Phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure)

Phare patrimonial

St. Anthony, Terre-Neuve-et-Labrador
Photographie historique du phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure), 1921 (© Transport Canada | Transports Canada, 8080-810, vol. 2.)
Photographie historique
(© Transport Canada | Transports Canada, 8080-810, vol. 2.)
Adresse : Belle Isle, St. Anthony, Terre-Neuve-et-Labrador

Loi habilitante : Loi sur la protection des phares patrimoniaux (L.C. 2008, ch 16)
Date de désignation : 2015-05-29
Dates :
  • 1908 à 1908 (Construction)
  • 1878 à 1878 (Établissement)

Description du lieu patrimonial

Le phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure) fut établi sur la pointe sud de Belle-Isle au large des côtes du Labrador au nord de Terre-Neuve au milieu du détroit de Belle Isle. Il comprend une lanterne métallique circulaire érigée sur une plate-forme carrée en béton armé qui s’élève sur un mur en maçonnerie ancré sur un côté de la falaise de l’île à 125 pieds au-dessus de la mer. La lanterne atteint 5,7 mètres (19 pieds) de hauteur.
L’établissement d’une première station de phare sur l’île remonte à 1858 avec la construction d’un phare sur la pointe supérieure. La construction d’un deuxième phare à mi-chemin sur la falaise date de 1878, à la suite de nombreuses plaintes des marins pour qui il était impossible d’apercevoir la lueur produite par le phare supérieur en temps de brouillard. L’on y construisit tout d’abord le phare inférieur en bois, mais il fut remplacé en 1908 par le phare actuel.

Valeur patrimoniale

Le phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure) est un phare patrimonial en raison de ses valeurs historiques, architecturales et communautaires.

Valeurs historiques
Érigé en 1908 pour remplacer le phare inférieur en bois datant de 1878, le phare actuel est associé au thème de l'amélioration du système de navigation dans le détroit de Belle Isle. Un premier phare fut construit sur la pointe supérieure à l’extrémité sud de l’île en 1858 dans le cadre de la construction d’une série de quatre phares à Terre-Neuve par le gouvernement du Canada-Uni dans les années 1850.
Le détroit de Belle Isle constitue le débouché nord du Golfe du Saint-Laurent vers l’océan Atlantique. Avec l’augmentation du trafic maritime des navires à vapeur dans ce détroit, la construction de phares s’avérait nécessaire afin de rendre la voie plus rapide et plus navigable. La station de phare de Belle Isle est aussi associée à la fréquentation périodique du détroit de Belle Isle par les navires commerciaux et par les pêcheurs de la région.

Valeurs architecturales
Le phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure) est un très bon exemple d’un phare atypique et unique. D’une conception esthétique sobre et essentiellement fonctionnelle, il est un exemple rare d’un phare canadien avec une lanterne dépourvue de tour. Le phare consiste d’une base massive en béton complétée par un mur de maçonnerie extérieur sur lequel est fixé une lanterne métallique rouge coiffée d’un dôme. Avec ses 5,7 mètres de hauteur, le phare est certainement l’un des plus petits phares au Canada.
Le design insolite du phare est particulièrement bien adapté à son environnement. Il démontre un sage design en s’adaptant à la géologie de la falaise.

Valeurs communautaires
Le phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure) renforce le caractère maritime du paysage des environs, et il se fond très bien dans le décor rocailleux et désolé de l’île. Le phare est situé sur la falaise de la pointe sud de l’île, à proximité du phare supérieur. Des escaliers en fer suivant une pente abrupte relient les deux phares de l’extrémité sud de Belle Isle.
En raison de l’isolement de l’île, le phare, joint aux autres phares sur l’île et en particulier le phare de Belle Isle, extrémité Sud (Supérieure) et ses bâtiments annexes, constitue un point de repère hautement valorisé pour la communauté marine qui navigue dans le détroit de Belle Isle, notamment les navires commerciaux et les pêcheurs de la région.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure) devant être respectés sont les suivants : son emplacement isolé sur la côte nue et rocheuse à l’extrémité sud de Belle Isle, à Terre-Neuve; son emplacement sur une falaise à proximité de la station de phare de Belle Isle, extrémité Sud (Supérieure); sa structure, sa hauteur, son profil et ses proportions d’origine caractérisés par sa lanterne métallique circulaire sur une plate-forme carrée en béton armé; son style atypique et unique avec une base massive en béton complétée par un mur de maçonnerie extérieur sur lequel est fixée une lanterne métallique coiffée d’un dôme, à laquelle on parvient par un petit portique en bois; sa lanterne bien proportionnée, de forme cylindrique et de couleur rouge; son design bien adapté à l’environnement; son agencement extérieur atypique avec une lanterne rouge et la couleur du béton pour la base; sa proéminence visuelle par rapport à l’eau.