Événement historique national du Chemin de fer clandestin

Windsor, Ontario
 © Expired

© Expired
 © ExpiredVue en détail de la plaque de la CLMHC © Parks Canada / Parcs Canada, 1989Vue de l'endroit de la plaque de la CLMHC © Parks Canada / Parcs Canada, 2004
Adresse : 200, rue Pitt est, Windsor, Ontario

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1925-05-15

Autre nom(s):
  • Chemin de fer clandestin  (Nom de la désignation)
  • Esclaves réfugiés  (Autre nom)
Numéro du rapport de recherche : 1996-011, 1998-OB-07, 1998-SUA, 1999-054

Importance: Le Canada, sanctuaire des esclaves fugitifs, 1850-65

Plaques


Plaque existante:  200, rue Pitt est, Windsor, Ontario

Du débuts du XIXe siècle à la guerre de Sécession, des villages le long des rivières Détroit et Niagara servirent de terminus au chemin de fer clandestin. Ce réseau d'abolitionnistes blancs et noirs aida les Afro-Américains à fuir l'oppression pour atteindre la liberté. Ainsi, en 1861, près de 30 000 réfugiés d'ascendance africaine, venant d'États esclavagister somme le Kentucky et la Virginie, vivaient dans ce qui est aujourd'hui l'Ontario. Dès la guerre de Sécession, certains repartirent vers le sud, mais beaucoup s'installèrent ici en permanence et contribuèrent à forger l'identité du Canada moderne.