Lieu historique national du Canada de l'Église-Notre-Dame-de-la-Présentation

Shawinigan, Québec
Vue générale de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation montrant la décoration intérieure réalisée par Ozias Leduc et son assistante, Gabrielle Messier. © Comité de protection des œuvres d'Ozias Leduc, Jacques Monette
Vue générale
© Comité de protection des œuvres d'Ozias Leduc, Jacques Monette
Vue générale de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation © Comité de protection des œuvres d'Ozias Leduc, Yvon LeclercVue générale de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation montrant la décoration intérieure réalisée par Ozias Leduc et son assistante, Gabrielle Messier. © Comité de protection des œuvres d'Ozias Leduc, Jacques Monette
Adresse : 825, avenue Ozias-Leduc, Shawinigan, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2004-12-10
Dates :
  • 1924 à 1924 (Construction)
  • 1942 à 1955 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Ozias Leduc  (Personne)
  • Gabrielle Messier  (Personne)
  • Jules Caron  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Église Notre-Dame-de-la-Présentation  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 2003-42, 2003-42A

Plaques


Plaque existante:  825, avenue Ozias-Leduc, Shawinigan, Québec

Un remarquable décor, réalisé de 1942 à 1955 par l'artiste de renom Ozias Leduc, orne l'intérieur de cette église bâtie en 1924. Intégrés à l'architecture de la nef et du chur, les tableaux s'inspirent de la vie du Christ et de Marie, de l'évangélisation de la Mauricie et de métiers exercés dans cette région. Leduc a unifié l'ensemble par l'expression d'une lumière tamisée et une palette de couleurs dominée par l'ocre et le gris bleuté. Considérée comme son testament artistique, cette œuvre très personnelle conjugue spiritualité, histoire et sanctification par le travail, dans une ambiance empreinte de symbolisme.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de l’Église-Notre-Dame-de-la-Présentation est un vaste bâtiment construit en 1924 dans le style néo-roman. Les murs et le plafond intérieurs sont décorés de quinze grandes peintures ainsi que de symboles et de motifs variés créés par l’artiste québécois Ozias Leduc et son assistante, Gabrielle Messier, entre 1942 et 1955. Neuf peintures représentent des scènes bibliques et six autres illustrent l’histoire religieuse et sociale de la région. L’église est située sur un vaste terrain surplombant la rivière Saint-Maurice dans la ville de Shawinigan. La reconnaissance officielle vise l’église sur son tracé au sol.

Valeur patrimoniale

L’église Notre-Dame-de-la-Présentation a été désignée lieu historique national du Canada en 2003 pour les raisons suivantes :
— son programme iconographique, réalisé de 1942 à 1955 par l'artiste de renom Ozias Leduc, se distingue par sa remarquable expression de thèmes religieux et de scènes inspirées de l'histoire et des activités de la région, auxquels cet artiste a donné une interprétation à la fois personnelle et spirituelle empreinte de symbolisme;
— son programme iconographique se distingue également par l'originalité de sa composition et de sa thématique et par son grand pouvoir évocateur, qui en font le testament artistique de Leduc et une œuvre tout à fait unique à la fois dans sa carrière et dans le contexte de l'époque.

L’intérieur a été peint par Ozias Leduc (1864-1955), célèbre artiste québécois, et par son assistante, Gabrielle Messier (1904-2003). Le programme décoratif de Notre-Dame-de-la-Présentation, que l’artiste réalisa pendant les treize dernières années de sa vie, représente le sommet de son art et reflète l’influence du mouvement symboliste sur la thématique et l’approche de l’artiste. Ce programme marque également la fin de la grande époque de la peinture murale religieuse au Québec.

L’intérieur est remarquable par l’originalité et la qualité des œuvres qui s’y trouvent et par l’unité iconographique de l’ensemble du programme décoratif. Ozias Leduc a cherché à mettre en évidence la vie quotidienne et le cadre régional dans ses œuvres d’inspiration religieuse. Dans ses peintures, les expériences humaine et religieuse sont visuellement et symboliquement unies. Neufs peintures au fond du chœur et de la nef illustrent des thèmes religieux tirés de récits bibliques. Six autres, situées plus près des fidèles, représentent des thèmes historiques et sociaux liés à l’histoire religieuse et industrielle de la région de la Mauricie. Les peintures sont entourées et unies visuellement par des bandes ornementales, des inscriptions et des motifs géométriques, symboliques et emblématiques peints directement sur les murs et le plafond. Le programme décoratif a été exécuté dans le style symboliste, très populaire au début du XXe siècle, et il incorpore des objets concrets dépeignant des vérités allégoriques. Les lignes flottantes, la lumière filtrée et les couleurs douces confèrent aux œuvres une qualité mystique appropriée au domaine religieux.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, procès-verbal, décembre 2003.

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments clés associés à la valeur patrimoniale de l’église Notre-Dame-de-la-Présentation, notons :
— la décoration intérieure de l’église composée de quinze grandes peintures, de bandes ornementales, d’inscriptions et de motifs variés;
— neuf peintures illustrant des thèmes religieux traditionnels inspirés de récits bibliques : La Gloire divine, La Présentation de Marie au temple, Le Couronnement de la Vierge, L’Annonciation, La Sainte Famille dans l’atelier, La Tentation de Jésus au désert, La Tentation d’Adam et Ève et deux peintures d’anges en adoration;
— deux peintures rendant hommage à l’histoire religieuse et sociale de la région : La Vision du père Buteux et La Mort du père Buteux;
— quatre peintures illustrant des métiers associés à la colonisation et à l’industrialisation de la Mauricie et représentant les secteurs de l’industrie, de l’agriculture, de la foresterie, des pâtes et papier et de l’aluminium, intitulé Les Défricheurs, Le Semeur, Les Chargeurs de meules, Les Fondeurs de métal;
— les motifs religieux peints au-dessus de chaque fenêtre et de certaines peintures, notamment L’Esprit saint, L’Oeil de Dieu, La Main bénissante de Dieu et la croix;
— les bandes ornementales entourant et unissant les peintures et les motifs;
— la composition, la présentation et l’arrangement d’ensemble du programme décoratif, notamment la relation physique et symbolique des peintures, des symboles et des motifs peints;
— l’utilisation de la technique du marouflage, qui consiste à appliquer les œuvres peintes sur les murs à l’aide de colle (maroufle);
— l’approche symboliste, manifeste dans la composition et le contenu de chaque peinture et dans l’ensemble du programme;
— l’inclusion d’aspects typiques des œuvres d’Ozias Leduc, notamment les lignes flottantes et sinueuses, les couleurs douces, la lumière filtrée et l’atmosphère mystérieuse;
— l’inclusion de références à la géographie locale et à l’histoire sociale, et la grande importance accordée à ces thèmes.