Lieu historique national du Canada de la Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church

St. Catharines, Ontario
Vue générale de la chapelle Salem, qui montre sa porte d'entrée centrale à une extrémité du pignon, encadrée de deux grandes fenêtres en ogive, 1998. (© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1998.)
Vue générale
(© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1998.)
Adresse : 92, rue Geneva, St. Catharines, Ontario

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2000-03-28
Dates :
  • 1851 à 1855 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Harriet Tubman  (Personne)
  • John Brown  (Personne)
  • Underground Railroad  (Organisation)
  • Frederick Douglass  (Inconnu)
Autre nom(s):
  • Chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church  (Nom de la désignation)
  • Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church  (Autre nom)
  • Harriet Tubman Centre for Cultural Services  (Autre nom)
Numéro du rapport de recherche : 1999-054, 1998-SUA Dec

Plaques


Aussi connue sous le nom de chapelle Salem, cette église, construite en 1855, fut au XIXe siècle un centre important de l'activité abolitioniste et des droits civiques au Canada. Harriet Tubman, célèbre « conductrice » du chemin de fer clandestin, a vécu de 1852 à 1857 près de ce lieu de culte qui lui est associé. Beaucoup de ceux qui furent secourus devinrent membres de cette congrégation et s'établirent dans la communauté locale. Le plan en auditorium est caractéristique du style des églises liées à l'histoire du chemin de fer clandestin en Ontario.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de la Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church est une église à pignon frontal, bâtie sur des fondations élevée. Ce bâtiment paré de stuc, situé au 92 de la rue Gevena à St. Catherines en Ontario, se distingue par ses fenêtres en arc tiers-point régulièrement disposées, sa taille modeste et sa simplicité générale. La reconnaissance officielle se limite a l'église sur son contour au sol au moment de la désignation.

Valeur patrimoniale

La chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church a été désignée lieu historique national du Canada en 1999 parce que : elle est typique des églises de réfugiés noirs construites selon un plan en auditorium; en raison de son association avec Harriet Tubman, célèbre pour ses exploits d’accompagnatrice d’esclaves fugitifs, la chapelle Salem a été un important pivot de l’activité abolitionniste au Canada.

Au XIXe siècle, la chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church était un important centre d'activités abolitionnistes et des droits civils au Canada. Cette église a été construite vers 1855 pour remplacer une plus petite église en billes de bois car la communauté de réfugiés grandissante et arrivant à St. Catherines par le chemin de fer clandestin. Parmi elle se trouvait Harriet Tubman, célèbre organisatrice du chemin de fer clandestin, qui a vécu près de Salem de 1852 à 1857 et qui a personnellement dirigé l'évasion de nombreux réfugiés du sud des États-Unis jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité au Canada. La valeur patrimoniale de l’église a trait à ses liens exceptionnels avec le mouvement anti-esclavagiste et avec les premières communautés noires du chemin de fer clandestin, attestés par l'église et sa forme en auditorium qui sont typiques des premières églises afro-canadiennes.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbaux, novembre 1999, juin 2001.

Éléments caractéristiques

Parmi les principaux éléments qui contribuent à la valeur patrimoniale de ce lieu, notons : sa localisation à une intersection au cœur du vieux St. Catherines; son contour au sol rectangulaire, et sa volumétrie cubique coiffée d'un toit à deux versants; sa porte d'entrée centrale à une extrémité du pignon, encadrée de deux grandes fenêtres en ogive, à laquelle on accède par un escalier double; les quatre fenêtres en arc tiers-point régulièrement espacées de chaque façade latérale; sa structure et ses ornements en bois, et ses fondations de pierre; son sous-sol élevé; sa forme ouverte en auditorium, avec une tribune sur trois côtés; ses finitions et aménagements intérieurs simples d'origine subsistants, y compris les longs bancs en noyer faits d'une seule bille.