Lieu historique national du Canada de l'Hôtel-de-Ville-de-Frédéricton

Fredericton, Nouveau-Brunswick
Vue générale de l'hôtel de ville de Frédéricton, qui montre ses ornements de maçonnerie polychrome, notamment les voussoirs de pierre sur les ouvertures. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue en angle
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue de l'extérieur de l'hôtel de ville de Frédéricton, qui montre sa conception de style Second Empire avec un haut toit en croupe, une tour de l'horloge centrale et un portique d'entrée en saillie. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.Vue générale de l'hôtel de ville de Frédéricton, qui montre ses ornements de maçonnerie polychrome, notamment les voussoirs de pierre sur les ouvertures. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Adresse : 397, rue Queen, Fredericton, Nouveau-Brunswick

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1984-11-23
Dates :
  • 1875 à 1876 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • McKean and Fairweather  (Architecte)
  • Crosby and Campbell  (Constructeur)
Autre nom(s):
  • Hôtel de ville de Frédéricton  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : Town Hall Study - 1984

Plaques


Plaque existante:  397, rue Queen, Fredericton, Nouveau-Brunswick

Construit en 1875-1876 selon les plans des architectes McKean et Fairweather, cet édifice est le plus vieil hôtel de ville de la région de l'Atlantique qui serve encore aux affaires municipales. Sa composition imposante et les nombreuses installations qu'il a abritées traduisent bien l'importance qu'il avait dans la collectivité. À l'origine, les services du conseil occupaient le rez-de-chaussée tandis qu'une salle d'opéra était située à l'étage. Jusqu'en 1951, le bâtiment avait un marché au sous-sol, ce qui se voyait rarement vers la fin du XIXe siècle.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de l'Hôtel-de-Ville-de-Frédéricton est un édifice en brique rouge de trois étages, de style Second Empire, construit en 1875-1876. Il est situé bien en vue sur une parcelle d'angle au centre ville de Frédéricton. Un grand square public pavé contenant une fontaine et des allées pavées, connu sous le nom de square Phoenix, sépare le bâtiment de la rue. La reconnaissance officielle comprend le bâtiment et la propriété légale sur laquelle il se trouvait au moment de la désignation.

Valeur patrimoniale

L'hôtel de ville de Frédéricton a été désigné lieu historique national du Canada en 1984 parce que : cet édifice est le plus vieil hôtel de ville de la région de l’Atlantique qui serve encore aux affaires municipales; sa composition imposante et les nombreuses installations qu’il a abritées traduisent bien l’importance qu’il avait dans la collectivité; et, jusqu’en 1951, le bâtiment avait un marché au sous-sol, ce qui se voyait rarement depuis la fin du XIXe siècle.

L’hôtel de ville de Frédéricton, construit en 1875-1876, est conçu dans le style Second Empire, un style fréquemment utilisé pour les grands édifices publics dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Le square public qui est devant lui accentue sa présence imposante et sa fonction d'édifice municipal.

Comme beaucoup d'édifices municipaux du XIXe siècle, l'hôtel de ville de Frédéricton a été conçu pour remplir de multiples fonctions. Pendant plus de soixante ans, il a abrité des bureaux municipaux et des salles du conseil au rez-de-chaussée, un auditorium connu sous le nom d'«Opéra» à l'étage supérieur, et un marché au sous-sol. La présence d'un marché dans un hôtel de ville était moins fréquente dans les années 1870 qu'auparavant, car les fonctions administratives avaient alors gagné en importance et en complexité. En 1940, on a déménagé les salles du conseil à l'étage dans l'auditorium, et en 1951, le marché a quitté l'édifice. Le bâtiment abrite toujours des bureaux municipaux et les salles du conseil.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, novembre 1984.

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments liés à la valeur patrimoniale de l'hôtel de ville de Frédéricton, notons : sa volumétrie cubique compacte avec une tour centrale; sa conception de style Second Empire avec un haut toit en croupe, une tour de l'horloge centrale, un portique d'entrée en saillie, des ouvertures en plein cintre, des lucarnes, les corbeaux à l'avant-toit, des ornements en maçonnerie polychrome, et un faîtage orné en fer; ses ornements de maçonnerie polychrome, notamment les voussoirs de pierre sur les ouvertures, les corbeaux de l'avant-toit, la frise décorative avec des médaillons au-dessus du portique d'entrée, les armoiries sculptées ouvragées, et une série d'assises de ceinture entourant l'édifice, parfois en saillie, parfois affleurant la surface du mur; les hautes ouvertures étroites en plein cintre ornées de tympans de bois, reliant les fenêtres circulaires du troisième étage avec les fenêtres jumelées du deuxième étage; sa tour de l'horloge, avec un cadran de huit pieds (2,4 mètres) et son mécanisme d'origine en laiton; les ornements intérieurs d'origine préservés, comme le balcon en fer à cheval de l'opéra d'origine; les ornements intérieurs et les éléments du plan d'origine préservés attestant de ses fonctions multiples; les vestiges de son utilisation comme marché au sous-sol avant 1951; sa situation en retrait par rapport au square Phoenix, le principal square public de la ville; les anciens éléments préservés du square Phoenix, y compris la fontaine, l'emplacement des allées, et ses relations avec l'hôtel de ville et avec les rues adjacentes; son emplacement bien en vue, dominant une artère commerciale du centre ville, dont l'arrière donne sur la rivière Saint-Jean.