Bureau de poste, bâtiment 5

Édifice fédéral du patrimoine classé

Lieu historique national du Canada du ranch Bar U, Alberta
Vue de coin du bureau de poste démontrant l’emplacement des portes et des fenêtres, qui crée une solide disposition principalement asymétrique, 1999. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J. Pleau, 1999.
Vue de coin
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J. Pleau, 1999.
Vue de coin du bureau de poste démontrant l’emplacement des portes et des fenêtres, qui crée une solide disposition principalement asymétrique, 1999. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J. Pleau, 1999.Vue de coin du bureau de poste démontrant les façade sud et est, 1992. © Public Works and Government Services Canada / Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, 1992.Façade avant du Bureau de poste mettant de l'emphase sur le toit à pignon à pente moyenne, construit avec une ossature de bois scié et revêtu de bardeaux de cèdre calibrés, 1993. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J.P. Jérôme, 1993.
Adresse : Longview, Lieu historique national du Canada du ranch Bar U, Alberta

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1993-11-15
Dates :
  • 1886 à 1886 (Construction)

Autre nom(s):
  • Bureau de poste, bâtiment 5  (Nom de la désignation)
Ministère gardien Parcs Canada
Référence du rapport BEEFP 92-017
Numero RBIF : 56498 00

Description du lieu patrimonial

Le Bureau de poste est une structure de bois rond d'un étage et demi, coiffée d'un toit à pignon à pente moyenne. Les murs sont construits de rondins avec des coins équarris en queue d'aronde. Le toit, construit avec une ossature de bois scié, est revêtu de bardeaux de cèdre calibrés, tandis que les extrémités du pignon sont couvertes de planches à feuillure. Une cheminée de briques traverse le côté nord du toit. L’alignement des rondins, des planches et des bardeaux crée une forte impression d’horizontalité. À l'intérieur, l'étage principal se divise en trois pièces, avec un escalier menant à un grenier non fini auquel on accède par une trappe. Le bâtiment est peint rouge foncé, avec des garnitures blanches, un choix de couleurs qui remonte aux années 1950. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le Bureau de poste a été désigné édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe au sein de son milieu.

Valeur historique
Le complexe du ranch Bar U est associé à l'évolution de l'élevage en Alberta et à son rôle important dans le développement du Canada. Le Bureau de poste et son ajout au ranch sont étroitement liés à ce développement dans la mesure où celui-ci signifiait plus de stabilité et de permanence pour le ranch. La fonction publique du Bureau de poste démarquait encore plus le bâtiment des autres dans le centre administratif et en faisait une destination des employés du ranch et des résidents voisins; il était donc un élément clé de l’aire communale. Il est aussi associé à George Lane, un éleveur bien connu en Alberta, qui a été engagé comme contremaître du ranch en 1884 et qui l’a exploité de 1902 à 1925.

Valeur architecturale
Le Bureau de poste est un très bel exemple d’une construction de rondins équarris perfectionnée et bien exécutée, d’une conception utilitaire et de qualité supérieure dans les matériaux de construction et l’exécution. Les portes et fenêtres, dont l'emplacement et la taille ont été choisis selon des critères fonctionnels, offrent une solide disposition principalement asymétrique. Le caractère informel de la fondation est typique de la nature provisoire et de l’approche informelle utilisée qui caractérisent bien des travaux de réparation effectués au ranch.

Valeur environnementale
Le Bureau de poste fait partie d’un ensemble harmonieux de bâtiments disposés de façon essentiellement fonctionnelle et rehausse le cachet visuel actuel du ranch Bar U. Le bâtiment entretient des liens physiques et fonctionnels avec la maison du contremaître, la remise à outils et son emplacement à proximité de la ruelle. Il est un élément clé du secteur communautaire et un édifice public bien connu des habitants du ranch. De plus, il fait partie du groupe de bâtiments antérieurs à 1927 qui confère au complexe sa valeur historique et en fait l'un des plus importants ranchs anciens de la région.

