Lieu historique national du Canada du Pont-Couvert-de-Hartland

Hartland, Nouveau-Brunswick
Emplacement de la plaque de CLMHC près de la pont © Parks Canada / Parcs Canada, 2008 (Dan Pagé)
Emplacement de la plaque de CLMHC près de la pont
© Parks Canada / Parcs Canada, 2008 (Dan Pagé)
Entrée du lieu historique national du Canada du pont couvert de Hartland, 1987. © Parks Canada Agency /Agence Parcs Canada, 1987.Emplacement de la plaque de CLMHC près de la pont © Parks Canada / Parcs Canada, 2008 (Dan Pagé)
Adresse : Route 105 au sud-est de la pont, Hartland, Nouveau-Brunswick

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1977-11-17
Dates :
  • 1921 à 1921 (Construction)

Autre nom(s):
  • Pont couvert de Hartland  (Nom de la désignation)

Plaques


Plaque existante:  Route 105 au sud-est de la pont, Hartland, Nouveau-Brunswick

Construit en 1921, ce pont de 390.75 mètres, le plus long du genre au monde, est typique des ponts couverts à plusieurs travées, surmontés d'une ferme belge, qui sont courants au Nouveau-Brunswick. Au début du XIXe siècle, on utilisa des fermes de bois pour les longs écartements, les couvrant pour en préserver les joints. En 1840, on commença a utiliser pour la ferme belge des barres de fer de tension. Les ponts couverts de ce type sont nombreux au Nouveau-Brunswick, et les derniers d'entre eux ne datent que de 1945.

Description du lieu patrimonial

Le pont couvert de Hartland, caractéristique frappante du paysage du Nouveau-Brunswick, est le plus grand de ce type au monde. Ses piliers énormes en béton soutiennent un long pont fermé en bois, tenu par des poutres Howe. Le pont offre un abri pour traverser la Rivière Saint-Jean au village de Hartland. La désignation concerne la structure du pont et le placage de ses piliers.

Valeur patrimoniale

Le pont couvert de Hartland a été désigné lieu historique national du Canada parce que cette structure constitue le pont couvert le plus long au monde.

La valeur patrimoniale de ce lieu tient à sa conception et à sa structure physique. Avec ses 390,75 mètres de long, c’est le pont couvert le plus long au monde, et de loin. Les ponts couverts datent de la première décennie du XIXe siècle, époque où des poutres en bois ont commencé à être utilisées dans la construction en Amérique du Nord pour les longues travées. Elles ont été recouvertes afin de éviter la corrosion sur leurs joints. Après 1840, la poutre Howe, dans laquelle des tiges de tension en fer étaient introduites, a été largement adoptée. De nombreux ponts ont été construits au Nouveau-Brunswick selon cette technique, dont celui-ci, construit en 1921, sur lequel une voie piétonnière a été ajoutée en 1943.

Source: Procès-verbaux de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada de novembre 1977 et de novembre 1979.

Éléments caractéristiques

Parmi les caractéristiques qui confèrent à ce site sa valeur patrimoniale, notons les caractéristiques d’un long pont couvert, à savoir : la conception de sa construction qui utilisait les poutres Howe, en combinaison avec un cadre en bois, un parement vertical et un toit à deux versants, des piliers et des culées en béton, une voie piétonnière ajoutée, ses ouvertures couvertes d’un arc en bardeaux de bois à chaque extrémité et ses ouvertures sur toute sa longueur, son éclairage électrique, et, sa relation avec la rivière, les routes et le littoral.