Bureau de poste

Édifice fédéral du patrimoine classé

Dawson, Territoire du Yukon
 © © Permission Guy Masson

© © Permission Guy Masson
Vue du côté du bureau de poste, qui montre son enveloppe extérieure, qui, bien que d’apparence modeste, présente de beaux détails architecturaux et son architecture classique, comme celle des autres édifices fédéraux de Dawson, 1987. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1987. © © Permission Guy MassonVue de l'entrée principale du bureau de poste, qui montre la tour octogonale, qui dégage une impression de stabilité, qui marque l’entrée et qui sert d’important point d’intérêt dans la ville, 1987. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1987.
Adresse : Angle de la rue King et de la 3e avenue, Lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson, Dawson, Territoire du Yukon

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1988-04-14
Dates :
  • 1900 à 1900 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Thomas W. Fuller  (Architecte)
Autre nom(s):
  • L'ancien bureau de poste  (Autre nom)
Ministère gardien Parcs Canada
Référence du rapport BEEFP 87-067
Numero RBIF : 20017 00

Description du lieu patrimonial

Le bureau de poste, aussi connu sous le nom de l’ancien bureau de poste, est un imposant édifice de deux étages, en bois, qui se dresse à l’angle de la rue King et de la 3e Avenue au lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson. Repère bien en vue dans la ville, le bâtiment se distingue par sa tour d’entrée en angle de forme octogonale, faisant trois étages de hauteur. Les fenêtres régulièrement espacées, la porte d’entrée surmontée d’un fronton ainsi que les détails des boiseries décoratives dénotent une influence classique. Les murs sont revêtus d’un parement de planches posées à l’horizontale. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le bureau de poste est un édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le bureau de poste est étroitement associé à la revendication par le gouvernement fédéral de la souveraineté canadienne du nord-ouest, à l’affirmation et à l’exercice de cette souveraineté ainsi qu’à la fourniture de services postaux et d’autres services fédéraux essentiels dans les localités isolées.

Valeur architecturale
Le bureau de poste est un exemple important de l’œuvre de Thomas W. Fuller avant qu’il ne soit nommé architecte en chef du ministère des Travaux publics. L’édifice est un excellent exemple des bureaux de poste en bois construits avant la Première Guerre mondiale. C’est un exemple unique au Canada, car, malgré sa construction en bois, le bureau de poste a incontestablement l’apparence d’un édifice fédéral et possède un grand nombre des caractéristiques des grands édifices fédéraux en maçonnerie érigés dans les villes du sud. C’est aussi un exemple de l’adaptation de plans en fonction des conditions de construction, des compétences et des matériaux d’une région où la construction en maçonnerie était impossible malgré des exigences à peu près identiques en matière de conception.

Valeur environnementale
Parce qu’il s’agit d’un des édifices les plus imposants, les plus remarquables et les mieux conçus de Dawson, le bureau de poste a toujours eu un puissant impact visuel dans la localité. Il est un élément clé ayant constitué le caractère tournant du siècle propre au secteur défini par la rue King et la 3e Avenue et constitue un important point de repère régional.

Sources : Joan Mattie, ancien bureau de poste, complexe historique de Dawson, Dawson (Yukon), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport 87-067; Ancien bureau de poste, complexe historique de Dawson, Dawson (Yukon), Énoncé de la valeur, 87-067.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère du bureau de poste devraient être respectés.

Ses très belles qualités esthétiques, sa bonne conception fonctionnelle et la haute qualité de l’exécution et des matériaux, c’est-à-dire : l’ensemble de sa composition, de sa conception et de ses matériaux extérieurs et intérieurs ainsi que ses équipements techniques, son mobilier et ses installations; sa construction tout en bois; son architecture classique, comme celle des autres édifices fédéraux de Dawson; son enveloppe extérieure, qui, bien que d’apparence modeste, présente de beaux détails architecturaux; la tour octogonale, qui dégage une impression de stabilité, qui marque l’entrée et qui sert d’important point d’intérêt dans la ville; à l’intérieur, la qualité exceptionnelle des matériaux et du travail d’exécution — les revêtements, les boiseries et le mobilier sont presque tous en sapin verni; la valeur unique de l’édifice du fait de son extrême rareté comme édifice fédéral spécialisé du tournant du XXe siècle qui possède encore les moindres détails et particularités de sa vocation et de son plan d’origine; l’agencement intérieur, où subsiste la séparation entre le bureau de poste, les Douanes et le Bureau des terres de la Couronne, séparation de fonctions qui se reflète également dans le type de revêtement, les équipements techniques et les principaux articles de mobilier.