Références :
Edward Mills, Administration centrale du Ranch historique Bar U, Longview (Alberta). Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine rapport de recherche 92-017.

Bureau de poste (bâtiment 5), Ranch Bar U, Longview (Alberta). Énoncé de la valeur patrimoniale 92-017.

Éléments caractéristiques

Les éléments suivants, qui définissent le caractère de Bureau de poste, devraient être respectés, par exemple :

sa construction de rondins équarris sophistiquée et bien exécutée, sa conception fonctionnelle et la qualité des matériaux de construction et de l’exécution, c’est-à-dire :
la construction de rondins avec des coins équarris en queue d'aronde; le toit à pignon à pente moyenne, construit avec une ossature de bois scié et revêtu de bardeaux de cèdre calibrés; les extrémités du pignon couvertes de planches à feuillure; la cheminée de briques; le caractère informel de la fondation; l’emplacement des portes et des fenêtres, qui crée une solide disposition principalement asymétrique; la quincaillerie, les boiseries, les portes et les châssis anciens; les indices de l'évolution du bâtiment que l'on retrouve à l'intérieur.

La façon dont le Bureau de poste, à titre d’élément d’un ensemble harmonieux de bâtiments, affirme le cachet visuel du ranch Bar U.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

Le bureau de poste du ranch Bar U aurait été construit vers 1886, peut-être pour remplir la double fonction de bureau de poste et de poste de police, alors que George Lane était le premier contremaître du ranch. Des plans du ranch de 1930 désignent le bâtiment comme une résidence et un bureau, qui avait alors été déplacé de son emplacement près de la berge du ruisseau plus au sud à son emplacement actuel, probablement par crainte d'une inondation ou de l'érosion des berges. On ignore le nom du concepteur du bureau de poste. Ce dernier est un élément du lieu historique national du ranch Bar U. Parcs Canada est l’agence responsable du bâtiment. Consulter le rapport 92-017 du BEEFP.

Raisons de la désignation

Le bureau de poste, à titre d'élément du complexe du ranch Bar U, a obtenu la désignation d'«édifice classé» en raison des liens historiques de ce bâtiment avec l'ensemble du ranch, de sa conception utilitaire et de sa contribution à la qualité esthétique générale du complexe, ainsi que des qualités exceptionnelles de l'emplacement et du cadre.

Le bureau de poste qui fait partie du ranch Bar U est fortement associé à l'évolution de l'élevage en Alberta. Construit vers 1886, le bureau de poste est également associé au nom de George Lane, un important éleveur albertain, embauché en 1884 comme contremaître de la ferme d'élevage du ranch, pour ensuite diriger le ranch de 1902 à 1925. Le bureau de poste est finalement associé à Patrick Burns, qui achetait le ranch Bar U en 1927 pour étendre son vaste empire du bétail. Burns, un pilier de l'industrie de la transformation des viandes dans l'Ouest canadien au milieu des années 1920, a été reconnu comme un personnage d'importance nationale.

La construction d’un bureau de poste sur l'emplacement signifiait plus de stabilité et de permanence pour le ranch. La fonction publique du bureau de poste démarquait encore plus le bâtiment des autres dans le centre administratif et en faisait une destination des employés du ranch et des résidents voisins.

Le bureau de poste représente un élément clé de l'aire communale et sa configuration est typique de nombre de bâtiments pionniers construits aux premières étapes de la colonisation de l'ouest du Canada. Le bureau de poste se distingue des autres structures du ranch par sa construction de rondins équarris bien exécutée et légèrement plus raffinée, ainsi que par son aspect domestique. On croit que des constructeurs qualifiés avaient été embauchés et que l'on a employé des rondins d'épinette de haute qualité des avant-monts.

