Place du Portage, Phase III

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Gatineau, Québec
Phase III à l'intersection de la rue Laurier et du boulevard Maisonneuve © C. Boucher and J. Dufresne, Parcs Canada | Parks Canada, 2016
Coin de la rue Laurier et du boulevard Maisonneuve
© C. Boucher and J. Dufresne, Parcs Canada | Parks Canada, 2016
Façade donnant vue sur la Place Aubry © C. Boucher and J. Dufresne, Parcs Canada | Parks Canada, 2016Le volume de quatre étages jouxtant les tours du côté est de la place d'Accueil © C. Boucher and J. Dufresne, Parcs Canada | Parks Canada, 2016Phase III à l'intersection de la rue Laurier et du boulevard Maisonneuve © C. Boucher and J. Dufresne, Parcs Canada | Parks Canada, 2016
Adresse : 11, rue Laurier, Gatineau, Québec

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 2019-05-09
Dates :
  • 1973 à 1978 (Construction)

Ministère gardien Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Référence du rapport BEEFP 16-003
Numero RBIF : 007638

Description du lieu patrimonial

La Place du Portage, Phase III (la troisième des quatre phases du complexe du Portage) est une mégastructure du style moderne tardif composée de six tours reliées et de hauteur variable, en deux blocs en gradins, un de chaque côté du boulevard Maisonneuve – quatre tours à l’est et deux à l’ouest, reliées par un pont piétonnier couvert de trois étages. La Place du Portage, Phase III comprend des bureaux et des espaces commerciaux, un parc de stationnement souterrain de trois étages, un pôle de transport (Place d’Accueil), et un aménagement paysager à surface dure (Place Aubry).

Valeur patrimoniale

La Place du Portage, Phase III a été désignée édifice fédéral du patrimoine «¿reconnu¿» en raison de ses associations historiques et de ses valeurs architecturales et environnementales.

Valeur historique
La Phase III illustre très bien la volonté du gouvernement fédéral de renforcer l'idée d'un Canada unifié à une époque où le nationalisme québécois était en plein essor. Troisième et plus grande des quatre phases du complexe Place du Portage, la Phase III s’inscrivait dans une affirmation plus large du fédéralisme qui s’est exprimée par l’expansion de la région de la capitale nationale pour inclure Hull (aujourd’hui Gatineau) et par la construction d’immeubles fédéraux au Québec. La Phase III représente une période de restructuration et de consolidation au sein du ministère des Travaux publics (MTP), au cours de laquelle ses programmes de construction ont commencé à adopter des solutions plus rentables pour relever les défis reliés aux infrastructures, tout en correspondant aux tendances internationales de l'époque en matière d’aménagement, notamment l'intégration de l'espace public. La Phase III a bénéficié du programme des Beaux-Arts du MTP, qui réservait une partie du budget de construction aux commissions d’art public. Dans la perspective locale urbaine de Gatineau, l’ensemble du complexe marque une période de transition d’un secteur à forte vocation industrielle à une économie tertiaire dominée par la fonction publique. La construction du Complexe a également entraîné l’expropriation de quartiers et le déplacement de populations locales. Elle a entraîné un changement démographique majeur et a provoqué la démolition d’une grande partie du tissu urbain du Vieux-Hull.

Valeur architecturale
Très bon exemple de mégastructure du style moderne tardif avec les influences brutalistes, la Phase III se distingue par sa monumentalité, sa masse horizontale, sa forme sculpturale audacieuse et ses détails soigneusement articulés. Multifonctionnelle et autosuffisante, la Phase III est un noyau du complexe plus vaste. Le bien-être et la santé des occupants ont été pris en compte dans la conception de la Phase III, notamment par l'aménagement d'espaces de bureau à aire ouverte, comprenant un mobilier mobile, des blocs de services distincts, une grande quantité de lumière naturelle et des vues sur les deux côtés de la rivière. Conçue par le consortium d’architectes David, Boulva et Dimakopoulos, la Phase III témoigne de la collaboration harmonieuse de leurs styles distincts, avec une attention particulière au raffinement des détails, à l’efficacité de la fonction, à la haute qualité des matériaux et à l’équilibre entre les échelles monumentale et humaine.

Valeur environnementale
Située dans le paysage urbain du centre-ville de Gatineau, la Phase III est étroitement intégrée dans son environnement urbain, notamment aux autres phases du complexe ainsi qu'aux autres bâtiments gouvernementaux fédéraux, provinciaux et municipaux. La Phase III sert à renforcer le caractère moderne tardif du secteur. Visible à partir d'Ottawa, sa forme monumentale domine l’horizon de la ville. La Place d’Accueil étant une plaque tournante majeure du transport, La Phase III constitue une porte d'entrée symbolique, marquant la transition vers et de Gatineau. La Phase III, la plus grande composante du complexe, est un point de repère physique important, de jour comme de nuit, en raison de sa grande masse et son éclairage du soir.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la Place du Portage, Phase III qui doivent être respectés sont notamment :

Son articulation du style moderne tardif avec les influences brutalistes, définie par : son ossature structurale en béton exposé, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur; sa silhouette sculpturale avec un recul progressif, des jeux d’ombre et de lumière, l’utilisation répétitive de la fenestration horizontale et des détails soigneusement articulés; béton monochrome dans une variété de finitions et la continuité entre les matériaux intérieurs et extérieurs; les éléments intégrés tels que le mobilier, les jardinières, la signalisation, ainsi que la conception intégrée de l’éclairage; les grandes bandes de fenêtres en ruban et les nombreuses lucarnes fournissant la lumière naturelle.

Sa conception fonctionnelle, vu dans : la circulation efficace d’espace qui relie diverses fonctions intérieures les unes aux autres, aux autres zones du complexe et à l’extérieur; les trois blocs de service reliés au réseau piétonnier qui favorise la circulation dans tout le complexe; l’inclusion d’espaces extérieurs tels que la Place Aubry et la Place d’Accueil;

Un programme d’art intégré qui comprend : une fontaine à l’intérieur de la tour E, deux triptyques dans la tour C, deux grandes peintures murales situées dans la Place d’Accueil, et une sculpture en plein air à la Place Aubry.