La façon dont le bureau de poste renforce le caractère actuel du secteur historique et est un repère familier, c’est-à-dire : son rapport historique soutenu avec les limites du terrain, la promenade de bois, les bâtiments voisins et le paysage urbain; les matériaux employés, les détails et le traitement des façades, qui créent un lien visuel entre la banque et les bâtiments voisins; le fait que le bâtiment soit connu des habitants de Dawson et des personnes qui visitent le lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson .

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

Le bureau de poste a été construit en 1900 d'après des plans de Thomas W. Fuller. Il a conservé cette vocation jusqu'en 1923, puis il a passé par les mains de plusieurs propriétaires jusqu'en 1970, lorsqu'il a été racheté par le gouvernement fédéral. Le bureau de poste a été désigné d'importance nationale par le Commission des lieux et monuments historiques du Canada en 1967. En 1974, Parcs Canada a stabilisé et réparé l'édifice et l'a ouvert au public, comme l'un des lieux historiques nationaux du Klondike. Environnement Canada est responsable de l'édifice. Voir le rapport 87-67 du BEEFP.


Raison de la désignation

Le bureau de poste a été désigné "classé" à cause de ses associations historiques importantes, de son architecture, et de son importance dans le paysage urbain de la communauté. Le bureau de poste est un monument local important.

Le bâtiment est associé étroitement à l'établissement et à l'exercice de la souveraineté canadienne par le gouvernement fédéral dans le Nord-Ouest. Il représente également la fourniture de services postaux et d'autres services fédéraux essentiels dans les communautés de pionniers.

L'ancien bureau de poste de Dawson est un très bel exemple d'un bureau de poste construit en bois d'avant la Première Guerre mondiale. De style classique comme les autres édifices fédéraux de Dawson, le bureau de poste conserve les détails et les matériaux de sa conception et de sa construction originales. L'extérieur de l'édifice est modeste, mais soigneusement orné. La tour octogonale donne à l'édifice une impression de stabilité tout en marquant l'entrée, et il sert de point de repère important dans la ville.

Cet ancien bureau de poste est unique au Canada en ce que, bien que construit en bois, il s'agit de toute évidence d'un édifice fédéral qui montre de nombreuses caractéristiques des édifices fédéraux en pierre plus considérables construits dans les villes du Sud. C'est un exemple de l'adaptation d'un plan à des conditions de construction locales, ainsi qu'aux matériaux et aux compétences disponibles dans une région où la construction en maçonnerie n'est pas possible, mais où les besoins sont semblables.

À l'intérieur du bâtiment, on retrouve l'agencement original, soit la séparation du bureau de poste, des Douanes et des Terres de la Couronne, et on peut encore observer les finis, les services et les principaux ameublements d'origine. Les
matériaux et la facture à l'intérieur sont exceptionnels, le tout ayant été réalisé en très grande partie en pin verni. Très peu de changements ont été apportés à l'intérieur. C'est donc un exemple très rare d'un édifice fédéral fonctionnel qui montre encore tous les détails et toutes les caractéristiques de sa vocation et de son plan d'origine. Ainsi, l'édifice a une valeur très considérable du point de vue du témoignage qu'il porte de son époque.

L'édifice est également un exemple important du travail de Thomas W. Fuller avant qu'il ne devienne architecte en chef des Travaux publics.

Ce bureau de poste est l'un des édifices les plus considérables, les plus marquants et les mieux conçus à Dawson, et il a une très forte présence dans
la communauté. C'est un élément clé pour le caractère tournant du siècle de la rue King et de la 3e avenue, et c'est un monument régional important.


Éléments caractéristiques

Le caractère patrimonial de l'ancien bureau de poste réside dans l'ensemble de sa composition, de son plan et de sa facture, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, ainsi que dans les services, les ameublements et les installations qui datent du temps de sa construction. Actuellement, l'édifice est présenté aux visiteurs comme un élément important des lieux historiques nationaux du Klondike, et il sert également à assurer des services postaux sur une base saisonnière. Cette utilisation est parfaitement appropriée, car elle n'a presque aucun impact sur l'intégrité du bâtiment, tout en le rendant accessible au public. À cause de la valeur considérable de cet édifice en tant que bâtiment fédéral entièrement préservé et de l'un des derniers intérieurs intacts de cette période qui existent encore à Dawson, toute proposition de changer ou d'accroître son utilisation actuelle devrait être soumise à un examen attentif en ce qui concerne les effets à court et à long terme sur l'édifice et sur son état d'intégrité actuellement très élevé.

Étant donné la valeur patrimoniale exceptionnelle du bâtiment et sa construction entièrement en bois, on recommande fortement un examen multidisciplinaire de la protection contre l'incendie, ainsi que de la possibilité d'accroître le niveau actuel de protection.