Station météorologique du mont Sulphur

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Parc national du Canada Banff, Alberta
Vue latérale de la station météorologique du mont Sulphur, montrant son volume simple, à un étage, coiffé d’un toit en croupe, 1986. (© Environment Canada, Parks Canada Agency, Western Regional Office, 1986 / Environnement Canada, Agence Parcs Canada, Bureau de la région de l'Ouest, 1986.)
Vue latérale
(© Environment Canada, Parks Canada Agency, Western Regional Office, 1986 / Environnement Canada, Agence Parcs Canada, Bureau de la région de l'Ouest, 1986.)
Adresse : Lieu historique national du Canada de la Station-d'Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur, Parc national du Canada Banff, Alberta

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1986-12-22
Dates :
  • 1902 à 1902 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Ralph Edwards  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Observatoire du mont Sulphur  (Autre nom)
Ministère gardien Parcs Canada
Référence du rapport BEEFP 86-40
Numero RBIF : 15404 00

Description du lieu patrimonial

Perchée au sommet du mont Sulphur d’où elle domine la ville de Banff, la station météorologique du mont Sulphur, aussi connu sous le nom de l’observatoire du mont Sulphur, est un petit bâtiment de pierre simple, d’un étage, coiffé d’un toit en croupe. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La station météorologique du mont Sulphur est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’elle présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’elle occupe dans son milieu.

Valeur historique
La station météorologique du mont Sulphur est associé à la collecte de données climatologiques pour le Service météorologique du Canada. Les données recueillies à cet emplacement ont beaucoup enrichi le savoir sur le climat dans les Rocheuses canadiennes; le bâtiment s’inscrit dans le contexte des efforts déployés par le gouvernement fédéral pour promouvoir le tourisme dans le parc national du Canada Banff et fournir de l’information aux visiteurs. Il est également associé à Norman Bethune Sanson, météorologue responsable de la station météorologique.

Valeur architecturale
La station météorologique du mont Sulphur est un très bon exemple d’un observatoire météorologique de type vernaculaire. Construit en pierre calcaire extraite du sommet de la montagne, l’observatoire est destiné à servir de refuge; sa construction simple et solide fut la réponse aux éléments présents à cet emplacement naturel sauvage.

Valeur environnementale
Perchée au sommet du mont Sulphur, la station météorologique semble sortir directement du roc. Il s’agit d’un repère bien connu que l’on observe depuis le téléphérique du mont Sulphur qui transporte chaque année d’innombrables visiteurs. La station météorologique du mont Sulphur, avec sa construction solide faite avec des matériaux de la région, est compatible avec le caractère actuel de son cadre dans la nature sauvage des Rocheuses.

Sources : Sally Coutts, observatoire du mont Sulphur, parc national du Canada Banff, Banff (Alberta), Rapport de recherche no 86-040; Observatoire du mont Sulphur, parc national du Canada Banff, Banff (Alberta), Énoncé de la valeur patrimoniale, 86-040.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère de la station météorologique du mont Sulphur devraient être respectés.

Sa bonne conception fonctionnelle ainsi que la qualité de la construction, des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire : son volume simple, à un étage, coiffé d’un toit en croupe; ses murs de deux pieds d’épaisseur, construits en pierre calcaire locale.

La façon dont la station météorologique du mont Sulphur cadre avec le caractère actuel du milieu où il se trouve, dans la nature sauvage des Rocheuses du parc national du Canada Banff.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

L'observatoire du mont Sulphur a été bâti en 1902 pour des études de météorologie. Il est la propriété du Service canadien des parcs, qui relève d'Environnement Canada. Voir le Rapport de bâtiment no 86-40 du BEEFP.

Raisons de la désignation
L'observatoire du mont Sulphur a été désigné édifice "reconnu", le 22 décembre 1986, en raison de son appartenance à une architecture de type vernaculaire. Solidement construit avec des matériaux de la région, ce modeste édifice destiné à servir de refuge et à abriter des instruments d'enregistrement des phénomènes météorologiques a su résister aux intempéries, malgré sa situation sur une crête du mont Sulphur qui domine la ville de Banff et qui est exposée à tous les vents.

Éléments caractéristiques
La désignation concerne le bâtiment tout entier et vise, de façon plus particulière, les matériaux locaux mis en oeuvre, la construction simple mais solide et la parfaite intégration du bâtiment dans la nature sauvage. Perché au sommet du mont Sulphur, l'observatoire semble sortir directement du roc. Bien que des installations touristiques viennent gâter un peu ce décor sauvage, il faudra faire l'impossible pour protéger ce qui en reste. Il serait plus facile d'assurer la préservation de l'édifice et d'en améliorer l'état s'il retrouvait sa vocation d'observatoire ou si l'on y instaurait un programme d'interprétation.