Hangar à charbon

Édifice fédéral du patrimoine classé

Lieu historique national du Canada du ranch Bar U, Alberta
Vue générale des façades avant et latérale du Hangar à charbon, 1992. (© Department of Public Works / Ministère des Travaux publics, (A & E Services--CPS, WRO), 1992.)
Vue en angle
(© Department of Public Works / Ministère des Travaux publics, (A & E Services--CPS, WRO), 1992.)
Adresse : Longview, Lieu historique national du Canada du ranch Bar U, Alberta

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1993-11-15
Dates :
  • 1909 à 1910 (Construction)

Autre nom(s):
  • Bâtiment 12  (Autre nom)
Ministère gardien Parcs Canada
Référence du rapport BEEFP 92-017
Numero RBIF : 56498 00

Description du lieu patrimonial

Le Hangar à charbon au lieu historique national du Canada ranch Bar U, aussi appelé Bâtiment 12, est un petit bâtiment agricole d’un étage de forme rectangulaire, dont le toit à pignon à pente faible est recouvert de bardeaux de cèdre. Ses murs extérieurs sont revêtus d’étroites planches de bois. Les couleurs du bâtiment, soient les murs rouges et les encadrements blancs, sont conformes à une tradition commune à toute la région des Prairies. Une porte unique et de petites fenêtres à guillotine à quatre carreaux, hautes par rapport aux murs, percent la façade principale. Le hangar se trouve dans les limites de l’aire communale, dont le point central est le ruisseau Pekisko, à peu de distance de l’entrée arrière du dortoir-cuisine. Un trottoir en béton relie les deux bâtiments et souligne le lien qui les unit. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le Hangar à charbon a été désigné édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe au sein de son milieu.

Valeur historique
Ce bâtiment, qui fait partie du ranch Bar U, est associé à l'évolution de l'élevage en Alberta et à son rôle important dans le développement du Canada. Construit à la même époque que le dortoir-cuisine, il a contribué au rôle de ce bâtiment en servant de lieu de stockage du charbon qu’on utilisait pour la cuisine et le chauffage. Le Hangar à charbon est aussi associé à Patrick Burns, qui a acheté le ranch Bar U en 1927 pour étendre son vaste empire du bétail. Burns, un pilier de l'industrie de la transformation des viandes dans l'Ouest canadien au milieu des années 1920, a été reconnu comme personne d'importance nationale. En plus, George Lane, un éleveur bien connu en Alberta, a été engagé comme contremaître du ranch en 1884 et l’a exploité de 1902 à 1925.

Valeur architecturale
Ce bâtiment agricole est un très bel exemple des pratiques de construction employées au début du XXe siècle au ranch Bar U et dans la région. La simplicité de sa construction et sa conception fonctionnelle ajoutent aussi à sa valeur.

Valeur environnementale
Le Hangar à charbon fait partie d’un ensemble harmonieux de bâtiments disposés de façon essentiellement fonctionnelle dans un décor naturel exceptionnellement simple et beau. Il rehausse considérablement l’aspect général du lieu historique national du Canada du ranch Bar U.

Sources : Edward Mills, Administration centrale du Ranch historique Bar U, Longview (Alberta). Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine rapport de recherche 92-017; Hangar à charbon (#12), Ranch Bar U, Longview (Alberta), Énoncé de la valeur patrimoniale 92-017.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère du Hangar à charbon devraient être respectés.

Son apparence typiquement agricole ainsi que la qualité des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire : sa masse rectangulaire à un étage; son ossature légère en bois; le toit à pignon couvert de bardeaux de cèdre; le revêtement extérieur en étroites planches de bois; l’agencement du rouge et du blanc.

La façon dont le bâtiment affirme le caractère et le cadre naturel du ranch Bar U.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

Le hangar à charbon aurait été construit entre 1909 et 1910, durant la deuxième phase de construction du ranch Bar U. Le bâtiment n’a fait l’objet d’aucune transformation à toutes fins utiles depuis sa construction et il sert encore aujourd’hui à l’entreposage. Le hangar à charbon fait partie du lieu historique du ranch Bar U. Parcs Canada est l’agence responsable du bâtiment. Consulter le rapport 92-017 du BEEFP.

Raisons de la désignation
Le hangar à charbon du ranch Bar U a été désigné «édifice classé» en raison des connotations historiques du bâtiment et de tout le ranch en raison des qualités exceptionnelles de l’emplacement et des lieux environnants, ainsi que de sa contribution aux qualités esthétiques générales de l’ensemble.
Le ranch Bar U a joué un rôle de premier plan dans l’essor de l’élevage de bétail en Alberta. Le hangar à charbon, construit à peu près en même temps que le dortoir/cuisine, a lui aussi contribué d’une certaine manière à cet essor, en servant de lieu de stockage pour le charbon qu’on utilisait pour la cuisine et le chauffage.

Le hangar à charbon rappelle George Lane, un éleveur bien connu en Alberta, engagé en 1884 comme contremaître de ferme d’élevage et qui a exploité le ranch entre 1902 et 1925. Le bâtiment rappelle aussi Patrick Burns, qui a acheté le ranch Bar U en 1927 pour l’intégrer à son vaste empire d’élevage de bétail. Considéré comme le pilier de l’industrie de la transformation de la viande dans l’ouest du Canada au milieu des années 1920, Patrick Burns a été reconnu comme personnage d’importance nationale.
Le hangar à charbon fait partie d’un ensemble harmonieux de bâtiments disposés de façon très fonctionnelle dans un décor naturel simple et beau, et il renforce le caractère général du ranch. Le hangar se trouve dans les limites de l’aire communale, dont le point central est le ruisseau Pekisko, à peu de distance de l’entrée arrière du dortoi r/cu isi ne.

Le hangar à charbon est un bâtiment simple et essentiellement fonctionnel, en harmonie avec les dimensions, les volumes et la patine des bâtiments de l’ensemble dont il fait partie.

Eléments caractéristiques
La valeur patrimoniale du hangar à charbon tient au caractère fonctionnel de son style et de sa forme, à la simplicité de ses lignes, à la nature courante des matériaux de construction utilisés, à son revêtement extérieur, à son aménagement intérieur et à son emplacement.

Le hangar à charbon est un petit bâtiment d’un étage de forme rectangulaire, dont le toit à pignon de faible pente est recouvert de bardeaux de cèdre. Ses murs extérieurs sont revêtus d’étroites planches de bois. Les couleurs du bâtiment (murs rouges et encadrements blancs) sont conformes à une tradition commune à toute la région des Prairies. Une porte unique et de petites fenêtres à guillotine à quatre carreaux, hautes par rapport aux murs, donnent vie à la façade principale. Le caractère simple et fonctionnel de l’ensemble devrait être respecté lors de toute intervention. De même, si des réparations sont nécessaires, il faudrait utiliser des matériaux et des techniques de construction s’accordant avec la qualité du travail des artisans que l’on observe ailleurs.

À l’intérieur du bâtiment, il n’y a rien d’autre qu’une cloison à ossature qui sépare en deux parties l’espace sans ornement.

Par ailleurs, dans tout développement des lieux, il faudrait s’efforcer d’en conserver la qualité fonctionnelle et d’en respecter les voies d’accès et de circulation actuelles. Toute modification de l’emplacement de ces voies devrait être étudiée dans un contexte historique, compte tenu des parcours des chariots et des véhicules à moteur de l’époque. L’importante relation fonctionnelle entre le hangar à charbon et le dortoir/cuisine de même que l’allée entre les deux bâtiments rehausse considérablement la valeur patrimoniale du hangar.