Bâtiment 45

Édifice fédéral du patrimoine classé

Québec, Québec
Adresse : Québec, Québec

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1993-06-29
Dates :
  • 1840 à 1840 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Lieutenant-Colonel John Oldfield  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Ancienne caponnière  (Autre nom)
  •   (Autre nom)
Ministère gardien Défense nationale
Référence du rapport BEEFP 88-161
Numero RBIF : 05749 00

Description du lieu patrimonial

L’ancienne caponnière, autrement appelé bâtiment 45, est située à l’extrémité sud du fossé qui sépare le bastion du Prince-de-Galles et le quartier des hommes. Les seuls éléments visibles de ce petit bâtiment en pierre sont deux murs et la petite tourelle qui se dresse au milieu de son toit à deux versants. Le bâtiment est intégré aux remparts et percé de meurtrières. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le bâtiment 45, est un édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégié qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le bâtiment 45, constitue l’un des plus beaux exemples du thème de la défense de l’Amérique du Nord britannique contre la menace constante d’une invasion par les États-Unis. Il est étroitement associé au développement de la ville de Québec, sachant que la Citadelle a eu un impact important sur l’organisation administrative de la ville au cours du siècle dernier.

Valeur architecturale
Le bâtiment 45, est un très bon spécimen des édifices militaires britanniques qui se caractérisent par l’excellence de leur conception fonctionnelle et la haute qualité de l’exécution. Il se distingue par sa construction de maçonnerie solide et fonctionnelle.

Valeur environnementale
Principalement sous terre afin de se fondre aux fortifications, la caponnière est stratégiquement située à l’extrémité sud du fossé qui sépare le bastion du Prince-de-Galles et le quartier des hommes. Les matériaux employés et la conception s’intègrent bien à l’ensemble de la forteresse et rehaussent le caractère militaire des lieux.

Sources :
Rhona Godspeed, La Citadelle, Québec (Québec), Rapport de bâtiment no 89-163 du BEEFP; Ancienne caponnière, bâtiment 45, La Citadelle, Québec (Québec), Énoncé de la valeur patrimoniale, 89-163.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui caractérisent le bâtiment 45 devraient être respectés.

Sa conception militaire fonctionnelle et la haute qualité de l’exécution et des matériaux, c’est-à-dire : les deux murs visibles en pierres posées à assises régulières, percés de meurtrières et intégrés aux remparts, ainsi que le toit à deux versants recouvert de tôle et pourvu d’une petite tourelle centrale conçue pour empêcher les gens d’y circuler; l’intérieur voûté -- pour mieux résister aux bombes -- de la salle de tir, dont les murs sont faits de gros blocs de calcaire posés en assises régulières et à laquelle on accède par un long tunnel; les portes et les éléments de ferronnerie.

La façon dont le bâtiment 45, rehausse le caractère militaire défensif de son emplacement au sein de la Citadelle de Québec.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

L'ancienne Caponnière, qui a été construite vers 1840, a probablement été conçue par le lieutenant-colonel John Oldfield. Elle est située à l'extrémité sud du fossé qui sépare le Bastion du Prince de Galles et le Quartier des hommes (bâtiment no 33). Anciennement, les bâtiments nos 45 et 46 communiquaient. Lors de la construction du bâtiment no 33, ce passage a été muré. Le bâtiment no 45 est présentement inoccupé. Il fait partie de la Citadelle de Québec, un lieu historique national. L'édifice appartient au ministère de la Défense nationale. Consulter le rapport 88-161 du BEEFP.

Raisons de la désignation
Le bâtiment no 45 a été désigné «édifice classé» en raison de son importance historique, pour la justesse de sa conception et pour la qualité de sa construction, ainsi que pour sa valeur environnementale.

Ce bâtiment, qui fait partie intégrante des remparts, est associé aux activités de défense de l'Amérique du Nord britannique pour contrer la menace constante que représentaient les États-Unis. Il contribue à accentuer le caractère militaire de la Citadelle qui, au siècle dernier, a eu un impact majeur sur l'administration civile de la ville de Québec ainsi que sur son développement territorial.

Le concept de cette ancienne Caponnière était très ingénieux, car une petite tourelle érigée au centre de son toit empêchait qu'on puisse y circuler. L'état de conservation de la Caponnière no 45 est relativement bon, ce qui indique une construction soignée et un choix de matériaux pour la plupart appropriés aux caractéristiques du site.

Cette ancienne Caponnière rehausse le caractère militaire du secteur où elle située. Par ses matériaux et son concept, elle s'intègre bien aux ouvrages militaires adjacents. À cause de son emplacement stratégique et pour son état d'authenticité, le bâtiment no 45 présente un très grand intérêt pour les visiteurs qui y ont accès lors des visites guidées.

Éléments caractéristiques
La valeur patrimoniale du bâtiment no 45 repose sur son concept architectural, sur les matériaux et les techniques de construction employés, ainsi que sur son emplacement stratégique.

Ce bâtiment se caractérise par ses murs de pierres posées à assises régulières et par son toit à deux versants recouvert de tôle. Le toit est particulier, puisqu'il est surmonté d'une petite tourelle conçue pour empêcher qu'on y circule. Les deux murs visibles de ce petit bâtiment intégré aux remparts sont toujours percés de meurtrières, comme à l'origine.

Il est recommandé de préserver l'intégrité architecturale de ce bâtiment et de mettre sur pied un programme d'entretien continu afin d'assurer la longévité de la maçonnerie. La forme particulière de la toiture, avec sa tourelle, doit être préservée, car elle contribue à la valeur patrimoniale du bâtiment.

L'accès à l'étroite salle de tir que comprend cette caponnière se fait par un long tunnel dont l'entrée est située sous l'emplacement du canon Fraser (Bastion Prince de Galles). La salle de tir est voûtée pour mieux résister aux bombes. Ses murs d'origine, faits de gros blocs de pierre calcaire posés en assises régulières, ont été préservés; contrairement à plusieurs autres meurtrières de la Citadelle, celles du bâtiment no 45 n'ont pas été bouchées. La mise en valeur éventuelle de ce bâtiment devrait respecter ces caractéristiques formelles et l'allure rudimentaire qui existe présentement. Il conviendrait de conserver les anciennes portes et les éléments de ferronnerie encore en place, ou de les reproduire suivant le modèle d'origine.

La valeur patrimoniale de l'ancienne Caponnière repose également sur sa relation avec les autres éléments constituants du système de défense situés dans ce secteur de la Citadelle. Il est donc important de limiter au strict minimum les interventions dans les environs immédiats du bâtiment.