Lieu historique national du Canada d’Arvida

Saguenay, Québec
Exemple de maisons de la ville bâtie en 135 jours © Parks Canada | Parcs Canada
Exemple de maisons de la ville bâtie en 135 jours
© Parks Canada | Parcs Canada
Exemple de maisons de la ville bâtie en 135 jours © Parks Canada | Parcs CanadaL’immeuble à appartements Britanny Row, en pierre © Parks Canada | Parcs CanadaExemple de maison de la ville bâtie en 135 jours © Parks Canada | Parcs Canada
Adresse : Arvida, Jonquière, Saguenay, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2012-06-05
Dates :
  • 1926 à 1935 (Construction)
  • 1926 à 1926 (Significative)
  • 1926 à 1927 (Significative)
  • 1942 à 1942 (Significative)
  • 1942 à 1950 (Significative)
  • 1945 à 1945 (Significative)
  • 1939 à 1940 (Altération additionelle)
  • 1936 à 1940 (Addition)
  • 1927 à 1927 (Autre addition)
  • 1925 à 1925 (Acquis)

Numéro du rapport de recherche : 2011-042

Plaques


Fondée en 1926 pour accueillir les travailleurs du premier complexe de l’aluminium au Canada, Arvida est un exemple exceptionnel de ville mono-industrielle planifiée. L’Aluminum Company of America commanda à l’architecte H. B. Brainerd et à l’ingénieur H. E. Skougor les plans d’une cité devant refléter son idéal d’excellence et s’appeler Arvida, mot formé des deux premières lettres des noms de son président, Arthur Vining Davis. L’aménagement urbain, qui constitue une synthèse originale de théories urbanistiques et de principes contemporains de la planification des villes, vaut à Arvida une enviable réputation de cité modèle. Son tracé organique incorpore un réseau ordonné de rues bordées d’arbres et agrémentées d’espaces verts. Le noyau originel, dit la « ville construite en 135 jours », s’articule autour du parc Oersted et représente la première des trois phases de construction échelonnées de 1926 à 1950. La grande variété des modèles de résidences, dont certains sont des exemples réussis d’architecture d’inspiration régionaliste, contribue à la richesse de l’environnement bâti. Fort bien conservée, cette communauté constitue un témoin privilégié de l’essor et de l’importance de l’industrie de l’aluminium au Canada au XXe siècle.