À titre d'élément d'un complexe cohérent de bâtiments disposés de façon très fonctionnelle dans un cadre naturel simple et splendide, le bureau de poste apporte une importante contribution à la personnalité du ranch Bar U. Il est également du groupe de bâtiments antérieurs à 1927 qui confère au complexe sa valeur historique et en fait l'un des plus importants ranchs anciens de la région. La désignation de l'emplacement comme lieu historique national renforce cette valeur.

Eléments caractéristiques

Le caractère patrimonial du bureau de poste provient de son échelle, de ses techniques et matériaux de construction, de sa finition extérieure, de ses caractéristiques intérieures, de sa disposition et de son emplacement sur le site.

Le bureau de poste est une structure de bois rond d'un étage et demi, coiffé d'un toit à pignon à pente moyenne. Le travail et les matériaux de construction sont de qualité supérieure. Les murs sont construits de rondins avec des coins équarris en queue d'aronde. Le toit, construit avec une ossature de bois scié, est revêtu de bardeaux de cèdre calibrés, tandis que les extrémités du pignon sont couvertes de planches à feuillure. Une cheminé de brique traverse le côté nord du toit. La fondation est constituée de pierres disposées de façon irrégulière. Toute réparation devrait respecter les caractéristiques définissant la personnalité du bâtiment et favoriser au maximum la conservation du tissu original. Les marques d'outil et l'essence de bois choisie devraient être respectées. Le caractère informel de la fondation vient du fait que le bâtiment a été déplacé, peut-être à l'occasion d'une urgence, et reflète la nature « temporaire » d'une grande partie des réparations effectuées au ranch à certaines périodes. Cette approche informelle utilisée pour les travaux de réparation et de construction contribue à la personnalité du bureau de poste et devrait être respectée lors de toute intervention.

Les portes et fenêtres dont l'emplacement et la taille ont été choisis selon des critères fonctionnels offrent une solide disposition principalement asymétrique qu'il faudrait respecter. La quincaillerie, les boiseries, les portes et les châssis anciens devraient être conservés et réparés.

Il faudrait respecter les traces de configurations antérieures, notamment la pièce rapportée sous la fenêtre ouest du rez-de-chaussée qui laisse penser qu'il s'agissait d'une porte auparavant, la traverse découverte sous le coin nord-est du bâtiment qui pourrait avoir servi à son déplacement, les restes de lait de chaux sur les murs extérieurs et de colmatage de mousse sur les murs intérieurs et la présence d'un colmatage ancien à la chaux sous le colmatage de la base de ciment, qui indique que le bâtiment a probablement été déplacé sans démonter les rondins. Le bâtiment est actuellement peint rouge foncé, avec des garnitures blanches, un choix de couleurs qui remonte aux années 1950. Des échantillons de peinture et des photographies historiques du début du XXe siècle indiquent que le bâtiment était alors peint en blanc, avec une couleur plus foncée pour les côtés. On a trouvé des traces de peinture noire sur les bardeaux du toit.

À l'intérieur, l'étage principal se divise en trois pièces, avec un escalier menant à un grenier non fini dans lequel on peut entrer par une trappe. Certaines portes et fenêtres sont encadrées de moulures simples. Toutes les surfaces présentent la patine du temps, qu'il faudrait respecter. Les indices de l'évolution du bâtiment que l'on retrouve à l'intérieur devraient être protégés, notamment des indices de commutateurs électriques et d'accessoires sur le mur intérieur, des traces sur les murs intérieurs et des marques sur le plancher qui révèlent l'ancien emplacement des cloisons.

Tout développement de l'emplacement devrait chercher à conserver sa qualité fonctionnelle, respecter les modèles établis d'accès et de circulation sur l'emplacement et recréer la façade connue du bâtiment. Toute modification de la circulation ou de l'accès devrait s'inspirer des habitudes historiques touchant le déplacement des piétons, des chevaux montés, des wagons et des véhicules motorisés. Le lien entre le bureau de poste, la maison du contremaître ainsi que la remise à outils et sa position près de la ruelle constituent un élément important de son caractère patrimonial et devraient être protégés.