Lieu historique national du Canada La Fabrique

Québec, Québec
Photographie illustrant « La Fabrique », façade est, à partir de la rue Dorchester; bloc A sur le plan © Parks Canada / Parcs Canada, 2009  (Judith Dufresne)
façade est
© Parks Canada / Parcs Canada, 2009 (Judith Dufresne)
Photographie illustrant « La Fabrique », façade est, à partir de la rue Dorchester; bloc A sur le plan © Parks Canada / Parcs Canada, 2009  (Judith Dufresne)La manufacture Dominion Corset en 1964. © AVQ, Collection of the company Dominion Corset Ltd. / AVQ, Fonds de la compagnie limitée Dominion Corset, (P51), NO2915Édifice « La Fabrique », coin Charest Est et Dorchester, Québec, Québec © Québec City / Ville du Québec, 1997
Adresse : 255-295, boulevard Charest Est, Saint-Roch, Québec, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2011-07-19
Dates :
  • 1871 à 1871 (Construction)
  • 1897 à 1988 (Significative)
  • 1911 à 1911 (Significative)
  • 1916 à 1916 (Significative)
  • 1992 à 1993 (Restauration)
  • 1888 à 1888 (Addition)
  • 1909 à 1909 (Autre addition)

Événement, Personne, Organisation :
  • Walter Ware  (Personne)
  • Benjamin Wales  (Personne)
  • Georges-Élie Amyot  (Personne)
  • James Brown  (Personne)
  • Dominion Corset  (Organisation)
  • Thomas-Jacob Lepage  (Architecte)
  • Georges-Émile Tanguay  (Architecte)
Autre nom(s):
  • La Fabrique  (Nom de la désignation)
  • L’ancienne manufacture de la Dominion Corset  (Autre nom)
Numéro du rapport de recherche : 2009-047

Plaques


Érigé en 1871 et reconstruit en 1911, cet édifice est un exemple original d’architecture industrielle au tournant du XXe siècle au Canada. Ses tours d’esprit médiéval et sa riche ornementation empruntée à l’époque victorienne lui confèrent ce caractère distinctif. Entre 1897 et 1988, il abrite la Dominion Corset, un des plus gros fabricants de lingerie féminine au pays. Des milliers de femmes y travaillèrent, témoignant ainsi de l’apport essentiel de cette main-d’œuvre dans la confection canadienne du vêtement. Sa réhabilitation en 1992-1993 illustre les capacités d’adaptation de ces bâtiments industriels à de nouvelles fonctions.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada La Fabrique est situé dans le quartier Saint-Roch de la ville de Québec. Anciennement un bâtiment à vocation industrielle, La Fabrique abrite aujourd’hui les bureaux du Service de l’aménagement du territoire et du Service du développement économique de la ville de Québec, de même que l’École des arts visuels de l’Université Laval. Cet édifice à l’allure frappante est situé sur le boulevard Charest Est et est fait de briques rouges. Il comprend des éléments de finition ornementaux en briques blanches, et il est doté de tours carrées d’inspiration médiévale ainsi que d’une riche ornementation. La reconnaissance officielle vise le tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La Fabrique a été désignée lieu historique national en 2011 pour les raisons suivantes :
entre 1897 et 1988, elle a abrité la Dominion Corset, une compagnie qui a joué un rôle considérable dans l’industrie du vêtement du XXe siècle au Canada à titre de l’une des plus importantes fabriques de corsets et de sous-vêtements au pays; elle représente une période importante de l’histoire des femmes et du travail, rappelant l’apport des milliers d’ouvrières qui y ont travaillé et, par extension, de toutes celles qui ont formé l’essentiel de la main d’œuvre dans l'industrie canadienne du vêtement; et, elle est représentative de l’adaptabilité des bâtiments industriels victoriens du début du XXe siècle. Un grand nombre de ces bâtiments ont été modifiés au fil du temps en fonction de l’évolution des besoins avant d’être adaptés à la fin du XXe siècle à des fins nouvelles et non industrielles.

La valeur de La Fabrique réside dans son rôle important dans l’industrie canadienne du vêtement. Son histoire commence avec l’Argenteuil Paper Manufactory, construite en 1804 par deux papetiers américains, Walter Ware et Benjamin Wales. Cette usine produit, à partir de chiffons, du papier d’emballage et du papier journal qu’elle vend essentiellement sur le marché montréalais, de 1805 à 1834. Pendant une bonne partie de cette période, l’usine est dirigée par James Brown, papetier montréalais et fondateur de la Montreal Gazette. L’usine, située dans la municipalité de Saint-André-Est (maintenant Saint-André-d’Argenteuil), au Québec, est la première et pendant de nombreuses années la seule usine de papier sur le territoire formant aujourd’hui le Canada. Les origines de l’industrie canadienne des pâtes et papiers remonteraient donc à son établissement. La période pendant laquelle elle héberge la Dominion Corset ne fera que consolider sa place dans l’histoire industrielle canadienne. En 1964, une annexe moderne de style international est construite. Restauré et partiellement reconstruit en 1992-1993, le bâtiment comprend maintenant un atrium, et l’intérieur a été rénové et subdivisé.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui donnent au lieu sa valeur patrimoniale sont les suivants : - son emplacement dans le quartier Saint-Roch de la ville de Québec; - sa masse variée de quatre à cinq étages, sa cour intérieure et ses fondations de forme trapézoïdale; - ses éléments puisant dans le style Second Empire, notamment son entrée orientée vers le nord avec la tour d’eau, sa tour cornière ornée d’une horloge, ses tours d’inspiration médiévale aux extrémités carrées, ses voussoirs blancs soutenus par des clefs de voûte, et ses fenêtres en arc semi-circulaire et segmentaire; - les matériaux utilisés dans sa construction, notamment les briques rouges et les briques réfractaires blanches; - la qualité d'exécution et la décoration, notamment les détails dans la maçonnerie de briques, les parapets crénelés, les pilastres ornés de fleurs de lys, la corniche avec frise, les faux mâchicoulis en briques blanches, et les portes et fenêtres entourées de briques réfractaires blanches; - le caractère industriel du XIXe siècle dans le fenêtrage uniforme et les espaces intérieurs fonctionnels et adaptables; - l’annexe puisant dans le style international, qui consiste en une section rectangulaire de cinq étages recouverte d’un enduit extérieur en plâtre beige et percée de fenêtres entourées de cadres verts en acier; - l’architecture de l’entrée, avec ses bardeaux de pierre au-dessus du rez-de-chaussée, ses clés de voûte et ses diverses ouvertures qui témoignent de la fonction administrative de cet espace; - d’autres caractéristiques de l’aménagement intérieur, notamment des sections recouvertes d’un plancher de bois franc, un escalier en bois, et des murs de briques.