Bastion sud-ouest

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Selkirk, Manitoba
Vue générale du bastion sud-ouest montrant la porte rectangulaire simple en bois et les ouvertures des fenêtres, 1989. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, W. Lynch, 1989.
Vue générale
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, W. Lynch, 1989.
Vue générale du bastion sud-ouest montrant la porte rectangulaire simple en bois et les ouvertures des fenêtres, 1989. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, W. Lynch, 1989.Vue de côté du bastion sud-ouest montrant le toit conique à pente moyenne percé de deux lucarnes à pignon et de trois cheminées, 1989. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada,  W. Lynch, 1989.Vue générale de l'arrière du bastion sud-ouest montrant les murs en pierre, le toit recouvert de bardeaux de bois et le revêtement des lucarnes, 1997. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, S. Buggey, 1997
Adresse : Route 9, Selkirk, Manitoba

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1990-05-24
Dates :
  • 1841 à 1848 (Construction)
  • 1970 à 1980 (Restauration)

Ministère gardien Parcs Canada
Référence du rapport BEEFP 89-004
Numero RBIF : 12705 00

Description du lieu patrimonial

Le Bastion sud-ouest est une tour circulaire basse coiffée d’un toit conique à pente moyenne qui fait partie du périmètre de défense de Lower Fort Garry. Le bâtiment, en pierres, présente des ouvertures de fenêtre simples et une porte rectangulaire en bois. La désignation se limite au contour au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le Bastion sud-ouest est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le Bastion sud-ouest est associé à la garnison mise en place pour protéger le commerce des fourrures dans l’Ouest et à la consolidation de ce commerce au fort. Sa construction était une réponse à la crainte d’une éventuelle invasion des Américains dans les années 1840.

Valeur architecturale
Le Bastion sud-ouest est un bon exemple de conception fonctionnelle, militaire et défensive du XIXe siècle. Il se distingue par sa forme circulaire basse intégrée aux bastions de l’enceinte du fort. Étant donné son rôle dans la défense du fort, le bastion est un bâtiment trapu dont la taille est en fonction de la hauteur du mur d’enceinte du fort.

Valeur environnementale
Le Bastion sud-ouest renforce le caractère militaire du fort au lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry. Le fort est délimité par ses murs d’enceinte et ses bastions, à l’intérieur desquels tous les bâtiments présentent une unité de style qui forme un ensemble harmonieux. À titre d’élément du mur du fort, le bastion est un élément familier du périmètre de défense que voient les visiteurs.

Références :
Kate MacFarlane, lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry, Selkirk (Manitoba), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche, 89-004.

Bastion sud-ouest, lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry, Selkirk (Manitoba), Énoncé de la valeur patrimoniale, 89-004.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère du Bastion sud-ouest, devraient être respectés, par exemple :

sa conception militaire fonctionnelle et la qualité de l’exécution, c’est-à-dire :
le grand volume du bâtiment et son plan circulaire; le toit conique à pente moyenne percé de deux lucarnes à pignon et de trois cheminées; les murs en pierre, le toit recouvert de bardeaux de bois et le revêtement des lucarnes; la porte rectangulaire simple en bois et les ouvertures des fenêtres.

La façon dont le Bastion sud-ouest renforce le caractère militaire du fort et constitue un bâtiment familier du lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry, c’est-à-dire :
la conception, l’échelle et les proportions particulières du bâtiment, attribuables à son caractère militaire et à la hauteur des murs du fort, le tout renforçant le caractère militaire des lieux; le rôle du bastion dans le périmètre de défense du fort, qui en fait un bâtiment bien connu des visiteurs au lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

Le bastion sud-ouest a été érigé entre 1841 et 1848; à l'origine, il servait de salle de bains et de cuisine, mais il a par la suite été transformé en dépôt. Ce sont deux maçons, Duncan McRae et John Clouston, qui l’ont construit. Le bâtiment a été restauré dans les années 1970. Il sert pour le moment de lieu d’entreposage. Parcs Canada est l’organisme qui en a actuellement la garde. Consulter le rapport 89-04 du BEEFP.

Raisons de la désignation
Le bastion sud-ouest a été désigné « bâtiment reconnu » en raison de la valeur qu’il a par rapport aux éléments qui l’entourent à l’intérieur de Lower Fort Garry et de son intérêt local, de son importance architecturale et des liens qu’il présente avec des faits historiques.

Le fort est circonscrit par les bastions et les murs d’enceinte, à l’intérieur desquels les édifices ont une unité de style qui forme un ensemble harmonieux. Les terres agricoles voisines, surfaces planes défrichées, ont conservé le même aspect. Comme il fait partie des murs du fort, et donc de l’enceinte défensive qu’on aperçoit au premier abord, le bastion est un ouvrage familier aux visiteurs.

Le bastion sud-ouest illustre bien la forme circulaire basse qu’affectaient les bastions de l’enceinte du fort. Il a été construit dans la crainte d’une éventuelle invasion des Américains dans les années 1840. Le bâtiment est également associé à la garnison mise en place pour protéger le commerce des fourrures dans l’Ouest et au renforcement de ce commerce à Lower Fort Garry.

Éléments caractéristiques
La valeur patrimoniale du bastion sud-ouest réside dans sa forme, ses proportions hors tout, ses matériaux, ses détails architecturaux, sa disposition intérieure et les rapports par lesquels il est lié au fort et au décor environnant.

Le bastion est une construction ronde à deux niveaux surmontée d’un toit conique moyennement incliné. Il possède deux lucarnes à pignon et trois cheminées. Étant donné son rôle dans la défense du fort, le bastion est un bâtiment trapu dont la taille est fonction de la hauteur du mur d’enceinte. Le profil du toit, le tracé du bâtiment au sol, la forme et les matériaux sont caractéristiques de l’architecture des bastions du fort et devront demeurer tels quels. La reconstruction de l’escalier extérieur qui donnait accès au grenier mettrait la touche finale à la restauration; il faudrait en envisager la possibilité lorsque l’occasion se présentera.

Le calcaire brut des murs et le bois du toit en bardeaux et du bardage des lucarnes sont les principaux matériaux. La porte en bois toute simple de forme rectangulaire et les ouvertures de fenêtre procèdent du caractère défensif de l’ouvrage. Les murs de pierre ont été rejointoyés, et les fondations et les bardeaux remplacés au début des années 1970. Les matériaux extérieurs méritent d’être entretenus et réparés régulièrement. Les nouvelles fenêtres à guillotine à carreaux multiples et les portes planes en bois sont conformes aux modèles primitifs et devront être conservées.

Le bâtiment circulaire, qui comporte une seule séparation, sert principalement de lieu d’entreposage. Le plancher de bois a été remplacé et respecte le caractère du bâtiment. Les revêtements et matériaux intérieurs d’origine devront être préservés et gardés en bon état.

Les aménagements extérieurs actuels, qui consistent en une simple étendue de gazon, sont appropriés au décor et devront demeurer tels quels; on découragera donc toute tentative d’embellissement.