Bâtiment A-78

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Borden, Ontario
Vue en détail du bâtiment A-78, qui montre l’entrée principale en arche flanquée de deux ouvertures plus petites, aussi en arche. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue en détail
© Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue de la façade générale du bâtiment A-78, qui montre une impression de verticalité. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.Vue en détail du bâtiment A-78, qui montre l’entrée principale en arche flanquée de deux ouvertures plus petites, aussi en arche. © Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Adresse : BFC Borden, Borden, Ontario

Loi habilitante : La Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers
Date de désignation : 1995-04-11
Dates :
  • 1939 à 1939 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Royal Canadian Engineers  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Dyte Hall  (Autre nom)
Ministère gardien Défense nationale
Référence du rapport BEEFP 94-088
Numero RBIF : 11022 00

Description du lieu patrimonial

Le bâtiment A-78, aussi appelé Dyte Hall, se trouve dans l’ensemble de bâtiments de l’Aviation royale du Canada à l’est du terrain de sport, à la base des Forces canadiennes (BFC) Borden. Il est bordé sur ses quatre côtés par les voies de circulation qui forment le réseau routier de la base. Il s’agit d’une grande installation de loisirs rectangulaire, en brique, coiffée d’un toit en pente faible et complétée par des annexes de plain-pied, étroites, le long des murs avant et arrière. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le bâtiment A-78 est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le bâtiment A-78 est directement associé à l’expansion des Forces armées canadiennes et aux installations connexes avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Il évoque l’aménagement intégral de la base survenu à cette époque.

Valeur architecturale
Le bâtiment A-78 est un exemple très réussi d’architecture militaire agrémentée par des détails simples, d’inspiration classique. L’efficacité de la conception paraît dans la simplicité du tracé au sol du bâtiment, les lignes de la toiture et la volumétrie qui reflète la symétrie et le volume dégagé indispensables à la fonction des lieux, soit celle de salle d’exercices et d’installation de loisirs. La valeur du bâtiment découle aussi de la qualité des matériaux de construction et de l’exécution, notamment la construction de maçonnerie réalisée avec des blocs creux en terre cuite qui assurent la résistance latérale et la stabilité de la charpente en acier.

Valeur environnementale
Le bâtiment A-78 renforce le caractère formellement aménagé du cadre où il est situé dans la base militaire. Il s’agit d’un repère connu dans les environs immédiats et familiers pour le personnel militaire.

Sources : Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, notes de recherche, bâtiment A-78, 94-088; Dyte Hall (bâtiment A78), base des Forces canadiennes Borden (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale, 94-088.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère de le bâtiment A-78 devraient être respectés.

Ses qualités esthétiques, l’efficacité de la conception fonctionnelle et la qualité de l’exécution, c’est-à-dire : la volumétrie symétrique, soit un grand bâtiment principal rectangulaire coiffé d’un toit en pente faible et complété par des annexes de plain-pied, étroites, le long des murs avant et arrière; les détails d’inspiration classique qui se retrouvent sur toutes les façades et qui créent une impression de verticalité; l’entrée principale en arche flanquée de deux ouvertures plus petites, aussi en arche, et les détails en brique rustiquée; le traitement des fenêtres, y compris les hautes fenêtres étroites qui percent à intervalles réguliers tous les murs du bâtiment principal ainsi que les 12 fenêtres à cadre en bois de couleur pâle de l’annexe avant avec quatre ventilateurs et des grilles métalliques extérieures; la construction en maçonnerie, y compris le hourdis des murs extérieurs et les blocs creux en terre cuite qui assurent la résistance latérale et la stabilité de la charpente en acier, ainsi que les tuiles extérieures dont la hauteur est égale à celle de deux briques standard; la charpente en acier bien construite; le système de fermes en acier apparentes et les colonnes en acier de construction encastrées dans les murs extérieurs pour former les pilastres qui divisent en travées le grand volume intérieur dégagé; le plan intérieur divisé en trois parties : l’annexe à l’avant, qui abrite l’entrée principale et les bureaux, la salle principale et l’annexe à l’arrière, qui consiste en un grand espace dépourvu de fenêtres.

La façon dont le bâtiment A-78 renforce le caractère militaire formellement aménagé de la BFC Borden et est un repère bien connu dans les environs, c’est-à-dire : son échelle, son design et les matériaux employés, qui s’harmonisent avec les bâtiments aux abords immédiats, à l’est du terrain de sport de la base; son rapport évident avec le réseau de voies de circulation de la base et sa fonction comme installation de loisirs, qui fait que le bâtiment est connu des militaires; le fait qu’il s’agit d’un des bâtiments plus anciens construits en temps de guerre de la BFC Borden, ce qui ajoute aussi à son caractère familier dans les environs immédiats.

Énoncé de valeur patrimoniale

Avis de non-responsabilité - L'énoncé de valeur patrimoniale a été mis en place par le BEÉFP, afin de clarifier l'objet de la désignation d'un bâtiment fédéral du patrimoine et ce qui confère à l'édifice son importance patrimoniale. Il est donc un document de référence clé pour toute personne impliquée dans un projet d'intervention sur des édifices fédéraux du patrimoine et il est utilisé par le BEÉFP lors de ses examens d'intervention.