Cette semaine en histoire

Archives

La citadelle d’Halifax : quatre générations de fortifications

Semaine du lundi le 9 septembre 2013

Le 11 septembre 1749 s'achève la construction de la première citadelle d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. Celle-ci sera détruite et reconstruite à trois reprises sans jamais subir d'attaques.

Première citadelle à Halifax
© Parcs Canada
Edward Cornwallis débarque à l'emplacement futur de la ville d'Halifax à l’été 1749, accompagné de quelques 2 500 colons britanniques. Face à la menace que présentement les Français établis à Louisbourg, située sur l'île du Cap-Breton, les Britanniques érigent une première citadelle en bois. Cependant, en raison du climat rigoureux et d'un manque d'entretien, la structure se détériore rapidement et est en ruine dès 1761.

Pour défendre Halifax, la nouvelle capitale néo-écossaise, les Britanniques rebâtissent la citadelle. Les travaux – ralentis par une offensive française à St. John’s, Terre-Neuve, et par la construction d’autres fortifications aux abords de la capitale – ne sont pas achevés avant 1776. La reconstruction est enfin accélérée par la menace d’une invasion terrestre venue du sud, où la révolution américaine fait rage. Cette deuxième citadelle est mieux conçue que la première, avec sa tour octogonale en bois entourée de fortifications. Elle subit néanmoins le même sort et est en ruine en 1784.

À la fin du 18e siècle, la Grande-Bretagne et la France sont en guerre. Craignant une offensive française au port d’Halifax, le prince Édouard fait reconstruire d’urgence la citadelle. Cette troisième itération, de forme rectangulaire cette fois, est située pour la première fois au sommet de la colline. Quoique mieux construite que les précédentes, la citadelle fait néanmoins l'objet de rénovations constantes pendant la guerre de 1812. Elle finit par s’écrouler en 1825.

Quatrième citadelle
© Parcs Canada

La construction de la quatrième citadelle s'étale de 1828 à 1856. Bâtie en pierre afin d’être plus solide, elle comporte des fossés, des remparts, des ponts et des poudrières, tous situés à l’intérieur d'un mur enceinte. Elle est l’un des rares bastions en forme d’étoile au pays.

Cédée au Canada par la Grande-Bretagne en janvier 1906, la citadelle d’Halifax a été désignée lieu d’importance historique nationale car elle a permis à Halifax de devenir l’une des quatre stations navales les plus importantes de l’Empire britannique. Edward Cornwallis, le fondateur de Halifax, a été désigné personne d'importance national. Parce qu'ils font aussi partie du système de fortifications d’Halifax, le fort McNab, la redoute York, l’île Georges et la tour Prince-de-Galles sont désignés des lieux d’importance historique nationale.

Pour en savoir plus sur la citadelle d'Halifaz, visitez la page web du lieu historique national et lisez les articles Catastrophe d’Halifax et La mesure du temps – la tour de l’horloge d’Halifax  dans les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :