Événement historique national des Employés Noirs des chemins de fer et leur mouvement syndical

Montréal, Québec
Employés Noirs des chemins de fer et leur mouvement syndical © Africville Geneological Society, n.d.
Employés Noirs des chemins de fer et leur mouvemen
© Africville Geneological Society, n.d.
Employés Noirs des chemins de fer et leur mouvement syndical © Africville Geneological Society, n.d.Vue de la plaque de la CLMHC © Parks Canada / Parcs Canada, 2004
Adresse : 1100, avenue des Canadiens-de-Montréal, Montréal, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1994-11-24

Autre nom(s):
  • Employés Noirs des chemins de fer et leur mouvement syndical  (Nom de la désignation)
  • Les Porteurs ferroviaires et leurs syndicats  (Nom de la plaque)
Numéro du rapport de recherche : 1994-042

Importance: Les syndicats améliorent les relations de travail et font progresser les droits individuels

Plaques


Plaque existante:  1100, avenue des Canadiens-de-Montréal, Montréal, Québec

Les porteurs ferroviaires ont joué un rôle majeur dans la défense des droits des Noirs au Canada. Dès la fin des années 1880, ils étaient des chefs de file des communautés noires de Montréal et d'autres villes. Grâce à leurs syndicats, dont l'Ordre des porteurs de wagons-lits et la Fraternité des porteurs de wagons-lits, ils réussirent à obtenir la reconnaissance des personnes d'ascendance africaine dans les relations de travail. Après la Seconde Guerre mondiale, ils contribuèrent de façon importante au mouvement pour les droits de la personne, notamment par leur lutte pour éliminer la discrimination dans les emplois ferroviaires.