison Wilfrid Laurier fut désignée lieu historique national du Canada en 1999 en raison de son lien direct avec un personnage historique d’importance nationale, soit l’ancien Premier ministre du Canada, Sir Wilfrid Laurier.

Construit entre 1876 et 1877 selon les exigences de Laurier, le bâtiment lui a servi de résidence principale pendant 20 ans et illustre sa réussite en tant qu’avocat dans la région d’Arthabaska. Cette maison fut sa principale résidence jusqu’à son élection au poste de Premier ministre en 1896, après laquelle il continua de la visiter régulièrement et d’y habiter l’été jusqu’à sa mort en 1919. La maison fut éventuellement léguée au gouvernement du Québec qui y créa un musée à la mémoire de Sir Wilfrid Laurier. Après l’ouverture du musée en 1929, certaines modifications ont été apportées à la résidence afin de mieux remplir ses fonctions muséologiques.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, procès-verbal, novembre 1999.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui contribuent au caractère patrimonial de ce lieu historique sont les suivants : l’emplacement proéminent dans un vieux district résidentiel d’Arthabaska; la masse rectangulaire à deux étages sous un toit à deux croupes; la construction de brique aux accents blancs; les éléments du style «italianisant», notamment la façade principale symétrique à trois baies, avec entrée centrale abritée sous un porche finement décoré, les détails égayés qui comprennent des briques angulaires, une arche centrale munie d’un œil-de-bœuf, des fenêtres cintrées, des fenêtres en saillie, une corniche ornée en dentelle munie de consoles, une fondation élevée faite de pierre et une petite terrasse entourée d’une balustrade sur le toit; les détails et matériaux encore existants de l’époque de Laurier, comme les fenêtres à cadre de bois, les portes à panneaux et les traces encore existantes de l’aménagement domestique d'origine, des finis intérieurs et des meubles de Laurier encore existants.