Bâtiments d'inscription de l'entrée est, Bâtiment 3

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Parc national du Canada Banff, Alberta
Vue des bâtiments d’inscription de l’entrée est, avec le bâtiment 3 à droite, qui montre la façon dont les bâtiments d’inscription de l’entrée est, dont le bâtiment 3, rehaussent le cadre pittoresque du milieu montagneux, 1985. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1985.
Vue générale
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1985.
Façade du bâtiment 3, qui montre les pans de bois sur la partie supérieure de l’édifice et l’emploi de pierre des champs extraite localement et disposée en appareillage irrégulier pour les murs extérieurs, 1985. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1985.Vue latérale du bâtiment 3, qui montre le toit à pignon percé d’une  cheminée en pierres et revêtu de bardeaux de cèdre posés en quinconce pour créer un agencement irrégulier, 1985. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1985.Vue des bâtiments d’inscription de l’entrée est, avec le bâtiment 3 à droite, qui montre la façon dont les bâtiments d’inscription de l’entrée est, dont le bâtiment 3, rehaussent le cadre pittoresque du milieu montagneux, 1985. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1985.
Adresse : Harvie Heights, Parc national du Canada Banff, Alberta

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1985-07-10
Dates :
  • 1934 à 1936 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Harold C. Becket  (Architecte)
Ministère gardien Parcs Canada
Référence du rapport BEEFP 84-55
Numero RBIF : 15404 00

Description du lieu patrimonial

Le bâtiment 3 est l’un des trois édifices qui forment ce que l’on appelle communément les bâtiments d'inscription de l'entrée est du parc national du Canada Banff. Situé à l’ouest du bâtiment central, il s’agit d’un petit édifice rectangulaire d’un étage et demi en pierre des champs de style rustique agrémenté de détails d’inspiration néo-Tudor. Deux pignons décoratifs font saillie à l’extrémité sud. Le toit à pignon est recouvert de bardeaux de cèdre. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le bâtiment 3 est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique et de ses valeurs architecturale et environnementale.

Valeur historique
Le bâtiment 3 est un très bon spécimen d’une construction associée au développement du réseau des parcs nationaux du Canada et aux débuts du tourisme au Canada. Il est aussi associé à l’émergence des notions de protection et de mise en valeur d’espaces sauvages désignés pour le plaisir et le bénéfice du peuple canadien. Il évoque aussi le rôle de plus en plus important de l’automobile dans les parcs nationaux dans les années 1930. La construction des bâtiments d’inscription de l’entrée est s’est faite en vertu de la Loi de 1934 sur la construction d’ouvrages publics, qui prévoyait d’importantes sommes pour financer des projets menés dans les parcs nationaux.

Valeur architecturale
Le bâtiment 3 est un très bon exemple du style rustique agrémenté de détails d’inspiration néo-Tudor, style prisé dans le réseau des parcs nationaux. Ce style informel était considéré comme harmonieux dans un cadre montagneux. Conformément à l’esthétique rustique en accord avec la tradition dans les parcs, les matériaux de construction sont d’origine locale. Le bâtiment 3 est en pierre extraite dans le parc même. Il s’agit d’un bâtiment fonctionnel solide dont la construction cadre avec le milieu pittoresque où elle se trouve.

Valeur environnementale
Situés à la limite est du parc, les bâtiments d’inscription de l’entrée est annoncent le nom du parc en grosses lettres en bois. Le pignon du porche comporte le mot "Register". Affirmation du caractère actuel du parc, ils constituent un repère artisanal à la fois familier et symbolique. Le bâtiment 3 a servi de bâtiment d'inscription et fourni à l'origine des toilettes pour les visiteurs. Faites de matériaux de construction naturels et rehaussant le paysage pittoresque du parc, les bâtiments d’inscription de l’entrée est ont été construits de façon à s’intégrer à leur milieu.

Sources : Entrée est, parc national du Canada Banff, Banff (Alberta). Énoncé de la valeur patrimoniale 84-055; Entrée est, parc national du Canada Banff, Banff (Alberta), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche 84-055.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui caractérisent le bâtiment 3, devraient être respectés.

Son style rustique agrémenté de détails d’inspiration néo-Tudor ainsi que la très bonne qualité des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire : la volumétrie simple et basse du bâtiment d’un étage et demi; le plan rectangulaire et le toit à pignon percé d’une cheminée en pierres et revêtu de bardeaux de cèdre posés en quinconce pour créer un agencement irrégulier; les pans de bois sur la partie supérieure de l’édifice et l’emploi de pierre des champs extraite localement et disposée en appareillage irrégulier pour les murs extérieurs.

La façon dont les bâtiments d’inscription de l’entrée est, dont le bâtiment 3, rehaussent le cadre pittoresque du milieu montagneux du parc national du Canada Banff, grâce à leur emplacement bien en vue et à leur fonction de repère local important.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.

Le complexe de l’entrée est du parc national Banff est composé de trois bâtiments. Construits entre 1934 et 1936, ils ont été dessinés par l’architecte Harold C. Becket de Windsor, en Ontario, et se distinguent par leur style néo-Tudor très fonctionnel ainsi que par leur emplacement dans le contexte du parc national Banff.

ARCHITECTURE
Les bâtiments sont des constructions simples de type chalet. Ils sont construits en pierres des champs ébauchées provenant du parc national Banff. Ils ont tous un étage et demi et un toit en pignon recouvert de bardeaux de cèdre. Deux des bâtiments ont des lucarnes en chiens-assis dont les côtés sont revêtus de bardeaux de cèdre. Un demi-boisage caractérise le demi-étage supérieur des trois bâtiments.

Leur aspect extérieur reflète un mélange éclectique de styles architecturaux et de matériaux, un trait caractéristique du style Queen Anne qui leur confère une impression de rusticité. Ce type particulier d’architecture propre aux parcs nationaux a été conçu afin de favoriser certaines similarités dans l’architecture des pavillons de parc tout en faisant en sorte qu’ils soient en harmonie avec la beauté du milieu environnant. Toutefois, peu d’entrées sont aussi élaborées que l’entrée est du parc Banff.

HISTORIQUE
L’entrée est du parc national Banff est, bien entendu, associée au premier et, peut-être le plus célèbre parc national canadien, mais son importance historique découle de l’augmentation de la circulation automobile dans le parc durant les années 1930, en dépit de la grande dépression qui sévissait à l’époque.

L’automobile permettait un accès facile au parc que les premiers promoteurs n’avaient pu prévoir. L’entrée symbolise ce changement dans la nature et le nombre des visiteurs au parc.

ENVIRONNEMENT
À l’instar d’autres pavillons de parc, les bâtiments de l’entrée est du parc Banff ont été construits de façon à s’harmoniser avec la beauté du milieu environnant. Toutefois, ils remplissaient également une fonction importante dans le contexte du parc national Banff depuis leur construction et sont devenus l’un des points d’intérêt les plus connus des visiteurs du parc.