Cette semaine en histoire

Archives

La naissance d’un héros canadien

Semaine du lundi le 18 novembre 2013

 Le 19 novembre 1778 Charles‑Michel d’Irumberry de Salaberry naît à Beauport, dans le Bas-Canada (aujourd’hui le Québec). Il deviendra célèbre pour son rôle pendant la guerre de 1812, où il mènera au combat des volontaires canadiens et contribuera à défendre le Canada contre l’invasion américaine.

Charles-Michel d'Irumberry de Salaberry
© Parcs Canada

Charles de Salaberry a tout juste 14 ans lorsqu’il s’enrôle dans l’armée britannique. Son père, Michel, est un ami du prince Édouard, le quatrième fils du roi Georges III, et le père de la reine Victoria. En raison de la situation privilégiée de son père, Charles de Salaberry peut s’enrôler comme officier.

Il sert dans les Caraïbes, en Angleterre, en Irlande et aux Pays-Bas avant de revenir au Canada pour de bon en 1810. Au printemps 1812, il met sur pied un corps de volontaires canadiens : ce sont les Voltigeurs Canadiens. Lorsque la guerre avec les États-Unis éclate en juin 1812, de Salaberry a déjà sous son commandement près de 300 volontaires canadiens.

Les Voltigeurs combattent dans de nombreuses batailles de la guerre de 1812. C’est en octobre 1813, dans le cadre de la bataille de la Châteauguay, qu’ils se rendent célèbres en résistant à l’offensive d’une force américaine bien supérieure en nombre. En effet, de Salaberry fait croire à l’ennemi que les Canadiens sont bien plus nombreux qu’ils ne le sont en réalité, ce qui persuade les Américains de battre en retraite.

Maison de Salaberry.
© Parcs Canada / 2002.

À l’issue de cette bataille, de Salaberry découvre que son nom n’est même pas mentionné dans le rapport décrivant la victoire. En effet, le gouverneur en chef de l'Amérique du Nord britannique, sir George Prevost, s’est octroyé tout le crédit de l’issue du combat. Amer et exténué, de Salaberry essaie de quitter l’armée, mais le prince Édouard le convainc de ne pas démissionner. Une fois la guerre terminée, le rôle joué par de Salaberry dans la victoire remportée à Châteauguay est enfin reconnu.

De Salaberry quitte néanmoins l’armée après la guerre et se construit une maison à Chambly, dans le Bas‑Canada. Il y vit avec son épouse, Marie-Ann-Julie, qui lui donne quatre fils et trois filles. À Chambly, il se consacre aux affaires et à la politique, siégeant notamment au Conseil législatif du Bas‑Canada et faisant office de juge de paix. Il décède à 50 ans, le 27 février 1829.

Charles de Salaberry a été désigné personne d’importance historique nationale en 1934, et on trouve à la maison où il a grandi, à Beauport, une plaque commémorant ses réalisations. Le lieu où s'est déroulée la bataille de la Châteauguay et la maison de Salaberry à Chambly, au Québec, sont des lieux historiques nationaux.

Nous célébrons le bicentenaire de la guerre de 1812! Pour en savoir plus, visitez Commémoration de la guerre de 1812 dans le site Web de Parcs Canada. Pour en apprendre plus sur Charles de Salaberry, voyez Salaberry bloque l’avance des Américains sur Montréal . Pour lire d’autres récits de la guerre de 1812, voyez les articles À la guerre comme à la guerre!La bataille de Beaver Dams et Mort d'un guerrier dans les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :