Résidence du premier ministre

Édifice fédéral du patrimoine classé

Ottawa, Ontario
Vue générale de la Résidence du premier ministre, 1986. (© Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, M. Trépanier, 1986.)
Vue générale
(© Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, M. Trépanier, 1986.)
Adresse : 24, promenade Sussex, Ottawa, Ontario

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1986-07-11
Dates :
  • 1867 à 1868 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Joseph Merril Currier  (Architecte)
Autre nom(s):
  •   (Autre nom)
  • 24, promenade Sussex  (Autre nom)
Ministère gardien Commission de la capitale nationale
Référence du rapport BEEFP 85-67
Numero RBIF : 02089 00

Description du lieu patrimonial

La Résidence du premier ministre, au 24, promenade Sussex, est une grande maison en pierre de style classique sobre dont les détails couvrent des éléments antérieurs plus pittoresques. Elle se dresse sur un grand terrain dégagé en surplomb de la rivière des Outaouais. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La Résidence du premier ministre a été désignée édifice fédéral du patrimoine classé en raison de ses liens directs avec six premiers ministres du Canada, parce que la résidence constitue un point d'intérêt à l'échelle nationale, et à cause des effets de la maison et de son parc sur le caractère du quartier.

Pendant ses 75 premières années d’existence, la maison du 24, promenade Sussex a été associée à trois magnats locaux de l’industrie du bois. En 1943, c’était la seule résidence privée encore présente sur la promenade Sussex, le voisinage se transformant très rapidement en quartier d’ambassades et de parcs urbains. En 1949, elle fut expropriée par le gouvernement du Canada et devint la résidence officielle du premier ministre.

Sources : Jacqueline Adell, résidence du premier ministre, Ottawa (Ontario), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche 85-067; Résidence du Premier ministre, Ottawa (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale, 85-067.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments, qui définissent le caractère patrimonial de la Résidence du premier ministre, incluent : le caractère visible de son évolution (des transformations ont considérablement modifié l’apparence de la maison, initialement de style néogothique; on lui a d’abord donné un air de château avec des tours, des oriels et une porte cochère, puis, en 1949, on lui a conféré un style plus modéré, plus sobre); les façades actuelles, qui comportent relativement peu d’ornements et dont la continuité est assurée par l’horizontalité des lignes de toiture et les rangées de fenêtres rectangulaires à contrevents; les principales façades de la maison et son emplacement remarquable; l’allée circulaire — le plus important des éléments paysagers encore existants — qui relie la propriété à la promenade Sussex; les points de vue magnifiques qu’offre la maison et que vient encore rehausser la situation de l’édifice sur le parcours d’honneur qui mène de la résidence du gouverneur général à la colline du Parlement; le rôle que joue l’édifice comme point de repère symbolique et centre d’attraction visuelle.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

Le 24, promenade Sussex a été construit en 1867-1868 par Joseph Merrill Currier, industriel prospère dans le domaine du bois. Le demeure avait été dessinée par son frère, J.M. Currier, architecte venu des États-Unis. Depuis 1949, elle sert de résidence officielle au premier ministre du Canada. Elle appartient à la Commission de la capitale nationale. Voir le rapport 85-67.


Raison de la désignation

Le 11 juillet 1986, le 24, promenade Sussex, a été classé à cause de ses liens directs avec six premiers ministres du Canada, parce que la résidence constitue un point d'intérêt à l'échelle nationale, et à cause des effets de la maison et de son parc sur le caractère du quartier.

Pendant les 75 premières années de son existence, l'immeuble a appartenu à trois magnats du bois de la région. En 1943, c'était la dernière résidence privée qui restait sur la promenade Sussex, alors que le quartier était de plus en plus occupé par des ambassades et des parcs. Expropriée par le gouvernement du Canada, elle est devenue la résidence officielle du premier ministre en 1949.


Éléments caractéristiques

La valeur historique de la résidence réside en partie dans le caractère visible de son évolution. Les modifications apportées ont considérablement modifié la conception de départ, de style Renouveau gothique, pour donner à la demeure tout d'abord un air de château avec des tours, des fenêtres en encorbellement et une porte cochère, puis en 1949 une allure plus sobre et plus digne. Les façades actuelles, relativement peu ornées, et unifiées par la ligne horizontale des toits et les rangées de fenêtres rectangulaires à persiennes, donnent à la maison une harmonie et un équilibre qui doivent être respectés. C'est cette image qui prévaut depuis que la demeure est associée aux premiers ministres qui l'ont habitée.

Outre sa ligne extérieure, la demeure tire son caractère de sa situation exceptionnelle. Elle offre des points de vue magnifiques, et se trouve encore valorisée par sa situation sur le parcours officiel qui relie la résidence du gouverneur général à la colline parlementaire. Son caractère important de point d'intérêt symbolique et visuel doit être pris en compte si des modifications sont envisagées à l'extérieur de la maison ou sur son terrain.