Lieu historique national du Canada du Théâtre Capitol-de-Port Hope

Port Hope, Ontario
Vue générale du theatre Capitol de Port Hope donnant sur l'avenue Queen. © Parks Canada Agency | Agence Parcs Canada, C. Boucher, 2014Détail de la façade principale se caractérisant par la presence d'une marquise et d'une enseigne verticale © Parks Canada Agency | Agence Parcs Canada, C. Boucher, 2014Vue de la salle de l'auditorium montrant des détails du décor: vignes artificielles, fanions et lanternes donnent l’effet d’une cour extérieure de château
médiéval © Parks Canada Agency | Agence Parks Canada, C. Boucher, 2014
Adresse : 20, rue Queen, Port Hope, Port Hope, Ontario

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2016-06-06

Événement, Personne, Organisation :
  • Murray Brown  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Le théâtre Capitol de Port Hope  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 2014-24

Plaques


Plaque existante:  20, rue Queen, Port Hope, Ontario

Construit en 1930 selon les plans de l’architecte canadien Murray Brown, ce bâtiment est l’un des premiers cinémas au pays expressément conçus pour la présentation de films parlants. Son plafond étoilé, son ambiance nocturne et ses murs latéraux, dont le décor évoque un château médiéval, en font un exemple remarquable de cinéma de style atmosphérique conçu pour une petite ville. Fermé en 1987, il est restauré puis rouvert en 1995 grâce à la campagne menée par un groupe de citoyens engagés. Sa grande intégrité architecturale et son excellent état de conservation en font l’un des rares cinémas du genre toujours en activité au Canada.

L’objectif de commémoration

Le théâtre Capitol de Port Hope a été désigné lieu historique national pour les raisons suivantes: conçu par l’architecte canadien Murray Brown en 1930, il constitue un excellent exemple de cinéma atmosphérique de petite ville, avec son plafond étoilé, son ambiance nocturne et ses murs latéraux dont le décor rappelle un château médiéval; l’un des premiers cinémas canadiens à avoir été expressément conçus pour la présentation de films parlants, il témoigne des changements architecturaux importants qui sont apparus dans la conception des salles de cinéma vers la fin des années 1920; grâce à sa grande intégrité architecturale et à son excellent état de conservation, il compte parmi les rares cinémas du genre toujours en activité au Canada.

Source: CLMHC, Procès-verbal, décembre 2014.